PSAUME 150:6
QUE TOUT CE QUI RESPIRE LOUE L'ÉTERNEL !
search_left
Examinez Vous -par Paul Washer
La Fète des Trompette Rosh Asana -avec Julien Rime
IL NE S'AGIT QUE DE CHRIST SEUL -avec Paul Washer
LA NATURE ETERNELLE DE VOTRE AME
L'Amour de l'ARGENT un Boulevard menant en Enfer (Partie 1)
Gare aux chrétiens adultères et mondains!!! (Partie 1)
Comment devenir adulte et mature spirituellement en CHRIST-JÉSUS (Partie 1)-avec George
Christ, Source d' Eau Vive avec Ludovic
Vidéo de l'évangile à la gloire de Jésus-Christ -par Paul Washer
Dominer sur nos Faiblesses avec Jérémy
Le Rôle des 5 Ministères- avec Shora
Enseignement
Source de Vie http://www.sourcedevie.com
© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée
mis le 18/12/2001
modifié le 17/11/2006
Le divorce et le remariage
(La famille n°7)
Ce message fait partie d'une série de 7 messages (références C48 à C53).
Il est le dernier de la série.

Je voudrais voir avec vous ce soir le problème du divorce et celui du remariage, à la lumière
de la Parole du Seigneur. Il n'y a rien de plus triste qu'un divorce et rien de plus difficile à vivre pour
un homme et une femme qui se sont engagés devant Dieu, qui ont espéré construire quelque chose de
bien, ou qui ont pu pendant quelques années vivre quelque chose de bien ou espéré vivre quelque
chose de mieux, et qui arrivent à la constatation qu'ils ne peuvent plus s'entendre, et qu'il faut rompre.
Et il n'y a rien de plus triste aussi pour des enfants qui vivent cette situation. On touche vraiment là à
un problème crucial dans la vie des hommes et des femmes. Le divorce : une situation d'échec, un
constat d'échec, l'écroulement de ce qu'on avait construit. C'est vraiment très difficile à vivre et le
Seigneur le sait.
Alors nous allons voir dans la Parole de Dieu ce que le Seigneur nous dit à propos du divorce
et à propos du remariage. Aux Etats-Unis et au Canada, le taux de divorce est maintenant aussi élevé
chez les chrétiens que chez les non chrétiens. Et ça, c'est vraiment le signe que nous sommes dans la
fin des temps et que l'esprit du monde a réussi à pénétrer pleinement dans l'église. Et dans de
nombreuses églises des Etats-Unis, les deux tiers de la congrégation est composée de couples qui ont
au moins divorcé une fois, si ce n'est pas deux ou trois. Et ce ne sont pas les exceptions. Dans les
exemples que nous pouvons connaître autour de nous, nous regardons effectivement que le nombre de
divorces chez les chrétiens tend à augmenter de plus en plus. Alors je rappelle que dans le plan parfait
du Seigneur, un mariage, une fois qu'il est décidé et qu'il est conclu, c'est pour toute la vie. Voilà ce
que Dieu désire dans son plan parfait, voilà ce qu'il veut pour l'homme et pour la femme. Et c'est la
raison pour laquelle, je le répète, il est tellement important de bien réfléchir avant de se marier. Et je
parle à des chrétiens, donc des chrétiens qui ont compris qu'ils ne peuvent se marier qu'avec des
chrétiens et qu'ils ne peuvent fonder leur foyer que sur la Parole du Seigneur. Mais même dans ce caslà,
il faut bien réfléchir, il faut en faire un sujet de prière sérieux. Dans la Parole du Seigneur, une fois
qu'un mariage est décidé, pour le Seigneur, il n'y a que la mort qui doit briser cette alliance.
Je lirai quelques passages dans la Parole du Seigneur, tout d'abord dans l'Ancien Testament,
puis dans le Nouveau Testament. Dans Deutéronome 22, versets 28 et 29 : « Si un homme rencontre
une jeune fille vierge non fiancée, lui fait violence et couche avec elle et qu'on vienne à les
surprendre, l'homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante sicles
d'argent et parce qu'il l'a déshonorée, il la prendra pour femme et il ne pourra pas la renvoyer tant
qu'il vivra ». Il nous montre là le cas, hélas, très fréquent aujourd'hui, d'un jeune homme qui couche
avec une jeune fille, même contre sa volonté. Et dans la pensée du Seigneur, il est dit là qu'il devra la
prendre pour femme et la garder toute sa vie. Parce qu'il a couché avec elle, il ne pourra pas la
renvoyer. Il a fait une seule chair avec elle et déjà, le Seigneur les considère comme mari et femme.
Alors vous voyez l'importance du fait de s'abstenir de toute relation sexuelle avant le mariage ? Non
seulement parce que c'est une prostitution aux yeux du Seigneur, mais parce que cela nous engage.
« Il la prendra pour femme, il ne pourra pas la renvoyer tant qu'il vivra ».
Dans Romains, chapitre 7, versets 1, 2 et 3 : « Ignorez-vous, frères, car je parle à des gens
- Page 1 - C53 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
qui connaissent la loi (la loi de Dieu), que la loi exerce son pouvoir sur l'homme aussi longtemps
qu'il vit ? Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu'il est vivant. Mais si le mari
meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari. Si donc, du vivant de son mari, elle devient
la femme d'un autre homme, elle sera appelée adultère. Mais si le mari meurt, elle est affranchie de
la loi, de sorte qu'elle n'est point adultère en devenant la femme d'un autre ». Je ne crois pas qu'il
faut dire ici : "Ah, mais ça, c'était la loi de l'Ancien Testament, ce n'est plus pour nous, chrétiens".
Vous savez que dans l'Ancien Testament, il y a une multitude de principes spirituels qui montrent ce
qu'il y a dans le coeur de Dieu, dans sa volonté pour nous. Ce qui a changé par rapport à l'Ancien
Testament, c'est tout ce qui était purification du péché, sacrifices pour le péché, tous les rites
cérémoniels etc., mais les principes spirituels des commandements de Dieu, de ce que Dieu a dans le
coeur pour nous, ces principes spirituels, demeurent. D'ailleurs, Jésus les reprend dans le sermon sur la
montagne. Il vous a été dit : "Tu feras ceci et cela, mais moi, je vous dis...", et il va encore plus loin.
Donc, là, le Seigneur dit que dans sa pensée, une femme mariée est liée à son mari tant qu'il est
vivant. Et ils sont mariés parce qu'ils se sont engagés, parce qu'ils ont eu des relations entre eux sur
tous les plans. Et seule, la mort peut les séparer.
Dans 1 Corinthiens 7, verset 39, l'apôtre Paul reprend exactement la même idée en disant :
« Une femme est liée aussi longtemps que son mari est vivant. Mais si le mari meurt, elle est libre
de se marier à qui elle veut, seulement que ce soit dans le Seigneur », c'est-à-dire avec un chrétien et
selon la volonté de Dieu. « Une femme est liée aussi longtemps que son mari est vivant. Mais si le
mari meurt, elle est libre de se marier à qui elle veut ». Il ne cite aucune autre exception. Il ne dit
pas : "Je mets à part tel ou tel cas particulier". Une femme est liée simplement par le fait qu'elle est
mariée à son mari, elle est liée toute sa vie. Donc, pour le Seigneur, l'adultère, ce n'est pas simplement
le fait d'avoir des relations sexuelles avec une autre femme que son épouse ou un autre homme que
son mari, mais pour le Seigneur, l'adultère, c'est aussi la séparation d'un couple qui existait et le
remariage de l'un des conjoints. Il faut que ceci, mes bien-aimés, soit très clair dans votre esprit.
Regardons ce que dit Jésus. Nous allons lire systématiquement tous les passages dans la
bouche du Seigneur Jésus où il parle de cela. Dans Matthieu 5 et au verset 31 : « Il a été dit : Que
celui qui répudie sa femme lui donne une lettre de divorce ». Ça, c'était l'Ancien Testament, la loi.
« Mais moi, je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour cause d'infidélité, l'expose à
devenir adultère et que celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère ». Le Seigneur
introduit ici une possibilité de séparation entre le mari et la femme pour une seule raison, l'adultère de
la femme. Et je pense qu'on ne tord pas la Parole de Dieu pour dire qu'il s'agit de même pour l'homme.
Je ne pense pas que l'homme ait un privilège spécial, il s'agit de l'adultère d'un des conjoints. Mais là,
le Seigneur présente l'exemple de la femme puisqu'on lui pose la question sur la répudiation de la
femme. Donc, le Seigneur admet la possibilité d'une séparation pour une seule raison, l'infidélité du
conjoint. C'est un droit, une possibilité, mais le Seigneur ne dit pas qu'il faut toujours se saisir de ce
droit. Il donne simplement la possibilité de le faire pour cause d'adultère. Mais cela ne règle pas le
problème du remariage. Le Seigneur ne dit pas là que celui qui a répudié sa femme adultère peut se
remarier librement. Il ne le dit pas . Il dit simplement : « Je vous dis que celui qui répudie sa femme,
sauf pour cause d'infidélité, l'expose à devenir adultère ». Adultère pourquoi ? Parce qu'elle risque
de se remarier, donc de commettre l'adultère, doublement, à ce moment-là ; « et que celui qui épouse
une femme répudiée commet un adultère ». Si on isole simplement ce verset de tout le reste de la
Parole de Dieu, on pourrait bâtir toute une théologie pour dire : "Vous voyez bien que le Seigneur
permet le remariage dans le cas de l'adultère du partenaire". Moi, je ne vois pas cela et ceci est en
contradiction avec le reste de l'enseignement de la Parole de Dieu et notamment ces passages que
nous venons de lire et qui concernent la femme en général et non pas la femme adultère en particulier.
Lisons un peu plus loin, dans Matthieu 19, au verset 3 : « Les pharisiens l'abordèrent et
dirent pour l'éprouver : Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif
quelconque ? » Voilà la question qui est posée, la question, c'était : Est-ce qu'il est permis de répudier
pour un motif quelconque ? « Il répondit : N'avez-vous pas lu que le créateur au commencement fit
l'homme et la femme et qu'il dit : C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère et
- Page 2 - C53 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
s'attachera à sa femme et tous deux deviendront une seule chair ? Ainsi ils ne sont plus deux mais
ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. Pourquoi donc, lui
dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier ? Il leur
répondit : C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos
femmes ; au commencement, il n'en était pas ainsi, mais je vous dis que celui qui répudie sa
femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre commet un adultère et celui qui épousera
celle qui a été répudiée commet aussi un adultère ». "Celui qui épousera celle qui a été répudiée" ! Il
n'ajoute pas : sauf pour infidélité. Il dit simplement : "Celui qui épousera une femme répudiée
(divorcée) commet aussi un adultère". Et je prie dans mon coeur le Seigneur en ce moment pour que sa
Parole puisse entrer sans résistance, parce que je sens dans mon esprit de la résistance et nous avons
besoin de connaître quelle est dans le coeur de Dieu la pensée profonde du Seigneur. Tout ce qui arrive
est permis par Dieu, mais tout ce qui arrive ne traduit pas nécessairement le désir profond du coeur de
Dieu, la volonté parfaite du Seigneur. Et c'est cette volonté-là parfaite qui nous intéresse en tant que
chrétiens. Nous ne voulons pas du deuxième ou du troisième plan, nous voulons le plan parfait du
Seigneur. Une fois que les dégâts ont pu être faits, il faut revenir au Seigneur pour demander sa
miséricorde, pour qu'il puisse réparer ce qui peut être réparé. Mais avant d'avoir commis le moindre
dégât, nous avons intérêt à savoir ce qu'il y a dans le coeur de Dieu comme volonté parfaite pour nous,
pour que nous puissions vraiment le glorifier et que nous puissions être vraiment heureux sur la terre.
Et un peu plus loin, il dit au verset 10 : « Ses disciples lui dirent : Si telle est la condition de
l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier. Il leur répondit : Tous ne
comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné, car il y a des eunuques
qui le sont dès le ventre de leur mère, il y en a qui le sont devenus par les hommes et il y en a qui se
sont rendus tels eux-mêmes à cause du royaume des cieux ». Vous voyez que ce passage-là vient
tout de suite après le passage précédent, où on posait la question à Jésus de la possibilité de répudier
sa femme et Jésus enchaîne en disant que celui qui répudie sa femme et qui en épouse une autre
commet un adultère. Et aussitôt il ajoute : "Celui qui se rend eunuque pour le royaume de Dieu". Ça
veut dire celui qui accepte de rester célibataire, dans le cas qu'il vient de signaler, pour le service du
Seigneur. Donc, le Seigneur autorise la séparation pour cause d'infidélité. Mais dans la pensée parfaite
du Seigneur, ce qu'il désire, c'est que les deux qui se sont séparés soit se réunissent à nouveau et se
réconcilient, soit qu'ils restent sans se remarier. Qu'ils se rendent eunuques eux-mêmes pour le service
du Seigneur. On ne peut pas faire n'importe quoi et même si le Seigneur permet certaines choses à
cause de la dureté du coeur, il faut aussi savoir supporter les conséquences de nos actions.
Nous allons lire d'autres passages pour voir et explorer encore ce thème. Dans Marc 10 verset
2 : « Les pharisiens l'abordèrent et pour l'éprouver, ils lui demandèrent s'il est permis à un homme
de répudier sa femme. Il répondit : Que vous a prescrit Moïse ? Moïse, dirent-ils, a permis d'écrire
une lettre de divorce et de répudier. Et Jésus leur dit : C'est à cause de la dureté de votre coeur que
Moïse vous a donné ce précepte. Mais au commencement de la création, Dieu fit l'homme et la
femme. C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme et les deux
deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que
l'homme ne sépare pas ce que Dieu a joint. Lorsqu'ils furent dans la maison, les disciples
l'interrogèrent encore là-dessus. Il leur dit : Celui qui répudie sa femme et qui en épouse une autre
commet un adultère à son égard ». Là, il ne met pas l'exception : "pour cause d'infidélité", mais il
insiste simplement sur le fait de répudier sa femme et d'en épouser une autre. Et il ajoute : "Et si une
femme quitte son mari (il ne dit pas une femme adultère), si une femme quitte son mari et en épouse
un autre, elle commet un adultère". Si une femme quitte son mari et en épouse un autre, elle commet
un adultère". Et moi, je dirais aussi : "Si un homme quitte sa femme et en épouse une autre, il commet
un adultère". Et il n'y a aucune exception indiquée là par le Seigneur. Il dit simplement : quitter et
épouser, voilà l'adultère. Quitter simplement pour cause d'adultère d'un des partenaires, c'est permis.
Mais quitter sa femme pour une raison quelconque et en épouser une autre, c'est là l'adultère. Parce
que la femme est liée à son mari, quel qu'il soit, toute sa vie durant, par la décision du mariage. C'est
la loi de Dieu.
Dans Luc 16, verset 18 : « Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un
- Page 3 - C53 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
adultère, et quiconque épouse une femme répudiée (ou divorcée) par son mari, commet un
adultère ». Là, le Seigneur ne glisse pas l'exception d'infidélité, il n'a pas besoin de le faire parce qu'il
sait dans son coeur que l'adultère, c'est le fait de quitter sa femme et d'en épouser une autre. L'adultère,
c'est quitter son mari et en épouser un autre. Il n'a pas besoin de mettre ici : pour cause d'infidélité. Le
fait de quitter sa femme pour un motif quelconque, c'est permis si elle est infidèle, mais quitter sa
femme pour un motif quelconque et en plus en épouser une autre, là, c'est l'adultère. Vous comprenez
bien la différence ? Cela veut dire tout simplement que dans la pensée du Seigneur, il autorise, mais
malgré lui, contre le désir de son coeur, la séparation, mais il demande aux deux partenaires de rester
seuls.
Dans 1 Timothée 3, je soulignerai une exigence particulière pour les ministères de conduite
spirituelle. Dans 1 Timothée 3, verset 1 : « Cette parole est certaine : Si quelqu'un aspire à la charge
d'évêque (de conducteur spirituel, de surveillant de l'église), il désire une oeuvre excellente. Il faut
donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme ( ça ne veut pas dire que les autres ont
la permission d'être polygames, ça veut dire que l'une des conditions demandées pour être évêque
dans l'Eglise du Seigneur, c'est d'avoir été mari d'une seule femme), sobre, modéré, réglé dans sa
conduite, hospitalier, propre à l'enseignement ». Pourquoi prendre toutes les autres conditions et
laisser celle-ci de côté ? Et on rejoint ici la pensée du Seigneur quand il dit : Il est important que tu
comprennes que quelqu'un qui quitte sa femme et qui en épouse une autre commet un adultère. C'est
grave pour tout le monde, mais c'est encore plus grave pour un conducteur. Et dans Tite, un peu plus
loin, au chapitre 1, verset 5 : « Je t'ai laissé en Crète afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler
et que selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville, s'il s'y trouve quelque
homme irréprochable, mari d'une seule femme ». Comme si le fait d'avoir eu une deuxième femme
constituait une tache et un reproche ; mari d'une seule femme ! Il ne dit pas : Je mets une exception,
s'il avait une femme infidèle qui est partie, il n'avait aucune responsabilité, ce n'était pas sa faute, il
pouvait se remarier dans ce cas-là. Il n'y a pas d'exception ! Il faut qu'il soit et qu'il ait été mari d'une
seule femme. Et je pense pour ma part que cette condition est complètement négligée dans
l'établissement des anciens le plus souvent dans les églises.
Maintenant, on va regarder en détail 1 Corinthiens 7 parce que là, il y a beaucoup
d'enseignements sur ce plan. Alors regardons 1 Corinthiens 7, et on voit apparaître la pensée du
Seigneur dans tout ce chapitre. Au verset 8 : « A ceux qui ne sont pas mariés (célibataires) et aux
veuves, je dis qu'il est bon de rester comme moi (c'est-à-dire célibataire. Il est bon ; il n'en fait pas un
ordre, bien sûr, mais il est bon) ; s'ils manquent de continence, qu'ils se marient ». Remarquez bien
que dans les deux catégories qu'il indique, il ne parle pas des divorcés pour une raison ou une autre, y
compris pour cause d'infidélité. Il ne parle que de deux catégories de personnes : les célibataires et les
veufs. "Il est bon qu'ils restent célibataires, dit-il, mais s'ils manquent de continence, qu'ils se
marient". Il n'est pas parlé des divorcés dans ce passage. Maintenant, verset 10 : « A ceux qui sont
mariés, j'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur (remarquez bien que c'est un ordre du Seigneur :
J'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur) que la femme ne se sépare pas de son mari. Si elle est
séparée, qu'elle demeure sans se marier (sans se remarier, bien sûr) ou qu'elle se réconcilie avec son
mari et que le mari ne répudie point sa femme ».
Ecoutez, mes frères et soeurs bien-aimés, en face d'une telle clarté de la Parole de Dieu, je
n'arrive pas à comprendre la position qui est prise par tellement d'églises, de chrétiens, de
conducteurs, en ce qui concerne l'autorisation du remariage. Et je relis devant vous ce passage : « A
ceux qui sont mariés, j'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare pas de
son mari. Si elle est séparée ... » Donc, lui aussi, qui connaît la pensée de Dieu, admet la possibilité
d'une séparation, notamment en cas d'infidélité. On ne peut pas obliger quelqu'un qui est infidèle à
rester au foyer, c'est évident, mais l'ordre du Seigneur s'adresse à l'autre qui est fidèle. « ... Si elle est
séparée, qu'elle demeure sans se marier ou qu'elle se réconcilie avec son mari ». Et
personnellement, j'aurais tendance à en dire autant pour le mari. Je ne vois aucune raison spirituelle
pourquoi le mari, lui, aurait la permission du Seigneur de se remarier et pas la femme.
Il faut souligner le verset 20, parce qu'il est souvent utilisé par ceux qui se remarient pour
- Page 4 - C53 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
défendre leur position. Et là, il me semble que cet argument utilisé de cette manière est complètement
en dehors de son contexte. Il est dit au verset 20 : « Que chacun demeure dans l'état où il était
lorsqu'il a été appelé » (appelé par Dieu, à la conversion). Et dans certains cas, j'ai vu dans certaines
églises, des responsables voir arriver devant eux un couple, où, par exemple, l'un était divorcé, il
fréquentait une autre femme, il n'était pas encore marié, et le conseil qui leur était donné, c'était de
dire : "Bon, tu es divorcé, tu es en train de fréquenter une femme, il faut que tu mettes ta vie en règle
avant de te faire baptiser, donc, va à la mairie et marie-toi en vitesse pour que ta situation soit
régularisée. Marie-toi avec la nouvelle femme. Et en utilisant ce verset : « Que chacun demeure dans
l'état où il était lorsqu'il a été appelé ». Et on lui dit : "Quand tu t'es converti, tu étais divorcé, vivant
avec une nouvelle femme, eh bien, reste comme tu es".
Ce n'est pas du tout la pensée du Seigneur. On tord la pensée du Seigneur en prenant ce verset
pour justifier cette position. Parce que si vous regardez le contexte où est mis ce verset, il est dit
d'abord au verset 19 : « La circoncision n'est rien, l'incirconcision n'est rien, mais l'observation des
commandements de Dieu est tout. Que chacun demeure dans l'état où il était lorsqu'il a été appelé.
As-tu été appelé esclave ? Ne t'en inquiète pas. Mais si tu peux devenir libre, profites-en plutôt. Car
l'esclave qui a été appelé dans le Seigneur est un affranchi du Seigneur ; de même, l'homme libre
qui a été appelé est un esclave de Christ. Vous avez été rachetés à un grand prix ; ne devenez pas
esclaves des hommes. Que chacun, frères, demeure devant Dieu dans l'état où il était lorsqu'il a été
appelé ». Pour moi, le contexte me semble évident, c'est un contexte de situation sociale, notamment
de l'époque, d'hommes libres et d'esclaves et lorsqu'on devenait chrétien, on était affranchi par Christ
et certains esclaves de la société romaine de ce temps pouvaient dire : "Après tout, moi, j'ai été
affranchi de Christ, maintenant mon maître et mon esclavage, je les envoie promener". Mais il leur est
dit là, clairement : "Reste dans l'état où tu étais. Ce n'est pas ça qui compte. Si tu es esclave, reste
esclave, si tu peux te faire libérer, fais-toi plutôt libérer, si tu es homme libre, eh bien reste dans l'état
où tu es". Cela me semble évident. On ne peut pas utiliser ce verset pour dire : "Tu t'es converti,
divorcé, vivant avec une autre femme, eh bien, reste comme tu es". Parce qu'on tord la Parole du
Seigneur. Et notamment, quelques versets plus haut où il est dit à toutes les femmes mariées de ne pas
se séparer de leur mari et de se réconcilier s'il est possible.
En ce qui concerne les vierges et les veuves, on voit aussi la même pensée qui apparaît là. Le
désir du coeur de Dieu dans la bouche de Paul, c'est de dire aux vierges : "Il est meilleur que vous
restiez vierges plutôt que vous vous mariiez. Il est meilleur, mais ce n'est pas un péché de se marier,
seulement, vous éviterez des tribulations, des distractions, etc., dans la chair". Et il dit aux veuves
aussi au verset 40 : « La veuve est plus heureuse, néanmoins si elle demeure comme elle est (c'est-àdire
veuve, seule), suivant mon avis. Et moi aussi je crois avoir l'esprit de Dieu ». Donc, cela prouve
que Dieu est capable de venir avec toute la puissance de sa Parole pour soutenir ceux qui sont seuls,
les veufs, mais aussi les célibataires divorcés, pour les remplir de bonheur parce qu'il dit : "Tu seras
plus heureux si tu restes dans l'état où tu es". Et si la Parole de Dieu le dit, c'est que Dieu est capable
de confirmer sa Parole et de combler la vie de cet être seul ou qui a été injustement traité ou dont le
mari ou la femme est parti, Dieu est capable de lui mettre un bonheur parfait, à son service.
Certains pourraient dire : "Mais alors, si telle est la condition de l'homme marié, comme les
disciples le disaient au Seigneur, que faire dans le cas d'un couple divorcé, remarié, dont le mari a par
exemple divorcé de sa première femme, s'est remarié avec une autre, et tous les deux se convertissent
au Seigneur ?
Je vais résumer d'une façon claire ce qui me semble être la pensée du Seigneur. Je le résume
une nouvelle fois pour que ce soit bien clair. Le mariage est indissoluble pour Dieu. Dieu permet la
séparation dans un seul cas : infidélité du conjoint. Dieu ne permet pas le remariage, et il demande de
rester seul pour un service du Seigneur sans distraction. Je suis persuadé pour ma part que le
remariage du chrétien est un péché d'adultère qui doit être confessé comme tel, et le problème grave,
c'est pour ceux qui ont envie de divorcer pour une raison ou une autre, et qui souhaiteraient se
remarier. Là, je pense qu'après ce que vous avez entendu ce soir, vous serez sans excuse devant Dieu.
- Page 5 - C53 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
Certains citent Deutéronome 24, versets 1 à 4, où il est dit que si une femme quitte son mari,
va avec un autre et revient avec son premier mari, c'est une abomination. Et aussi Jérémie 3 :1 :
« Lorsqu'un homme répudie sa femme, qu'elle le quitte et devient la femme d'un autre, cet homme
retourne t-il encore vers elle ? Le pays même ne serait-il pas souillé ? Et toi, tu t'es prostituée à de
nombreux amants et tu reviendrais à moi ? dit l'Eternel. Lève tes yeux vers les hauteurs et regarde,
où ne t'es-tu pas prostituée ? » Donc, il y avait une parole dans la loi qui disait : "Si une femme quitte
son mari, va vers un autre, étant adultère et revient, elle commet une souillure abominable ; c'est une
abomination. Et là, Jérémie rappelle ce passage de la loi, mais je ne pense pas qu'il faut utiliser ce
passage pour dire qu'une femme divorcée de son mari ne peut jamais revenir à lui et se réconcilier.
Parce que regardez ce qui est dit tout de suite après au verset 7 : « Je disais, dit Dieu, après avoir fait
toutes ces choses, elle reviendra à moi. Mais elle n'est pas revenue. Et sa soeur, la perfide Juda en a
été témoin. Quoique j'eusse répudié l'infidèle Israël à cause de tous ses adultères et que je lui eusse
donné sa lettre de divorce, j'ai vu que la perfide Juda, sa soeur n'a pas eu de crainte et qu'elle est
allée se prostituer pareillement ».
Et au verset 10 : « Malgré tout cela, la perfide Juda, sa soeur n'est pas revenue à moi de tout
son coeur ». Et au verset 12 : « Va, crie ces paroles vers le Septentrion et dis : Reviens, infidèle
Israël, dit l'Eternel. Je ne jetterai pas sur vous un regard sévère, car je suis miséricordieux, dit
l'Eternel. Je ne garde pas ma colère à toujours. Reconnais seulement ton iniquité. Reconnais que
tu as été infidèle à l'Eternel ton Dieu ». Si Dieu est capable d'accueillir à nouveau l'infidèle Israël et
de lui pardonner, à combien plus forte raison un mari peut-il être capable d'accueillir à nouveau sa
femme infidèle qui vient lui demander pardon de tout son coeur et qui veut se réconcilier. Il ne s'agit
pas d'une abomination.
L'abomination, ce serait d'avoir une femme infidèle qui refuse de se repentir. Pour elle, voilà
l'abomination. Mais une femme infidèle qui se repent et qui revient à son mari, ce n'est pas une
abomination. "Reviens et je pardonnerai ton péché. Reconnais-le seulement !"
Et je termine par Osée 2, verset 4 : « Plaidez, plaidez contre votre mère car elle n'est point
ma femme et je ne suis point son mari. Qu'elle ôte de sa face ses prostitutions et de son sein ses
adultères. " Et au verset 9 : " Elle poursuivra ses amants, elle ne les atteindra pas, elle les
cherchera, ne les trouvera pas. Puis elle dira : j'irai et je retournerai vers mon premier mari, car
alors, j'étais plus heureuse que maintenant. Elle n'a pas reconnu que c'était moi qui lui donnais le
blé, le moût et l'huile ».
Et au verset 16, regardez ce qu'il y a dans le coeur de Dieu : « C'est pourquoi voici, je veux la
tirer et la conduire au désert et je parlerai à son coeur. Là, je lui donnerai ses vignes et la vallée
d'Akor comme une porte d'espérance et là, elle chantera comme au temps de sa jeunesse, comme
au jour où elle remonta du pays d'Egypte. En ce jour-là, dit l'Eternel, tu m'appelleras mon mari et
tu ne m'appelleras plus mon maître. J'ôterai de sa bouche les noms des Baals afin qu'on ne les
mentionne plus par leurs noms ». Et un peu plus loin, au verset 21 : « Je serai ton fiancé pour
toujours. Je serai ton fiancé par la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde. Je serai ton fiancé
par la fidélité et tu reconnaîtras l'Eternel. En ce jour-là, j'exaucerai, dit l'Eternel, j'exaucerai les
cieux et ils exauceront la terre. La terre exaucera le blé, le moût et l'huile ». Et à la fin du passage :
« Et je lui ferai miséricorde. Je dirai à Lo-Ammi : Tu es mon peuple et il répondra : Mon Dieu ! »
Le Seigneur nous demande de reconnaître notre adultère et de revenir à lui de tout notre coeur.
Il est miséricordieux et compatissant, il pardonnera et il guérira. Mais si nous voulons être pleinement
au bénéfice de sa grâce, nous devons reconnaître le péché et l'abandonner, et compter sur son secours
dans les tribulations, les problèmes de la vie. Il est bon, il est miséricordieux, il est fidèle. C'est làdessus
que nous devons attacher notre coeur ; mais c'est un Dieu de sainteté et de justice. Un Dieu de
sainteté ! Et notre attitude doit être une attitude humble et brisée, d'humilité devant lui. "Seigneur,
pardonne ! Seigneur, je reconnais, je reconnais, Seigneur, maintenant, fais-moi grâce. Alléluia !
Merci, Père ! Amen !"
- Page 6 - C53 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
Note de Source de Vie :
Sur le sujet du divorce et du remariage, 2 autres messages sont également disponibles par écrit
sur le site Internet www.sourcedevie.com
C105 - Mariage, remariage, séparation, divorce, adultère.
C13 - Le remariage est-il acceptable aux yeux du Seigneur ?
Le divorce et le remariage en 7 parties (7)c053-audio
La fin des temps est là ! 1x4
C234
Source de Vie http://www.sourcedevie.com
© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée
mis le 28/04/2002 modifié le 07/02/2004
Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.

La fin des temps est là ! Tous les signes annoncés dans la Bible sont présents ou
accomplis. (message n°1) Ce message fait partie d'une série de 4 messages (références C234 à C237). Il est le premier de la série.

Ce soir, je voudrais vous parler du retour du Seigneur. J'ai remarqué qu'on en parlait moins qu'avant. Il y a 20 ans, on parlait du retour du Seigneur davantage que maintenant. Alors, de deux choses l'une, ou tout le monde le sait et c'est bien acquis, ou alors on a tendance à oublier que le Seigneur peut revenir d'un moment à l'autre. Je vous avais dit que j'avais recensé un jour dans la Bible, tous les passages, de la Genèse à l'Apocalypse, qui parlaient des temps de la fin et de la fin des temps. Et j'ai eu la surprise de voir qu'il y avait une quarantaine de passages qui parlaient de la fin des temps et qui annonçaient des signes qui devaient se passer dans l'époque du retour de Jésus. Nous savons que le
Seigneur a dit dans Matthieu 24 au verset 36 : « Pour ce qui est du jour et de l'heure, (duretour du Seigneur), personne ne le sait, ni les anges des cieux mais le Père seul » . Donc, il n'est pas question, comme l'ont fait certaines sectes, d'annoncer un jour ou une heure pour le retour du Seigneur. Mais le Seigneur a dit que nous devons reconnaître les temps, il a reproché aux Pharisiens qui savaient reconnaître les signes des temps météorologiques de ne pas reconnaître les signes des temps spirituels dans lesquels ils étaient. Le Seigneur nous dit dans sa Parole que même si nous ne savons pas le jour
et l'heure, nous ne serons pas, nous, enfants de la lumière, laissés de côté parce que nous serons prêts. Nous serons prêts quels que soient le jour et l'heure, donc il faut être prêt. Ensuite le Seigneur a laissé des signes qui nous montreraient à quelle époque il allait revenir c'est-à-dire à la fin des temps. J'ai vu que dans la Bible, il y avait plusieurs expressions sur ce sujet : les temps de la fin, la fin des temps, les derniers temps, les derniers jours, le dernier jour, la fin du monde, la suite des temps, la fin des siècles. Ce sont des expressions qui reviennent pour définir une période qui est la nôtre et qui est
la fin d'une dispensation, la fin d'une grande période de Dieu. Je vais vous montrer quels sont ces signes. On n'aura pas le temps de les voir tous aujourd'hui puisqu'il y en a une quarantaine. Mais il est bon de voir que tous ces signes sont accomplis à la date
d'aujourd'hui ou en train de s'accomplir en ce moment même. Jésus a dit : « Quand vous verrez ces choses commencer à se passer, (que l'ensemble de ces signes commenceront à finir de se passer,) sachez que votre délivrance approche » . Levez les yeux et sachez que le temps du retour du Seigneur est là. Cette période des temps de la fin, que la Bible appelle les temps de la fin, c'est une période qui couvre, en fait, une longue période puisqu'elle commence à la première venue de Jésus, il y a 2000 ans pour finir au retour du Seigneur, c'est-à-dire une période qui est proche de la période que nous vivons. C'est donc une période de 2000 ans qui, à l'horloge du Seigneur, représente la fin des temps.
La fin des temps n'est pas simplement ces temps que nous vivons maintenant, mais ce sont des temps qui ont commencé dès la venue de Jésus puisque le jour de la Pentecôte, nous savons ce que l'apôtre Pierre a prophétisé, à propos de Joël. Il a dit que dans les derniers temps, l'Esprit serait répandu dans la terre entière. Les derniers temps ont donc commencé il y a à peu près 2000 ans. Le jour de la Pentecôte, ils étaient déjà dans les derniers temps, donc à combien plus forte raison y sommes- nous aujourd'hui, 2000 ans après. Dans 1 Corinthiens 10 au verset 11, l'apôtre Paul parlait de tout ce que les chrétiens ne devaient pas faire en imitant les Hébreux dans le désert, c'est-à-dire la rébellion, l'impudicité, l'impureté. Il disait : " Ces choses nous sont arrivées pour nous servir d'exemples." Il leur dit au verset 11 : « Ces choses (Tous ces jugements qui sont tombés sur eux) leur sont arrivés pour servir d'exemple et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous, qui sommes parvenus à la fin des siècles » . Il disait cela il y a près de 2000 ans. « Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber » . Jésus a dit : « Veillez et priez » , parce que le Seigneur veut nous prendre. Je vous ai parlé, il y a 15 jours je crois, du retour du Seigneur, et vous ai dit comment cela allait se passer. A la dernière trompette, les morts en Christ, (qui étaient prêts au moment de mourir), seront ressuscités les premiers. Nous, les vivants, mais pas tous les vivants qui font officiellement partie de l'église de Jésus, seulement les vivants qui seront prêts au moment où le Seigneur va revenir, ceux-là seront pris pour faire partie de son Epouse à Lui, qu'il va enlever à sa rencontre dans les cieux. Ensuite suivra une période de 7 ans qui sont vraiment les derniers temps de la fin. Ils représentent la grande tribulation sur la terre, avec la manifestation de l'Antéchrist, la destruction, pendant 3 ans et demi, de tous les chrétiens qui sont restés, qui n'auront pas été enlevés. Ensuite 3 ans et demi de persécutions des Juifs et à la fin la bataille d'Armaguédon, une bataille mondiale où toutes les nations de la terre seront rassemblées contre Jérusalem. A ce moment-là Jésus reviendra avec ses saints, poser ses pieds sur le mont des Oliviers d'où Il est parti il y
a 2000 ans. Il commencera alors son règne de 1000 ans sur la terre avec ceux qui sont appelés à régner avec Lui, avant le renouvellement de toute chose, après la fin des 1000 ans. Donc, c'est cette période là que le Seigneur nous demande de discerner. Si, par l'examen de ces signes, nous pouvons voir que nous sommes dans la période du retour de Jésus, qu'est-ce que nous allons faire ? Nous allons nous réjouir et nous allons nous préparer, si nous ne le sommes pas. Si nous sommes prêts, nous allons bien veiller à rester debout et à prendre garde de ne pas tomber. Parce que ceux qui sont tombés et qui ne se seront pas relevés au moment où la dernière trompette va sonner et où le Seigneur va revenir, ne seront pas prêts pour partir, ils ne partiront pas. Donc, partiront ceux qui sont prêts. C'est-à-dire ceux qui sont dans la foi, ceux qui ont vraiment pris Jésus-Christ comme leur Sauveur et leur Seigneur, ceux qui sont baptisés d'eau par immersion comme le demande la Bible. Ceux qui sont baptisés du Saint-Esprit comme le demande le Seigneur dès le début de la vie chrétienne. Il en était ainsi au début, dans le livre des Actes des apôtres. et Dieu veut le faire pour tous ses enfants. Il n'y a aucune raison d'être des exceptions, le Seigneur veut le faire comme Il l'a fait le jour de la Pentecôte. Si nous n'avons rien, entre Dieu et nous ce jour-là, c'est à dire aucun péché connu et non confessé, nous partirons à sa rencontre. est-ce que vous croyez que le Seigneur va prendre avec lui des chrétiens qui se disent chrétiens et qui sont en train de vivre dans un péché connu, au moment où le Seigneur sera là, dans le vol, l'adultère, le mensonge etc. et qui n'auront pas confessé ces choses, simplement pour demander pardon au Seigneur ? Ils ne seront pas pris, ils vont rester. Il ne faut pas se tromper et dire que l'ensemble des chrétiens sont prêts pour le départ, à partir du moment où ils ont, une fois dans leur vie,
confessé Jésus et ont reçu la nouvelle naissance, non ! Ils ne seront prêts que si leur coeur est pur, lavé dans le sang du Seigneur et s'il n'y a rien de non confessé qui les sépare de Dieu. S'ils restent sur terre, ils ne perdront pas leur salut, mais ils vont passer au travers d'une tribulation terrible. Alors, le premier des signes. Je l'ai mis en tout premier car il est merveilleux. C'est dans 1 Pierre chapitre 1, versets 17 à 20 : « Conduisez-vous avec crainte (de Dieu) pendant le temps de votre pèlerinage, sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du
monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous, qui par lui croyez en Dieu, lequel l'a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu » . Donc Jésus avait été prédestiné bien avant la fondation du monde à venir sur la terre pour nous sauver et il est dit qu'il a été manifesté à la fin des temps. Dieu, son Père, lui a formé un corps de chair. Il est né, il est venu en chair sur cette terre. il est venu en chair dans une période bien précise, à la fin des temps. Et quand on calcule les temps, on verra que c'est un autre des signes. Depuis Adam, on peut bibliquement reconstituer les chronologies bibliques pour voir combien de temps s'est écoulé entre
Adam et Abraham, entre Abraham et David, entre David et Jésus, entre Jésus et nous. Nous pouvons voir à quelle période nous sommes dans la chronologie biblique, mais Jésus a été manifesté à la fin des temps. Les temps de la fin, la fin des temps a commencé à la manifestation du Seigneur Jésus. Et le Seigneur a dit qu'il sera avec nous tous les jours jusqu'à la fin du monde. La fin du monde, ce n'est pas nécessairement la destruction finale de toute chose. C'est déjà la fin de ce monde actuel puisque nous savons qu'à la fin de ce monde actuel, quand Jésus va venir chercher l'Eglise, nous allons être enlevés vers lui à sa rencontre et nous serons ainsi toujours avec lui, toujours ! Nous suivrons Jésus
partout où il ira. Quand il viendra sur la terre pour 1000 ans, nous serons avec lui, quand il va recréer le nouveau ciel et la nouvelle terre, la Jérusalem céleste, nous serons avec lui et nous habiterons, en tant qu'Epouse du Seigneur, dans la Jérusalem céleste avec Jésus pour l'éternité. Notre temps présent est déjà avec Jésus puisque nous sommes avec lui par la foi mais nos yeux ne le voient pas. Il me tarde de le voir et je dis : "Seigneur, que je puisse entendre la dernière trompette de mon vivant et partir avec ceux que tu as appelés à monter avec toi". Donc ce que nous devons savoir, c'est que nous serons toujours avec Jésus, toujours,( Il est déjà maintenant avec nous, tous les jours jusqu'à la fin du
monde, ) où nos yeux le verront et nous serons à ce moment-là avec lui d'une manière visible. Le deuxième signe se trouve dans Actes, au chapitre 2, et au verset 17. Auparavant, dans Actes 1, verset 6, les disciples de Jésus, qui l'avaient vu ressuscité et qui avaient parlé avec lui pendant 40 jours, lui disent : « Seigneur, est-ce en ces temps-ci que tu rétabliras le royaume d'Israël ? Il leur répondit : Ce n'est pas à vous de connaître les temps... » . C'est ce qu'ils attendaient eux, ils ne s'attendaient pas à un royaume spirituel d'abord, mais à un royaume terrestre d'Israël qui allait venir. « Et il leur répondit : Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous et vous
serez mes témoins à Jérusalem et jusque dans le monde entier » . Donc il fallait qu'ils soient baptisés du Saint-Esprit pour être des témoins de Jésus-Christ. Ils étaient déjà disciples, convertis mais ils n'avaient pas reçu le baptême de l'Esprit. Au verset 5, Jésus leur dit lui-même : Vous recevrez le Saint- Esprit, « dans peu de jours vous serez baptisés du Saint-Esprit » . Donc ils ne l'étaient pas encore. Et au chapitre 2, quand le Saint-Esprit est répandu le jour de la Pentecôte, l'apôtre Pierreparle à tous les Juifs qui étaient là, qui avaient été attirés par le bruit que faisaient les 120, qui étaient descendus dans la rue en parlant dans des langues inconnues et en annonçant la gloire de Dieu dans des langues qu'ils ne comprenaient pas mais que les autres comprenaient. Pierre se met à parler et il leur dit, au verset 17 : « C'est ce qui a été annoncé par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon esprit sur toute chair, vos fils et vos filles (ça c'est pour les jeunes ici) prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit et ils prophétiseront » . Vous voyez, il parle des derniers jours. Les derniers temps ont commencé à la manifestation de Jésus et se sont poursuivis par le déversement du Saint-Esprit après l'ascension de Jésus-Christ. Depuis cette période, le Saint-Esprit est répandu sur la terre et il est prêt à remplir tous les enfants du Seigneur qui
viennent à Jésus, qui l'acceptent comme Sauveur et qui passent par le baptême d'eau par immersion au nom du Seigneur. Ils sont au bénéfice de cette promesse du baptême du Saint-Esprit. Si Jésus a dit à ses disciples : "Dans peu de jours, vous recevrez le baptême du Saint-Esprit pour être mes témoins", vous pensez bien que dans le coeur du Seigneur, c'était sa volonté pour tous ses disciples. Il ne pouvait pas mettre à part quelques uns pour être baptisés de l'Esprit et puis quelques autres de seconde zone pour leur dire : "Toi, tu vas faire partie de la deuxième classe de l'armée du Seigneur et tu ne seras pas baptisé de l'Esprit ". Pourquoi le Seigneur aurait dit cela ? Le jour de la Pentecôte ils ont tous été baptisés de l'Esprit. Tous ceux qui croient le seront, tous ceux qui demandent et tous ceux qui croient et qui obéissent au Seigneur recevront le Saint-Esprit. Donc ce signe-là est déjà accompli ou en train de s'accomplir puisqu'il y en a toujours qui sont baptisés de l'Esprit aujourd'hui. C'est quelque chose qui ne s'arrêtera pas jusqu'au retour du Seigneur. Ensuite, le chapitre 24 de Matthieu et le chapitre 21 de Luc donnent une foule de signes dont certains sont accomplis depuis longtemps et d'autres en train de s'accomplir. Je commencerai dans Matthieu 24 à partir du verset 1 : « Comme Jésus s'en allait au sortir du temple, ses disciples s'approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. Mais Jésus leur dit : Voyez-vous tout cela, je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée » . Ce temple était une des sept merveilles du monde. Quand on voit les restes aujourd'hui, on peut imaginer ce qu'a pu être ce temple magnifique bâti par Hérode ! Eh bien, Jésus dit : « Il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée. Et il s'assit sur la montagne des Oliviers et les
disciples vinrent en particulier lui poser cette question : Dis-nous, quand cela arrivera-t-il ?( Car pour les disciples, c'était tellement extraordinaire, qu'ils devaient se dire : c'est la fin du monde.) et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? » De la fin de ce monde-ci que nous vivons, d'un monde qui n'est pas du tout contrôlé par le Seigneur mais qui est contrôlé par l'ennemi, Satan, puisque Jésus a dit que le monde entier est sous la puissance du malin. Au-dessus de Satan, il y a Dieu et nous, nous sommes en Dieu, en Christ, bien au-dessus de Satan et de ses dominations. Nous sommes déjà assis en Christ dans les lieux célestes. Mais le monde qui nous entoure, qui ne connaît pas Jésus, est contrôlé, dominé par Satan et il ne faut pas chercher à rendre Dieu responsable de tous
les malheurs qui se passent aujourd'hui dans le monde. C'est un monde qui est séparé de Dieu et si un monde ne connaît pas Dieu, il ne peut pas être au bénéfice de la bénédiction du Seigneur. C'est à partir du moment où on rentre en Jésus-Christ qu'on devient bénéficiaire de toutes ses promesses. Il nous extrait, il nous sort, il nous arrache à ce monde contrôlé par Satan pour nous placer dans le monde contrôlé par Dieu et par Jésus. Nous sommes bien au-dessus déjà, en esprit, de tout cela, assis en
Christ dans les lieux célestes. Beaucoup de chrétiens ne se rendent pas assez compte qu'ils sont déjà assis en Christ dans les lieux célestes. Ou ils l'ignorent, ou ils ne le croient pas. Ils sont toujours assis dans leur basse fosse ou dans leur cachot dont la porte est grande ouverte en disant : mais qui me délivrera ? Mais non ! La porte a déjà été ouverte par Jésus, les verrous sont brisés, les chaînes sont rompues et Dieu veut que nous croyions sa Parole. Quand nous osons la croire, le Saint-Esprit confirme dans nos coeurs que nous sommes déjà assis dans les lieux célestes en Jésus-Christ. Le troisième signe est là, juste après : « Dis-nous quel sera le signe de ton avènement et de la fin du
monde » . Au verset 4, Jésus leur répondit : « Prenez garde que personne ne vous séduise car plusieurs viendront sous mon nom disant : C'est moi qui suis le Christ, et ils séduiront beaucoup de gens » . Je recommence ce verset 4 : « Prenez garde que personne ne vous séduise » . Si Jésus met ce signe-là en premier, c'est que c'est un signe caractéristique de la fin des temps. Nous savons que la fin des temps a commencé dès l'époque de Jésus et des apôtres, puisque l'on voit dans les épîtres de Paul et de Jean, que déjà, bien des signes de séduction avaient commencé à agir dans l'Eglise. C'est un signe de la fin des temps, et plus nous approchons des temps de la fin, plus la séduction devient forte
puisqu'il est dit que cette séduction-là serait tellement forte à la fin des temps, qu'elle serait capable de séduire même les élus s'il était possible. Cela ne veut pas dire qu'il est impossible que les élus soient séduits, mais cela veut dire qu'il est impossible que les élus soient séduits s'ils font ce que Jésus leur demande de faire pour ne pas être séduits, quand il dit : veillez et priez, soyez sur vos gardes. Veillez et priez. Si nous sommes sur nos gardes en veillant et priant, en gardant la Parole du Seigneur, le Seigneur lui -même nous gardera et nous ouvrira les yeux pour voir la séduction. Dans ces temps de la
fin, la séduction balaie le monde, c'est vague après vague de séduction qui se déverse. Le propre de la séduction, c'est qu'il y a un mélange entre le vrai et le faux. Vous pouvez avoir 98 % de vrai et 2% de faux, il y a 2% de séduction. Satan va agir en imitant toujours les actions du Seigneur. Quand le Saint- Esprit agit, le malin agit toujours aussi. Il faut être vraiment sur nos gardes pour discerner dans les réveils qui se produisent, ou dans les manifestations de l'Esprit-Saint qui se produisent, quelles sont les contre-façons du malin, à partir de quel moment elles se glissent et quelles sont les manifestations
des séductions. Lorsque quelqu'un est séduit, il peut être séduit alors que tout a bien commencé à 100 % avec Jésus mais une petite déviation s'est produite ; il n'a pas veillé et prié, ni ne s'est tenu sur ses gardes. Si la déviation n'est pas immédiatement corrigée, elle va grandir, la séduction va devenir de plus en plus forte. Comme le propre de la séduction c'est une tromperie et un mensonge subtil, ceux qui sont séduits ont l'impression qu'ils ne le sont pas. S'ils savaient qu'ils étaient séduits, ils ne le seraient plus. Ceux qui sont séduits ne le savent pas, mais ils ont, à partir d'un certain moment, oublié
ou omis de faire ce que Dieu leur demandait et la séduction est entrée. En général, elle entre en appuyant sur le levier de l'orgueil. La séduction entre toujours quand il reste quelque chose de l'orgueil en nous parce que c'est en agissant sur quelque chose qui va toucher notre orgueil que la séduction va pouvoir agir. Par exemple une nouvelle révélation qui va faire trembler le monde ou une nouvelle onction qui va vraiment révéler des choses cachées, qui vont venir bouleverser le peuple du Seigneur. Cela peut être vrai, cela peut être faux, donc nous devons veiller à analyser ces choses. Dieu
ne va jamais se fâcher quand nous prenons du recul par rapport à ce qui se passe aujourd'hui. Quels que soient les noms et les mouvements que vous pouvez citer, Dieu ne sera jamais fâché si vous prenez du recul pour veiller et prier en disant : "Seigneur je veux avoir les yeux ouverts, montre-moi je t'en prie toi-même par ton Esprit, par ta Parole, s'il s'agit d'une séduction devant laquelle je me trouve" Et je peux vous assurer que 99 % des mouvements soi-disant du Saint-Esprit qui se passent aujourd'hui sont des séductions de l'ennemi. Je ne veux pas apparaître comme celui qui va scier à la base tous les réveils du Seigneur et empêcher que le Saint-Esprit agisse, être le vieux ringard qui n'est pas capable de voir le mouvement du Saint-Esprit. Quand je dis : "Attention, là il y a une séduction",
on réplique : "Oh! Toi, tu es un vieux ringard qui nous empêche d'entrer dans le flot et tu résistes en plus au Saint-Esprit parce que tu n'es pas capable d'entrer dans le flot de ce qui est en train de se faire maintenant". Je dis : Non, je préfère prendre du recul, veiller et prier. Et si vraiment le Seigneur me montre, par une conviction claire et nette, qu'il s'agit d'une séduction, je le crie haut et fort. Que celui qui a des oreilles, entende. Priez beaucoup pour avoir le discernement de l'Esprit. Ne vous engagez jamais dans quelque chose de nouveau, même si apparemment cela porte du fruit, s'il y a des tas d'âmes qui se sont converties, des gens qui tombent par terre, qui poussent des cris ou qui ont des
prophéties, des visions... Prenez du recul, veillez et priez parce qu'un des signes que nous allons voir, c'est que dans la fin des temps se produiront beaucoup de signes et de miracles, y compris au nom de Jésus, par des gens qui pratiquent l'iniquité, qui commettent l'iniquité, des gens que Jésus n'a jamais connus. Il y a ceux qui font des vrais miracles au nom de Jésus et qui ne sont pas connus du Seigneur... Mais il y a aussi le cas de ceux qui accomplissent au nom du Seigneur ( soi-disant du Seigneur) de faux miracles, des miracles mensongers qui séduiront beaucoup de gens. La séduction bat son plein, mes chers frères bien-aimés, la séduction bat son plein. Un autre signe de la séduction, c'est que plus est grand le nombre de gens touchés par un mouvement, plus il y a un risque de séduction. C'est malheureux à dire, mais plus le nombre de gens touchés est
grand, plus le risque de séduction est grand. Ceci parce que la majorité (dans la Bible on le voit), la majorité a toujours été séduite alors que ce n'était qu'une petite minorité de fidèles qui avaient les yeux ouverts. Vous voyez cela constamment dans la Bible, depuis le temps de Noé qui était tout seul, de Lot à Sodome, et à toutes les époques. Vous voyez toujours un petit nombre de fidèles face à une masse de faux fidèles dans le compromis. La séduction marche avec le compromis. Le compromis, je veux dire par rapport à la vérité et par rapport au péché. Alors quand je vois le monde balayé par un mouvement en peu de temps, comme certains mouvements que je ne veux pas citer, je commence par prendre du recul en disant : "Seigneur, il y a quelque chose, là, qui me pose une question". Je veux
prier parce que Jésus lui-même a dit que ceux qui veulent vivre pieusement, ceux qui veulent marcher dans la vérité seraient persécutés et rejetés par la majorité comme lui-même l'a été et comme ceux de ses disciples qui voulaient marcher dans la vérité l'ont été au début. Si vous allez vers le monde ou vers ceux qui marchent dans la chair avec des idées charnelles ou des idées du monde, vous allez être reçus à bras ouverts par la majorité, comme Jésus au début de son ministère. Quand il allait vers ceux du monde en leur apportant du pain, des poissons et des guérisons parce que c'était sa nature (c'est la
nature de Dieu de nourrir et de guérir), des foules entières le suivaient. Mais dès qu'il a prêché le dur message de la Croix, de son corps, de sa chair, de son sang, du renoncement à soi-même et de porter sa croix tous les jours, là le nombre de ses disciples s'est réduit. Autour de la Croix, qui y avait-il ? Quelques femmes et Jean. Et au tombeau, qui y avait-il pour attendre sa résurrection ? Personne. Et le matin, les femmes, qui sont venues, n'étaient pas venues pour attendre la résurrection de Jésus, elles étaient venues pour embaumer son corps. Donc c'était vraiment l'incrédulité la plus totale. Plus nous
serons avancés dans les temps de la fin et plus ceux qui vont vraiment marcher dans la vérité avec le Seigneur seront rares. Non pas parce qu'ils forment une caste à part de super-spirituels qui méprisent tout le monde. Ce n'est pas cela. Le Seigneur nous annonce une grande séduction du temps de la fin et il nous annonce que la majorité va s'écarter de la vérité, que l'apostasie est là. Cela veut dire que ceux qui veulent vraiment marcher, et qui vont marcher dans la vérité, vont être de plus en plus rares. Comme le Seigneur lui-même a été rejeté, lui qui est le chemin, la vérité et la vie. Le quatrième signe : cette séduction se manifeste aussi par le fait que plusieurs viendront sous le nom de Jésus disant : « C'est moi qui suis le Christ » . Il parle ici de Christ; un peu plus bas il va parler de faux Christ. Il y avait donc peut-être une nuance, mais le Christ, il n'y en a qu'un de vrai, c'est le Seigneur Jésus de Nazareth, né à Bethléhem, venu en chair, il y a près de 2000 ans, fils éternel de Dieu, Dieu le fils venu pour nous sauver sur la terre. Voilà le seul, le vrai, le Christ, il n'y en a qu'un seul, c'est lui. Mais plusieurs viendront sous le nom de Jésus en disant : "C'est moi le Christ, le vrai Christ c'est moi". Il y en a eu déjà beaucoup dans les temps passés, aujourd'hui il y en a encore d'autres, des gens qui vont se faire passer pour le Christ. Le quatrième signe, c'est donc ceux qui vont venir au nom de Jésus s'annoncer comme faux Christ et les faux Christ sont des faux oints. Christ en grec veut dire "oint" c'est le même mot que messie en hébreu qui veut dire "oint". Ce sont
donc des hommes qui vont être revêtus d'une onction véritable, ce ne sont pas n'importe qui. Ce ne sont pas de faux monnayeurs, des charlatans, ce sont des gens qui vont être revêtus d'une onction fausse. Il y aura vraiment quelque chose sur eux, une onction, mais cette onction ne sera pas l'onction du Seigneur Jésus. Ce sera l'onction de l'esprit du malin, du séducteur, du diable. Voyez l'onction qui repose sur certains chefs religieux actuels bien connus, que ce soit des grandes religions connues ou des sectes. Ce sont des hommes qui ont, comme on dit, un charisme, ils ont quelque chose sur eux,
une onction qui attire les gens, qui séduit, une onction puissante. Cette onction, on peut savoir comment ils l'ont reçue parce que les plus forts et les plus puissants de ceux-là savent qui ils servent. Il y en a un certain nombre qui sont eux-mêmes trompés et séduits et qui se prennent vraiment pour le Christ. Ils ont un "grain", ils ont quelque chose qui ne va pas, mais il y en a qui savent vraiment qui ils servent, c'est-à-dire Satan. Par toutes sortes d'incantations, de pratiques dans le secret, de sacrifices, ils ont réussi à attirer sur eux l'onction de Satan pour pouvoir séduire les gens. Si vous avez été en contact de témoignages de satanistes convertis, vous pouvez savoir que dans leurs domaines à eux, il y a aussi des niveaux et qu'ils peuvent recevoir une certaine onction de séduction qui va pouvoir tromper ceux qui ne sont pas dans la veille et la prière pour avoir le discernement. Quand Jésus dit : « Ils séduiront beaucoup de gens » au nom de Jésus et au nom de Christ, cela veut dire qu'ils vont venir avec une onction telle qu'ils vont accomplir des choses tellement fortes que les gens vont être attirés en disant : "Mais après tout c'est vrai, puisque que si ces gens ne venaient pas de Dieu, ils ne pourraient pas accomplir ces grandes choses qu'ils sont en train d'accomplir devant moi, ou de prophétiser, ou d'annoncer des choses, ou de faire des prodiges". Même les pharisiens quand ils ont vu
Jésus, Jésus qui était revêtu de la véritable onction du Seigneur, ont dit (bien qu'ils le rejetaient) : « Personne ne peut faire les choses que tu fais sans venir de Dieu » . Cela, on le sait, mais parce qu'ils étaient jaloux, ils ont refusé Jésus. Nicodème et Joseph d'Arimathée qui étaient pharisiens ont bien dit à Jésus en privé : "Nous savons que tu es de Dieu parce que pour faire les choses que tu fais, seul un homme qui vient de Dieu peut les faire". Donc ceux qui diront être le Christ vont être revêtus d'une onction puissante mais mauvaise, qui viendra de Satan, et qui leur permettra de dire et de faire certaines choses, qui vont séduire, des prodiges, des miracles au nom de Jésus. Ce sera un faux Jésus et ils vont séduire beaucoup de gens. C'est là le cinquième signe : "Beaucoup seront séduits". Quand Jésus dit "beaucoup", cela veut dire que des masses seront séduites. Alors je veux parler de toutes les religions fausses, de toutes les sectes
qui existent, qu'elles soient chrétiennes ou non chrétiennes. Ce sont tous des gens qui ont été amenés dans la séduction par de faux oints, de faux prophètes, des gens qui ne venaient pas du Seigneur. Je ne critique pas car j'étais moi-même, avant ma conversion, attiré par l'hindouisme, le bouddhisme, l'islam et ces choses-là, parce que je pensais y trouver des choses intéressantes. Mais au départ de ces religions, vous avez toujours un oint, quelqu'un qui a créé quelque chose parce qu'il se faisait de grandes choses. Je ne vous conseille pas de le faire mais si vous avez lu la vie de Bouddha ou de Mahomet, vous voyez qu'ils étaient des hommes qui avaient une onction pour avoir pu rassembler
comme ça en si peu de temps des millions d'hommes. Ils avaient une onction, mais c'était une fausse onction, une onction qui ne venait pas de Jésus. Tous les créateurs de sectes, depuis le mandarom jusqu'à tous les autres, les Témoins de Jéhovah, etc, ont une fausse onction sur eux. Le catholicisme romain, la plus grande des sectes, est contrôlée parce qu'il y a une onction puissante sur ses chefs religieux qui n'est pas du Seigneur. Je ne peux pas vous dire tout ce que je sais sur le catholicisme romain en tant qu'ancien Lourdais, en tant qu'ancien catholique élevé chez les Jésuites. Connaissant les choses qui se passent dans les coulisses, si je vous racontais ce qu'il s'y passe et je ne veux pas le
faire, vous vous rendriez compte qu'il y a vraiment une onction puissante qui repose sur ses chefs et qui est capable de séduire près d'un milliard de personnes sur la terre. Et ces personnes résistent des quatre fers, pour certaines d'entre elles, quand on leur annonce la vérité, parce qu'elles ont l'impression de trahir leur religion si elles la quittaient. Il y a donc un lien puissant qui les attache à cette fausse religion. Il en est de même pour toutes les fausses religions à partir du moment où elles deviennent des religions. Que ce soit le protestantisme réformé, que ce soit toutes les sectes qu'on peut trouver, ce sont des mouvements qui, au départ, étaient créés par le Seigneur et se sont complètement
écartés pour devenir des mouvements contrôlés par une onction qui n'est plus de Jésus. Ils séduiront beaucoup de monde, alors ne soyons plus séduits, secouons la séduction, ouvrons les yeux. Le Saint- Esprit de vérité est en train de le faire. Merci Seigneur, pour tous ceux qui font partie de l'Epouse de Jésus et qui sont en train de se préparer à sa venue. Ils sont en train de réaliser qu'on ne dépend plus d'une étiquette quelconque, d'une affiliation à un homme ou à un mouvement. Mais on dépend du Seigneur Jésus lui seul, de son Eglise qui est son corps et de l'action du Saint-Esprit qui habite en nous. C'est cela qui compte, le reste est secondaire. Dommage que je doive aller si vite mais déjà
quand vous aurez vu ces signes, vous comprendrez à quel point nous sommes proches du retour du Seigneur . Le sixième signe dans Matthieu chapitre 24, au verset 6 : « Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerre, gardez-vous d'être troublés car il faut que ces choses arrivent, mais ce ne sera pas encore la fin » , "si tôt la fin" disent d'autres versions. Quand on parle de guerres et de bruits de guerre, certains peuvent répondre : "Oh! Mais cela fait 2000 ans qu'on entend parler de guerres et depuis la guerre mondiale on n'a pas passé un seul jour sans guerre quelque part". Mais ce que l'on
voit, Jésus le dit bien : "Ce ne sera pas si tôt la fin", vous allez voir des guerres, vous allez entendre parler de bruits de guerre, mais ce qui caractérise la fin des temps, c'est une accélération des guerres. Il n'y a jamais eu de guerre mondiale avant le début de ce siècle, c'était des conflits localisés à gauche ou à droite. Mais les guerres mondiales, la 1ère et la 2ème, sont des phénomènes de notre siècle. L'Apocalypse annonce encore une autre grande guerre mondiale : le conflit d'Armaguédon et puis encore une autre guerre mondiale à la fin des 1000 ans : Gog et Magog quand Satan va encore séduire
le monde entier en peu de temps. Donc il va y avoir une troisième guerre mondiale qui se prépare, elle est annoncée par la Parole de Dieu. Mais en tous cas, ce qui caractérise la fin des temps c'est une accélération des conflits, une généralisation des conflits et des conflits de plus en plus meurtriers. La dernière guerre mondiale par rapport à la première, qui a été meurtrière, a fait quatre ou cinq fois plus de morts que la Première guerre mondiale. Les conflits qui ont eu lieu entre la dernière guerre, entre 45 et maintenant, ont fait bien plus de morts encore que la dernière guerre mondiale. Regardez le Ruanda, ses 500 000 morts en quelques semaines, c'est atroce de voir cela! Les moyens techniques,
aujourd'hui, permettent la généralisation de ces guerres mondiales et permettent une destruction massive de population, ce qui n'aurait jamais été possible dans les temps du début de la fin. J'aime la parole de Jésus : « Gardez-vous d'être troublés » . Gardez vous d'être troublés. Tant de chrétiens sont troublés! Bien sûr, c'est troublant de voir ces guerres, ces conflits, pas de solution possible entre Sadam Hussein et les autres, et Millosévitch, on a l'impression qu'il n'y a pas de solution. Alors on voit les grands chefs dire : "On veut la paix, on veut la paix! Ce sera par la guerre, on détruira les trois
quarts de la terre mais on aura la paix!" C'est un raisonnement insensé. Le Seigneur Jésus va établir la paix sur la terre. Il va tenir les nations avec une verge de fer mais il n'utilisera pas les moyens charnels que les chefs militaires et politiques utilisent aujourd'hui. :
« Ce ne sera pas encore la fin » . Jésus caractérise quelque chose d'intéressant, il dit au verset 7 : « Une nation s'élèvera contre une nation, un royaume contre un royaume » . Jésus caractérise ces guerres en disant qu'il va y avoir un réveil des nationalismes. On assiste à cela dans notre vingtième siècle. Le national socialisme de Hitler, c'était cela. Un réveil du nationalisme, du nationalisme espagnol, du nationalisme italien, du nationalisme serbe, croate. Ils veulent tous réunir la population dans une grande Serbie, une grande Croatie, une grande Allemagne, etc. La nation doit être réunie. C'est donc bien une nation contre une autre. Il dit : "Un royaume contre un autre", pourquoi un royaume ? Parce qu'à la tête d'un royaume il y a toujours un roi. Dans les royaumes modernes, la Hollande ou même la Grande Bretagne, il y a des rois ou des reines qui n'ont pas grand pouvoir. Mais
un royaume du temps de Jésus, c'était un royaume qui était dominé par un chef qui était le roi, qui avait tous les pouvoirs législatifs, judiciaires, exécutifs, tout. Il tenait tout entre ses mains. Vous croyez qu'il y avait une démocratie "à la moderne" avec parlement, élu ? Non, le roi avait tous les pouvoirs. Aujourd'hui les royaumes modernes sont en train de plus en plus de centraliser le pouvoir malgré une apparence de démocratie entre les mains d'hommes de plus en plus puissants. Cela a commencé avec le Führer, les Duce, les guides politiques. Ce sont des hommes providentiels, des hommes qui ont incarné la nation à un moment donné et qui ont fini par avoir tous les pouvoirs. Ils ont séduit leur population. Pour séduire un peuple comme le peuple allemand, qui était un peuple de
grande culture millénaire, avec de grands savants, des peintres, des musiciens, un peuple de grande culture, se laisser prendre comme ça par un homme aussi vulgaire, grossier et brutal que Hitler, il fallait vraiment qu'au départ il ait une puissance de séduction. Parce qu'au départ il a été élu, il n'a pas pris le pouvoir de force, il a été élu ! Bon, il a un peu manoeuvré pour terroriser la population, mais il a été élu, il aurait pu ne pas être élu, il a séduit les gens par ses belles paroles. Une fois qu'il les a séduits, il les a tenus dans une main de fer et cela a été fini. L'antichrist qui vient, sera ce grand président mondial dont on est en train de façonner le trône, maintenant. On parle maintenant d'un président de la commission européenne. Vous vous souvenez du grand scandale qui a eu lieu au niveau de la commission européenne de Bruxelles où tous ont démissionné, y compris le commissaire principal. Tous les commissaires ont démissionné, le chef de la commission, tous ont démissionné. On commence à entendre dire qu'il nous faudrait maintenant un
exécutif plus fort avec son président élu au lieu d'être nommé, un président de la commission européenne. On va vers les Etats-Unis d'Europe avec un président européen. Mais ce n'est qu'une étape vers le président mondial qui va tenir le monde entier sous sa coupe et qui s'appellera l'antichrist qui est annoncé par la Parole de Dieu, ce sera le roi moderne. Alors ce qui est triste, c'est que cet esprit de nationalisme et de chef s'est infiltré dans l'Eglise de Jésus- Christ. Maintenant vous avez des églises "nationales", je parle d'églises évangéliques. Vous avez des églises évangéliques où il n'y a que des cambodgiens, que des malgaches, que des tsiganes, des asiatiques, des africains... Vous allez dans certaines églises à Paris, vous avez 95 % de noirs et je me dis : "Comment est-ce possible ?" Je veux bien croire que le Saint-Esprit travaille davantage au milieu
du peuple noir que chez nous, blancs où nous sommes un peu imperméables. Mais il y a quelque chose d'anormal de voir dans beaucoup d'églises des personnes se mettre ensemble en fonction d'affinités nationales alors que le peuple du Seigneur est au-delà des affinités nationales. Il ne doit plus y avoir d'églises de tsiganes, de mouvements de tsiganes, des juifs messianiques... Quand on est juif, on est juif, mais quand on est chrétien on n'est plus juif. Maintenant vous voyez dans l'église de Jésus-Christ se reformer des mouvements, des groupes par nationalités ou anciennes nationalités.
Nous faisons tous partie du corps de Christ, c'est quelque chose d'anormal : nation contre nation. Vous allez à Grenoble vous avez une église italienne. Ils se regroupent par nation alors que dans la pensée du Seigneur, c'est tous ensemble, jeunes, vieux, juifs, non-juifs, grecs, romains..., tous réunis en un seul peuple qui est le corps de Christ.
« Royaume contre royaume » , c'est la même chose, des chefs sont venus prendre la place du seul vrai chef qui est Jésus par le Saint-Esprit. Certains conducteurs spirituels tiennent leur église avec une poigne de fer, ils sont le roi dans leur royaume. Il ne doit plus en être ainsi au milieu du corps de Christ, c'est fini maintenant. Les ministères sont là pour aider les brebis à grandir, à avoir ellesmêmes une relation personnelle avec Jésus, point final.
Nous en sommes au septième signe. Dans Matthieu 24, au verset 7 : « Il y aura en divers lieux des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs » . Là aussi ce sont des choses qui se sont produites déjà dès le début de l'ère chrétienne, et qui sont allées en s'amplifiant. Vous savez qu'en plein vingtième siècle, je ne sais plus en quelle année, au début du siècle, autour des années 20-30, il y a eu en Chine une famine qui a fait plus d'un million de morts. En ce moment au Soudan, il y a une famine qui décime des dizaines ou des centaines de milliers de personnes, sous nos yeux. Au Rwanda il y en a eu, tous les pays du Tiers monde sont touchés par la famine. Jésus annonce des famines, alors il ne faut pas croire, parce qu'on vit aujourd'hui dans un
siècle de progrès techniques, que les famines sont terminées. J'ai lu récemment une étude scientifique qui disait qu'aujourd'hui, au moment où je vous parle, un tiers de l'humanité est dans la famine. Un tiers, cela fait presque 2 milliards de personnes. Un tiers de l'humanité arrive à peine à manger à sa faim et un tiers est dans la plus grande pléthore, une abondance telle que les poubelles sont remplies de tous les restes. Ce n'est pas normal du tout, il y aurait largement de quoi nourrir la terre entière avec ce qu'elle produit. Mais un tiers est dans la famine, c'est-à-dire ne pas savoir ce que l'on va manger aujourd'hui en se levant. Nous recevons des lettres d'Afrique disant : " Moi qui suis pasteur, je touche 100 francs français par mois, j'ai tout juste de quoi nourrir ma famille, tout juste". Combien de lettres nous recevons, par centaines! On ne peut pas contrôler, mais enfin je leur fais crédit quand ils disent : "Aujourd'hui j'ai pu prendre un repas". Quand vous savez ce qu'est ce repas, ce n'est pas un repas à la française. C'est quelque chose qui se passe aujourd'hui sous nos yeux. Une autre étude que j'ai lue du journal Le Monde, disait qu'un quart des enfants du monde sont dans un état de malnutrition ou sous-nutrition permanente, un quart! Et nous sommes là, en France, gavés, nous
plaignant de notre salaire ou de notre retraite qui n'est pas suffisante. Est-ce que nous nous rendons compte de ce qui se passe à nos portes ? Ce n'est pas la peine d'aller très loin, allez dans les anciens pays de l'Est en Roumanie ou ailleurs et vous trouverez de grandes détresses. Le huitième signe ce sont « des tremblements de terre, tout cela ne sera que le commencement des douleurs » . Les études scientifiques montrent que le nombre et l'intensité des tremblements de terre ont tendance à grandir. Vous vous souvenez d'Osaka en Californie, il y a quelques années. On va assister à des tremblements de terre encore plus grands. Quand j'étais à Lourdes, c'est curieux, c'est le centre marial mondial mais c'est en France un des centres sismiques les plus importants, il y a eu le
tremblement de terre d'Arette qui n'est pas loin de Lourdes. Nous étions, je ne sais pas combien de fois dans l'année, réveillés en pleine nuit et j'avais reçu une vision quand j'étais à Lourdes : je voyais les rochers descendre sur la grotte, écraser tout ça et noyer Lourdes sous un déluge de roches et de tremblements de terre. Prions pour ceux qui sont séduits, pour qu'ils en sortent avant. Ce sont des choses que Jésus a annoncées, elles se sont déjà accomplies, elles vont encore s'accomplir sous nos yeux. Ne soyons pas étonnés, avant le retour du Seigneur, de voir encore des famines, des guerres et
des tremblements de terre de plus en plus puissants. Le neuvième signe, dans Matthieu 24 au verset 9 : « On vous livrera aux tourments, on vous fera mourir, vous serez haïs de toutes les nations à cause de mon nom » . Il annonce la persécution sur les chrétiens véritables. C'est un signe qui s'est accompli depuis le temps de Jésus. Les églises
officielles institutionnelles n'ont jamais été persécutées, mais les petits groupes de chrétiens fidèles ont toujours été persécutés à mort dans tous les siècles. Ce n'est pas seulement du temps de Néron. Depuis les temps apostoliques, c'est une histoire de persécution à mort, les baptistes au début, les mennonites et tous ceux qui ont été au début des mouvements, qui voulaient marcher dans la Parole du Seigneur. Ils ont été persécutés à mort, on les a tués, on a tué leurs enfants, on les a emprisonnés,
tout ça parce qu'ils voulaient marcher en accord avec la Bible. A la fin des temps, les véritables chrétiens seront persécutés. Regardez ce qui s'est passé en Russie jusqu'à récemment, ils étaient persécutés à fond. Cela se passe en Chine encore aujourd'hui. Cela se passera de plus en plus dans nos pays. Alors je vous dis, à vous qui voulez marcher de tout votre coeur avec le Seigneur, il n'y a pas d'autre solution pour un chrétien rempli de l'Esprit que de vouloir marcher de tout son coeur dans la vérité, dans la sainteté, nous serons persécutés violemment. Mais quand nous savons que nous avons le Seigneur avec nous, quand nous voyons l'héritage que nous avons et qui nous sera réservé, cela
vaut la peine de tenir ferme et de passer au travers. Comme nos frères, nos pères dans le Seigneur, qui sont passés avant nous, la couronne de gloire leur a été réservée avec une meilleure résurrection. La persécution n'est pas toujours bonne pour l'Eglise, Jésus le dit. Il dit au verset 10 : « Plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres » . Dans les Actes des Apôtres, il est parlé d'un temps où l'Eglise était en paix et croissait constamment par l'accroissement que le Saint- Esprit lui donnait et chaque jour les gens se convertissaient. Il n'y avait pas de persécution. Quand il y a une persécution cela fait rapidement le tri entre les vrais et les faux. Il y a aussi beaucoup de drames
qui viennent dans la persécution, c'est que les chrétiens, qui ne sont pas tout à fait vraiment engagés, sont pris à contre-pied par la persécution. Ils trahissent leurs frères, leurs parents, leur famille, cela s'est passé constamment. Des fils et des filles ont trahi leurs propres parents, des parents ont trahi leurs propres enfants, les livrant à la mort. Cela s'est passé dans l'histoire de l'Eglise. Jésus l'annonce. Le dixième signe au verset 11 : « Plusieurs faux prophètes s'élèveront ( Tout à l'heure, il a parlé de tous ceux qui viendraient en disant : Je suis le Christ.) et séduiront beaucoup de gens » . Alors quel
est le propre d'un faux prophète ? C'est qu'il a une onction réelle. Je ne dis pas "véritable" parce que la seule véritable, c'est l'onction du Seigneur. Il a une onction réelle, mais pour annoncer le mensonge. Dans le Deutéronome, il y a un passage intéressant qui nous montre la caractéristique d'un faux prophète. Deutéronome 18, au verset 21 : « Comment connaîtrons-nous la parole que l'Eternel n'a point dite, (si c'est un prophète qui vient en disant : Je vous parle de la part de l'Eternel ? ) Quand ce que dira le prophète n'aura pas lieu et n'arrivera pas, ce sera une parole que l'Eternel n'aura pas dite. C'est par audace que le prophète l'aura dite, n'aie pas peur de lui » . Donc un signe des faux prophètes, c'est qu'ils annonceront quelque chose qui ne se produira pas. C'est souvent subtil car ils
peuvent annoncer des choses d'une manière un peu voilée où il n'y a pas trop de détails, mais l'essentiel, c'est de voir que cela ne va pas se produire. Et moi, je passe mon temps à dire : "Méfiezvous des prophéties personnelles que vous pouvez recevoir, mettez-les à l'épreuve de la Parole de Dieu et de la prière". Quand vous recevez une prophétie personnelle, ce doit être le plus souvent une confirmation de quelque chose que Dieu vous a déjà donné. En tous cas, vous devez chercher auprès de Dieu une confirmation directe que cela vient bien du Seigneur. Un faux prophète qui vous parle sous cette onction-là, va révéler des choses cachées que seul apparemment, Dieu peut connaître mais Satan aussi peut connaître des choses cachées. Satan ne peut pas lire les pensées du coeur des chrétiens fidèles, mais il peut connaître toute leur vie cachée. Tout ce que vous faites, il peut l'observer. Il peut déléguer des représentants, à lui, pour observer ce que vous
faites de l'extérieur. Il peut aussi deviner puisque le don de divination est un don satanique. Il peut aussi deviner ce que vous êtes en train de penser par le comportement extérieur. Si vous avez reçu une mauvaise nouvelle et que vous êtes en train de broyer du noir, il va le voir de l'extérieur et il va pouvoir deviner que vous êtes découragé. Il peut faire intervenir quelqu'un pour venir vous donner une prophétie du type : "Hier, tu étais profondément découragé, je t'ai vu sur ta chaise en train de pleurer". Vous étiez seul dans votre chambre, vous pleuriez hier, mais vous avez pu aussi être observé par quelqu'un qui n'était pas Dieu. Si c'est seulement ce signe-là qui vous fait dire : "Ah! C'est Dieu
qui est en train de me parler", alors je vous dis : "Méfiez vous. Ce n'est pas forcément Dieu". Il y a un autre passage intéressant, dans Deutéronome 13 au verset 1. Il y a des choses qui s'accomplissent aussi, annoncées par les faux prophètes. « S'il s'élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t'annonce un signe ou un prodige et qu'il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t'a parlé mais en disant : Allons après d'autres dieux, - des dieux que tu ne connais pas - et servons-les, tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c'est l'Eternel, votre Dieu, qui vous met à l'épreuve pour savoir si vous aimez l'Eternel, votre Dieu, de tout votre coeur et de toute votre âme » . C'est-à-dire dans la vérité. Nous, nous sommes chrétiens, nous devons connaître la vérité, nous devons connaître Jésus qui est la vérité, nous devons connaître
l'Evangile qui est la vérité ; nous avons reçu l'Esprit de vérité, le Saint-Esprit, nous avons tous les moyens pour discerner, reconnaître l'erreur et la différencier du mensonge. Vous pourriez dire : "Oui, mais si quelqu'un venait m'annoncer de suivre un faux dieu, à moi, chrétien né de nouveau, jamais je ne le suivrais". C'est évident, si c'est aussi grossier que cela mais c'est plus subtil que cela ! Regardez ce que Paul dit, dans 2 Corinthiens chapitre 11, c'est là que des foules de chrétiens sont aujourd'hui séduits. Au verset 2 du chapitre 11, il dit : « Je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu parce que je vous ai fiancés à un seul Epoux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne
se détournent de la simplicité à l'égard de Christ » . Voilà comment commence la séduction. Vous savez, le message de l'Evangile, il n'y a rien de plus simple. Tu es pécheur, tu es corrompu jusqu'à la moelle par ta naissance, tu es condamné à mort par ta naissance dans le péché et par les péchés que tu as accomplis. Mais Jésus par amour pour toi est venu en chair pour mourir, pour toi, à la Croix, pour payer le prix à ta place et pour te donner, si tu crois en lui, un plein salut, une nouvelle naissance en lui, une nature nouvelle et un salut éternel. C'est quelque chose de très simple, le message de la Croix
où nous comprenons qu'en Christ nous sommes morts en lui. Si nous réalisons cette mort que nous avons subie en Christ, quand il est mort, nous sommes morts en lui, tout notre passé, toute notre hérédité, tout ce que nous avons vécu dans le passé, c'est mort dans le tombeau avec Jésus. Plus d'hérédité pour nous, plus rien du passé pour nous, Jésus veut enlever aujourd'hui de nos vies toute la conséquence présente de nos péchés passés parce que nous sommes une nouvelle création en Christ. Toutes les choses anciennes sont passées, toutes choses sont devenues nouvelles en lui. Si nous recevons cela dans la foi, nous recevons la simplicité de l'Evangile. Nous ne serions pas obligés d'aller
dans les choses si compliquées que l'on fait aujourd'hui, la psychiatrie chrétienne, la psychologie chrétienne, la cure d'âme, la guérison intérieure, si le message de la Croix était au premier plan et si on ne l'avait pas remplacé par toutes sortes d'évangiles qui sont de faux évangiles. Cela commence par les pensées. On commence par envoyer des pensées qui sont apparemment très bonnes et très simples, de beaux raisonnements chrétiens, apparemment, pour attirer les gens dans les filets de la séduction,
pour les détourner de la simplicité, de la simplicité à l'égard de Christ. Aujourd'hui si vous mettez dans la même ville deux affiches, l'une annonçant : "A telle salle il va y avoir tel prédicateur qui va vous donner le message de la Croix" et l'autre : "Le grand évangéliste
américain passe avec beaucoup de signes, de miracles et de prodiges". Vous savez quelle salle aura l'assistance la plus nombreuse. Il est dit, dans 2 Corinthiens chapitre 11, au verset 4 quelque chose de fort : « Car si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché » , voilà les faux dieux modernes de l'Eglise, d'autres Jésus. L'apôtre Jean dit dans sa seconde épitre aux versets 10 et 11 quelque chose de très sévère : « Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas la doctrine de Christ,( il est animé par l'esprit de l'antichrist,) ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : Salut ! car celui qui lui dit : Salut ! participe à ses mauvaises oeuvres » . Et vous savez, ceux qui viennent vous annoncer une autre doctrine que la doctrine de Christ, ce ne sont pas
forcément les Témoins de Jéhovah ou les Mormons. Ce sont des chrétiens évangéliques qui ont reçu de faux enseignements sur la nature et l'oeuvre de Jésus et qui essaient de les répandre. Ils nous annoncent, par exemple que Jésus est mort spirituellement sur la Croix, qu'il a été coupé du Père pendant trois jours ou trois heures. Ce n'est pas du tout l'annonce de l'Evangile, c'est un faux évangile qui est annoncé là. Où trouvez-vous dans l'Evangile que Jésus a été coupé du Père à la Croix ? Il est dit qu'il a été abandonné du Père à la mort de la Croix. Si nous coupons Jésus ("coupé" au sens spirituel, c'est-à-dire qu'il a été complètement séparé du Père pendant trois heures, les heures sombres
de la Croix, ou pendant trois jours carrément jusqu'à la résurrection), cela veut dire que pendant un temps, Jésus le Fils, qui est Dieu unique, aurait été coupé spirituellement mais complètement du Père parce que le péché reposait sur lui et qu'il a été fait péché à notre place. C'est un faux évangile qui est annoncé là parce que si Jésus pouvait être coupé du Père pendant trois heures ou trois jours, il ne serait pas Dieu. Dieu est un Dieu unique en trois personnes, éternellement unique, et uni en trois personnes. Il est impossible qu'à aucun moment de l'histoire de la divinité qui est éternelle, Jésus ait pu être coupé absolument du Père, sinon il ne serait pas Dieu. Examinez cela à la lumière de Jésus.
Des millions de chrétiens croient cela, c'est un faux Jésus, c'est un faux évangile. Je ne parle pas du Jésus catholique qui est mis à mort et sacrifié à chaque fois dans la messe catholique. Dans la doctrine catholique, la messe est un sacrifice et on refait à chaque fois le sacrifice de Jésus pour le pardon des péchés, c'est un faux évangile, c'est un faux Jésus qui est annoncé. Paul dit aux Corinthiens, à des chrétiens nés de nouveau, remplis de l'Esprit mais qui étaient encore un peu charnels sur les bords : "Attention, vos pensées se corrompent, on vous annonce un autre Jésus, un autre évangile, vous recevez un autre esprit que celui que vous avez reçu". Comment est-ce que l'on reçoit le Saint-Esprit ?
On le reçoit à la conversion à Jésus, et puis après en demandant le baptême du Saint-Esprit. Le Saint- Esprit vient sur nous, il vient en nous et nous remplit. C'est comme cela que l'on reçoit le Saint-Esprit. Et là, Paul leur dit qu'ils sont en train de recevoir un autre esprit que celui qu'ils ont reçu. C'est très fort si vous analysez ce verset. Vous voyez qu'il est possible à des chrétiens nés de nouveau, remplis de l'Esprit, de commencer à être séduits au point de recevoir un autre évangile, un autre Jésus et un autre esprit. Il dit : "Je suis jaloux de vous parce que je sais très bien que si cela commence comme ça,
si vous recevez un faux évangile, un faux Jésus et un autre esprit, ce n'est pas pour aller à la vie, c'est pour aller à la mort". On voit avec quelle ardeur l'apôtre Paul les exhorte à revenir à la vérité comme il le fait pour les Galates ou les Colossiens qui s'étaient laissés séduire par la philosophie des hommes ou par la loi. Donc il peut y avoir, chers frères et chères soeurs, des faux prophètes animés par un autre esprit que le Saint-Esprit annonçant un autre Jésus que le vrai Jésus, un autre évangile. "Oh! Il n'y a pas grand chose de différent, cela a l'air tellement profond, en fait ce qu'il est en train
d'annoncer. La mort spirituelle de Jésus à la Croix, cela a l'air très profond, cela ouvre une dimension qu'au départ nous n'avions pas". Si nous captons cette dimension, nous prenons un autre évangile, un autre Jésus avec les conséquences que cela peut comporter pour nous. Quand ces choses-là se font aujourd'hui sous nos yeux, veillons et prions. Ce n'est pas parce que ces gens-là sont revêtus d'une onction qui a l'air véritable ou qu'ils font des prodiges et des miracles sous nos yeux, que nous devons dire à priori : ils sont de Dieu et ils nous annoncent la vérité. Il doit y avoir en nous le Saint-Esprit de
vérité qui nous dit : "Attention, prends du recul, cherche-moi, cherche ma face pour que je te montre la vérité". Nous pouvons être certains que le Seigneur nous montrera la vérité. Car Jésus a dit : "Mes brebis connaîtront la vérité". Si j'ai un coeur tout entier pour le Seigneur, pour le prier en disant : "Seigneur, je veux connaître la vérité, je veux marcher dans la vérité. Tu es la vérité, je ne veux être séduit par rien, aucune erreur ou mensonge, même si cela a l'air très beau, très spirituel". Le Saint-Esprit me conduira dans toute la vérité, j'ai une garantie de ce côté-là. Donc, soyons prudents comme des serpents et doux comme des colombes. Quand je vois ces choses, quelle est la conséquence normale ?
Je dis : "Seigneur, je suis à la fois attristé de voir que sous mes yeux se passent tant de choses que tu as annoncées et en même temps je suis heureux de voir que nous sommes si près de ton retour, si près ! Je ne vais donc pas perdre mon temps à des futilités et je veux être prêt quand tu vas venir car tu veux me bénir". "Ma prière Seigneur, c'est que tu ne laisses repartir personne ici sans ta bénédiction. Tu connais les besoins de chacun et je sais que tu es un Dieu d'amour, un Dieu de vérité. Tu veux bénir tes brebis. Je
te demande de nous bénir tous, de nous accorder, Seigneur, la consolation du coeur et surtout la foi de savoir que, quand nos yeux sont fixés sur toi et sur ta Parole, tu nous conduiras dans toute la vérité, tu nous garderas de l'erreur et du mensonge et tu nous feras paraître debout devant toi au dernier jour. Père, c'est ma prière au nom de Jésus-Christ. Amen". 

La fin des temps est là ! 1x4C234-audio
La fin des temps est là ! 2x4
C235
Source de Vie http://www.sourcedevie.com
© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée
mis le 09/05/2002 modifié le 07/02/2004
Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.

La fin des temps est là !
Tous les signes annoncés dans la Bible sont présents ou
accomplis. (message n°2)
Ce message fait partie d'une série de 4 messages (références C234 à C237). Il est le deuxième de la série.

Vous rappelez-vous de quoi nous parlions la semaine dernière ? Des signes ! Ce qu'il faut savoir, c'est que tous ces signes sont accomplis, ou en train de s'accomplir. Jésus a dit : "Quand vous verrez ces choses commencer à se produire, levez vos têtes". Notre délivrance approche. La semaine dernière, nous étions arrivés à Mathieu 24, verset 12, juste après l'annonce des faux prophètes qui séduiront beaucoup de gens. Vous savez, quand les gens sont séduits, ils ne sont pas dans la vérité, ils sont séduits dans l'erreur. Or quand on est séduit dans l'erreur, l'erreur s'accompagne toujours d'impureté, de mensonge, de haine, enfin, tout ce qui touche au caractère de Satan. Il est le
menteur et le père du mensonge. Donc, plus on s'écarte de la vérité, qui est Jésus, en se rapprochant de la séduction et des menteurs, plus on reçoit des choses qui sont dans la nature de Satan. Alors que plus on s'approche de Jésus, qui est la vérité, plus on reçoit des choses qui sont dans la nature de Jésus. Quand la séduction augmente, l'iniquité augmente aussi, cela va avec. On ne peut pas espérer que la sainteté grandisse quand la séduction augmente. La sainteté grandit dans la vie de ceux qui sont restés fidèles dans la foi. Le 11e signe. Matthieu, chapitre 24, verset 12 : « Parce que l'iniquité se sera accrue, l'amour du plus grand nombre se refroidira » . C'est un des signes marquants de la fin des temps. Le péché grandit. Si vous avez les yeux ouverts autour de vous, vous le voyez. Le péché grandit. Certains disent: "Oh, cela a toujours été comme ça ! Du temps des Romains, c'était la même chose". Mais Jésus dit : "L'iniquité grandira". C'est vrai que le péché a toujours existé. Mais dans la fin des temps, cela prend des proportions telles, que même les enfants de Dieu, deviennent petit à petit presque insensibles au fait que le péché grandit. On se laisse insensibiliser par l'accroissement du péché. Nous avons vu cela quand nous nous promenions dans les rues de Jérusalem, il y a un peu plus d'un an. Je
disais à Elke, mon épouse : "Mais il y a quelque chose de bizarre, ce n'est pas parce que c'est la ville de Dieu, la ville sainte, mais la ville de Jérusalem est presque entièrement privée de panneaux publicitaires. Vous en voyez de temps en temps, de petits panneaux sur des abris-bus ou des petits encarts grands comme une grande feuille de papier mais il n'y a aucun panneau publicitaire. Et je vous assure, cela change l'atmosphère d'une ville ! Quand vous voyez ces panneaux publicitaires qui constamment nous parlent de toutes les choses abominables avec des photos qu'on n'aurait jamais vues, même en France chez nous, il y a vingt ans. On prend de plus en plus de liberté, que ce soit à la radio, à la télévision. Surtout à la télévision ! Et dans tous les médias, dans les journaux, etc..., vous
voyez de plus en plus le péché s'étaler sans aucune retenue, et les chrétiens de plus en plus habitués à cela. Il n'y a plus cette révolte qu'on aurait pu avoir il y a vingt ans, la première fois que ces choses ont commencé à se manifester. Mais maintenant, cela se développe à une allure telle, qu'on entre dans la prophétie du Seigneur : « L'iniquité s'accroîtra, et l'amour du plus grand nombre se refroidira » . Quand l'iniquité augmente, l'amour se refroidit, l'amour du plus grand nombre. Il n'y a qu'une catégorie de personnes dans lesquelles l'amour va se réchauffer, c'est l'Eglise fidèle, l'Eglise véritable du Seigneur Jésus. Elle va être de plus en plus réchauffée par l'amour du Seigneur parce qu'elle est de
plus en plus proche. Elle se prépare à la venue de Jésus, elle a compris que nous sommes dans les temps de la fin. Elle sait que, par amour pour le Seigneur, il faut toujours rester en communion avec lui. Se préparer, c'est le minimum que Jésus demande à ses enfants. Nous sommes prêts quand nous sommes au Seigneur, nous sommes déjà prêts. Continuons à nous préparer davantage. Dans l'Eglise aussi, l'amour diminue et l'iniquité grandit. L'Eglise est de plus en plus infiltrée par l'erreur, le mensonge, les séductions. Le péché grandit aussi dans l'Eglise, donc l'amour du plus grand nombre diminue. Cela devient un amour sentimental et sans substance. Ce qui contribue à faire diminuer l'amour dans l'Eglise, c'est que le message de la Croix n'est plus prêché comme il devrait
l'être. On parle d'expériences, on parle de sensations, on se réunit pour se faire du bien et recevoir des visitations d'en haut jusqu'à ce que notre colonne vertébrale soit toute frissonnante et qu'on se retrouve par terre, mais rien de tout cela ne remplace le message de la Croix. C'est le message de la Croix qui nous permet de comprendre l'attitude juste vis-à-vis de la chair. C'est le message de la Croix qui nous permet de comprendre ce que Jésus a fait, et la victoire totale qu'il a remportée sur le malin. Plus le message de la Croix est prêché, plus la foi réelle grandit dans la cruxifixion de la chair et dans la victoire de Jésus. Si le message de la Croix n'est pas prêché dans les églises, la séduction et l'iniquité vont augmenter, puisque la Croix règle le problème de la chair. Si la Croix n'est pas prêchée, la chair a libre possibilité de se développer et de se manifester sous des formes très religieuses, mais ce sera quand même la chair. Et derrière la chair, les esprits séducteurs sont là.. Jésus vient de dire : « Celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé » . J'aurai presque pu mettre cela comme un signe supplémentaire. Dans l'Eglise de Jésus, la persévérance va être la qualité des chrétiens des derniers temps. Ils vont être tellement bombardés, à gauche et à droite, devant l'iniquité qui grandit dans
l'Eglise, la séduction, etc, que celui qui va persévérer, les yeux sur Jésus avec la Parole seule du Seigneur dans son coeur, celui-là sera sauvé. Une promesse formidable ! Persévérons, bien-aimés, persévérons ! Ne nous laissons détourner par rien, ni personne, que ce soit notre femme, notre mari, nos parents, nos enfants. Même s'ils essaient de nous détourner, restons aveugles, sourds et muets, les yeux fixés sur Jésus, les yeux de notre coeur sur sa Parole. Et continuons à avancer sur la route qu'il nous a tracée. "Celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé". Celui qui persévère, c'est celui qui serre les dents et continue à avancer, envers et contre tout. Fais-tu partie de ceux-là ? Il ne faut pas
dire : "Oh j'espère !" Il faut dire : "Oui Seigneur ! Je veux faire partie de ceux qui vont persévérer jusqu'au bout. Et par ta grâce, j'en ferai partie", en sachant que nous avons besoin de la grâce du Seigneur pour qu'Il nous maintienne debout. Maintenant le douzième signe, c'est le verset 14 : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée
dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations, alors viendra la fin » . On est maintenant dans cette époque. C'est la seule époque de l'histoire de l'humanité où la bonne nouvelle de l'évangile est prêchée dans le monde entier. Par l'écrit, par la radio, par la télévision, par tout ce que vous pouvez avoir comme moyens modernes à la disposition des gens, les cassettes, etc, la bonne nouvelle est prêchée dans le monde entier, jusque dans les coins les plus reculés. Il y a des chrétiens qui disent : "Oh, mais, j'ai le temps, d'ici que toute la terre soit évangélisée, on a le temps de voir venir le Seigneur". Ce n'est pas ce qui est dit. Il n'est pas dit que la terre entière sera évangélisée, il est dit simplement que la bonne nouvelle sera prêchée dans le monde entier. Cela veut dire que par des moyens qui sont les nôtres aujourd'hui, la bonne nouvelle est prêchée dans le monde entier. Cela ne veut pas dire que tous vont l'entendre mais elle existe, elle est prêchée, elle est sur les ondes, elle est partout, la bonne nouvelle. Aujourd'hui, quelqu'un qui a un petit poste de radio, au fin fond de l'Afrique, peut ouvrir son poste de radio et entendre l'évangile. Même chez nous. Une fois, en gare de Marseille, à 5 heures du matin, j'ai débarqué d'un train pour en prendre un autre. Le brouhaha commençait à se faire, les gens passaient, c'est toujours très actif, une gare. Et j'attendais, au fond de
la gare. J'ai entendu un bruit très fort, une voix puissante. Je m'approche, et je vois un clochard qui était là dans un coin et il avait mis à fond Radio Monte-Carlo, c'est une radio avec une émission chrétienne. Il l'avait mise à fond dans la gare et il écoutait. Ah j'étais réjoui ! Je disais : "Non seulement il écoute, mais il fait profiter tout le monde ! "La bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier". Elle l'est. Il ne dit pas que tous les hommes de la terre écouteront, il dit qu' « elle sera prêchée dans le monde entier,pour servir de témoignage à toutes les nations » . Je crois que nous sommes dans ces temps-là. C'est vraiment maintenant. Aujourd'hui l'évangile est même prêché par satellite. « Alors viendra la fin » . Du temps de Jésus, la bonne nouvelle n'était pas prêchée, loin de là, dans le monde entier. Même 40 ou 50 ans après, elle était prêchée dans tout le monde romain connu de l'époque mais les Chinois, les Hindous et les autres n'en avaient pas entendu
parler. Maintenant le monde entier est couvert. Au verset 15, c'est le treizième signe : « C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établi en lieu saint, - que celui qui lit fasse attention ! - alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes ; que celui qui est sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison ; et que celui qui sera dans les champs ne
retourne pas en arrière pour prendre son manteau. Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Priez pour que votre fuite n'arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat » . Il ne parle pas de l'enlèvement, il parle de l'abomination de la désolation dans le lieu saint. Quand on relit la prophétie du prophète Daniel, il parle bien dans cette prophétie de la fin des temps. Il y a un chef qui viendra et qui introduira l'abomination de la désolation dans le temple de Dieu, dans le lieu très saint. Donc l'annonce de Jésus fait référence à une prophétie antérieure qui, elle-même, couvrait de nombreux siècles, et qui couvrait plusieurs occasions où le temple de Jérusalem a été
profané et détruit. D'abord par Nebucadestsar et ensuite par Titus le Romain. Il viendra un temps où le temple sera reconstruit et où l'Antichrist se présentera dans ce temple pour se faire passer pour Dieu et pour se faire adorer par la terre entière. Nous n'y sommes pas encore. mais spirituellement parlant, le temple du Dieu vivant, c'est l'Eglise du Seigneur aujourd'hui. Aujourd'hui, nous sommes le temple du Dieu vivant. L'abomination actuelle, qui précède la venue du Seigneur, concerne le temple saint que doit être l'Eglise du Seigneur Jésus. L'abomination consistait à profaner le lieu saint. Antiochus Epiphane avait profané le temple, il avait consacré une truie sur l'autel de l'Eternel alors que le porc est considéré comme l'animal le plus impur par les Juifs. Il a ouvert le temple, il a tout saccagé, il a institué toutes sortes d'abominations dans le temple, des idoles, des prostitutions, enfin c'était quelque chose d'abominable. Les Juifs pieux qui étaient là, quand ils ont vu cela, ont vraiment vu pour eux l'abomination de la désolation. Et pour nous aujourd'hui,dans la fin des temps, l'abomination de la désolation, c'est de voir s'introduire dans l'Eglise de Jésus-Christ, de plus en plus de choses abominables qui étaient même impensables, il y a une vingtaine d'années. On n'osait pas imaginer que des choses pareilles allaient se passer aujourd'hui. C'est ce qui se passe aujourd'hui dans beaucoup d'églises chrétiennes, des abominations épouvantables. On va bientôt voir
des choses encore pires se passer dans les églises au nom du Seigneur. J'ai vu des publicités pour des festivals soi-disant chrétiens où vous aviez des danses en l'honneur de l'Eternel. Sur la photo, on voyait des femmes, on aurait dit qu'elles étaient nues, elles avaient un collant de la tête au pied. Vous voyez un peu le style des églises du Seigneur, pour louer l'Eternel, bien sûr... Des choses pires vont se passer au nom du Seigneur. "Quand l'abomination de la désolation", cela veut dire que même dans le
lieu Très-Saint, dans la présence-même de l'Eternel, vont se passer des choses abominables. Ils n'ont pas hésité à désacraliser le temple en entrant dans le lieu Très-Saint pour le dévaster. Le Seigneur n'est pas intervenu pour détruire ceux qui faisaient cela, il réserve son jugement pour le jour du jugement. Ils n'ont pas hésité à entrer dans le lieu Très-Saint, le lieu le plus saint, où même les sacrificateurs n'osaient pas entrer, pour faire les choses les plus abominables. Donc quand nous verrons ces choses, il dit : "Fuyez". Cela ne veut pas forcément dire fuir au sens physique du terme, parce que nous sommes pourchassés par des ennemis. Cela veut dire : « Sortez du milieu d'eux, mon peuple » . Sortez quand vous voyez ces choses se passer dans une église, quand vous voyez l'église qui est normalement le temple du Seigneur, accepter tous ces compromis, ces
abominations, ces séductions se passer dans l'église sous vos yeux. Il y a un temps où l'apôtre Paul dira : « Otez le méchant du milieu de vous » . Mais il y a des moments où ce n'est plus possible. Si Paul pouvait dire cela, c'est qu'il était en position d'apôtre, il avait avec lui un certain nombre d'anciens et de responsables qui étaient d'accord et il pouvait parler aux Corinthiens de la sorte pour dire : "Otez le méchant". Mais aujourd'hui, nous ne pouvons plus ôter le méchant. C'est nous qui devons sortir, parce qu'il y a tellement d'abominations qui se passent. Je parle en général, n'en faites pas une loi ni une règle absolue parce que Dieu conduit chacun. Mais quand nous voyons l'abomination de la désolation se passer dans une église du Seigneur, eh bien, je pense que la meilleure solution, c'est de fuir. Comme le Seigneur le dira : "Fuyez dans les montagnes", fuyez
dans les lieux spirituels, propres et purs, si vous en trouvez encore. Au verset 21, le Seigneur dit, toujours à propos de cette fin des temps : « Car alors, la détresse sera
si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais. Et, si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés » . Le Seigneur parle d'une période qui va précéder son retour ou qui va suivre l'enlèvement. Le retour définitif de Jésus-Christ sur la terre se fait en deux temps. Il y aura l'enlèvement de l'Eglise, suivi de sept ans de tribulation, et puis ensuite Jésus revient pour poser les pieds sur la terre avec son Eglise. Cette période-là est caractérisée par une grande détresse qui ne fait que commencer. Vous voyez ce qui se passe en Europe aujourd'hui, au Kosovo c'est une détresse pour 500.000 personnes, et peut-être plus demain, qui sont jetées sur les routes. Cela se passe constamment depuis que Jésus a parlé. Cela se passe aujourd'hui, à une époque où nous pourrions penser qu'avec le progrès moderne, avec tout ce que le monde peut avoir trouvé de technologie efficace, nous pourrions éviter ces choses-là. Mais le coeur de l'homme n'a pas changé. La détresse va grandir. Elle sera si grande, dans la fin des temps, que si le Seigneur ne venait pas arrêter tout cela, s'il n'enlevait pas d'abord son Eglise et s'il ne revenait pas ensuite sept ans après pour arrêter ce conflit mondial, plus personne ne serait sauvé. Donc comme quatorzième signe, la détresse va grandir. La détresse grandit et la grande tribulation sera un temps de détresse terrible. Je peux imaginer la détresse des Juifs qui étaient poursuivis par les Nazis pendant la dernière guerre, nulle part un endroit pour se cacher, nulle part un endroit de sécurité. Partout poursuivis, chassés comme des animaux, tués sans pitié, hommes, femmes, enfants,
vieillards. Eh bien, ce sera la même détresse pour les chrétiens qui vont rester, la même détresse pour les païens qui seront là, impliqués dans ce conflit terrible, une détresse épouvantable ! Je ne parle pas seulement de la détresse des guerres et des persécutions, je parle des détresses dans le coeur, des détresses de gens qui n'ont pas de solution pour leurs problèmes. iIs sont là à tourner en rond, sans savoir comment ils vont s'en sortir. Je me demande comment on peut vivre sans Christ dans ce monde d'aujourd'hui. A moins de s'éclater complètement et de devenir fou, par une recherche constante de plaisirs pour oublier, ou dans la drogue ou dans la boisson, mais comment est-ce qu'on peut vivre sans
Christ, comment est-ce qu'on peut vivre en paix sans Christ aujourd'hui ? Regardez la détresse des gens, la détresse de la solitude, la détresse partout dans le monde, les gens qui n'arrivent pas à communiquer, les familles qui se brisent, les divorces. Tout cela grandit sous nos yeux et cela occasionne des détresses de plus en plus grandes. Des hommes et des femmes qui sont dans la détresse. Ils ne vous le diront peut-être pas, mais quand vous les prenez entre quatre yeux et qu'ils osent ouvrir un peu leur coeur, vous voyez leur détresse. Cette détresse, d'ailleurs, est programmée volontairement par les gens qui dominent le monde et qui le préparent pour l'Antichrist, parce qu'ils savent très bien que dans la détresse, les gens, ne sachant vers qui se tourner, vont se tourner vers un sauveur. L'Antichrist va se présenter comme le sauveur du monde. Le monde a rejeté Jésus comme Sauveur, il va accepter l'Antichrist comme sauveur. La détresse sera tellement grande, pas de travail, des famines... Même dans des pays comme les Etats-
Unis, ou chez nous, il peut y avoir des moments de famine, et des moments de détresse, des catastrophes, des cataclysmes. La détresse sera tellement grande, les gens en auront tellement assez que, quand ils verront arriver l'Antichrist avec son intelligence, ses solutions et ses miracles, ils se tourneront vers lui. Quelqu'un qui est dans la détresse cherche du secours. C'est comme cela que ceux qui sont dans la détresse vont consulter des astrologues, des guérisseurs, des devins et des sectes, parce qu'ils espèrent pouvoir sortir de leur détresse. La détresse est programmée par tous ces gens-là, pour pourvoir préparer le chemin de l'Antichrist. C'est pourquoi, il ajoute au verset 23 : « Si quelqu'un vous dit alors, le Christ est ici ou il est là, ne le croyez pas » . La détresse est tellement grande que si quelqu'un crie : le Christ est là-bas, il s'est manifesté, ou on l'a vu là-bas, les gens vont dire : Allons-y pour voir, nous serons peut-être secourus. "N'y allez pas", dit Jésus. Restez tranquilles, le Seigneur est là dans votre chambre et dans votre coeur.
Pourquoi dit-il cela ? « Parce qu'il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes » . Plus haut, il parlait de gens qui venaient en son nom, disant : "Je suis le Christ", là il parle de faux christs, de faux oints, et de faux prophètes. Donc ce verset 24, c'est le quinzième signe. « De faux prophètes et de faux christ qui feront de grands prodiges et des miracles au point de séduire, s'il était possible, même les élus » . Je l'ai dit et je le répète, beaucoup d'élus sont séduits. Normalement cela ne devrait pas être possible, mais beaucoup d'élus sont séduits parce qu'ils se jettent tête baissée, sans contrôler, sans vérifier, sans prier,
sans lire la Bible pour voir ce qu'elle dit. On leur parle d'un grand réveil mondial, on leur dit : "Attention, Jésus est en train de se manifester, en Argentine ou ailleurs". Et ils y courent, ils y volent. Et souvent ils reviennent déçus parce qu'ils se rendent compte que toutes les séductions qui sont chez nous fleurissent aussi là-bas. Ce n'est pas tout de gagner des âmes, il faut aussi les mettre dans le moule de la Parole, leur apprendre la vérité et leur apprendre le vrai Jésus, le véritable évangile. Si des foules sont évangélisées, puis mises ensuite dans des moules abominables où elles reçoivent des fausses doctrines, une fausse organisation d'église, des systèmes pyramidaux, avec encore toutes les traditions des hommes ; qu'est-ce qu'elles vont faire, ces âmes-là ? Vont-elles tenir bon ? Ou vontelles aussi tomber dans la séduction ? Par contre, une brebis du Seigneur qui est sur ses gardes, qui fait ce que le Seigneur dit, c'est-à-dire qui fait attention, qui veille et qui prie, ne sera pas séduite. Si vous êtes cette brebis, il pourra y avoir devant vous les plus grands miracles et les plus grandes choses qui vont se passer, vous allez entendre la voix du Saint-Esprit dans votre coeur qui vous dit : "Attention, ce n'est pas de Dieu". Ce ne sont pas les miracles qui vont vous attirer en priorité. Donc, « De grands prodiges et de grands miracles » , c'est un temps de "surnaturel" que nous vivons de plus en plus dans la fin des temps. Le surnaturel va se développer de plus en plus, mais ce
ne sera pas le surnaturel de Dieu. Des grands prodiges et des grands miracles, mais des faux, qui ne viennent pas de Dieu. Au verset 25 : « Voici, je vous l'ai annoncé d'avance. Si on vous dit : Voici, il est dans le désert, n'y allez pas; voici, il est dans les chambres, ne le croyez pas. Car, comme l'éclair part de l'orient et se montre jusqu'en occident, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme » . L'enlèvement sera soudain, il enlèvera les chrétiens prêts d'une manière soudaine, inattendue, et en même temps le retour du Seigneur, à la bataille d'Armaguédon sera soudain et brutal sur la montagne des Oliviers. Il posera les pieds et tout sera réglé. Il détruira ses ennemis par le feu et l'épée qui sort de
sa bouche comme un éclair. Le seizième signe, au verset 29 : « Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire » . Cela, ce n'est pas l'enlèvement ! Vous voyez que la vision de Jésus couvre toute la
période depuis l'enlèvement de l'Eglise, la grande tribulation et le retour du Seigneur. Ce passage annonce le retour du Seigneur sur la terre où tout le monde le verra, alors que l'enlèvement, c'est nous qui montons à la rencontre du Seigneur. Je ne sais pas si les autres nous verront monter, peut-être qu'ils nous verront, comme les disciples ont vu monter Jésus, mais enfin ce qui compte, c'est que nous montions à sa rencontre. Mais quand Jésus reviendra et posera les pieds sur la terre, la terre entière le verra, et se lamentera, les Juifs les premiers. Au verset 31 : « Il enverra les anges avec la trompette
retentissante et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu'à l'autre » . Je n'ai pas le temps d'en parler maintenant, mais vous avez d'abord les chrétiens qui sont enlevés. Au milieu de la grande tribulation, tous les martyrs de la tribulation ressuscitent et sont enlevés. A la fin de la grande tribulation, tous les saints des âges antérieurs, les saints qui étaient prêts, c'est-à-dire de l'Ancien Testament, ressuscitent avec la venue de Jésus sur la terre, pour passer avec lui la période de mille ans. Il n'y a pas seulement une résurrection, la résurrection des Chrétiens, mais il y
a aussi la résurrection des martyrs de la tribulation et tous ceux qui ont été fidèles à la parole de Dieu et à la parole de Jésus. Ceux qui sont morts martyrs dans tous les temps vont aussi ressusciter à la fin de la tribulation pour régner avec Christ pendant mille ans. C'est dit dans Apocalypse 20. Tout ceci implique des anges qui sonnent la trompette retentissante et nous, nous partirons quand la trompette va sonner. Mais la trompette va aussi sonner pendant la durée de l'Apocalypse pour rassembler ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux, jusqu'à l'autre. Mathieu 24 : 32 : « Instruisez-vous par une comparaison qui vient du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres et que les feuilles poussent, vous connaissez que l'été est proche. De même quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte » . Jésus
voulait dire dans un premier sens que quand vous verrez tous ces signes se passer ou s'accélérer, vous savez que nous sommes dans les temps que Jésus a annoncés comme étant ceux de son retour. C'est l'accélération et la généralisation de tous ces phénomènes qui montrent que nous sommes dans les temps de la fin. Nous verrons les autres signes qui montrent que nous y sommes vraiment. Si nous ouvrons les yeux, nous devons savoir que le retour du Seigneur est proche. Il y a aussi un sens spirituel à cette prophétie, c'est que le figuier représente Israël. Dans la Bible, vous avez trois plantes qui représentent Israël : la vigne, l'olivier et le figuier. Le figuier qui devient tendre, c'est Israël qui se
reconstitue à la fin des temps. Vous voyez le figuier, Israël était un arbre sans feuilles, presque sec et mort aux yeux de l'extérieur, de ceux qui le regardent, puis en 1948, les feuilles repoussent sur le figuier, il reverdit. Les collines d'Israël sont en train de se repeupler de forêts, des millions d'arbres sont plantés, le climat d'Israël est en train de changer. Ce pays qui était un désert redevient un verger et le figuier d'Israël est en train de reverdir sous nos yeux. Comme la vigne et l'olivier, les Juifs reviennent de la terre entière. Sur les quinze millions de Juifs, il en a seulement cinq millions actuellement en Israël. Dix millions de Juifs sont à l'extérieur. Il y en a plus actuellement aux Etats Unis que dans l'Etat d'Israël. Il y en a 700.000 en France, vous vous rendez compte ? La France est le troisième pays du monde pour le nombre de Juifs, et ils sont en train d'être persuadés par le Seigneur de revenir en Israël pour faire reverdir le figuier. Cela ne veut pas dire
qu'ils sont en train de reconnaître Jésus comme leur Messie en tant que nation. En tant qu'individus, beaucoup reconnaissent Jésus comme leur Seigneur, mais en tant que nation, ce n'est pas encore le moment. Ce sera quand Jésus reviendra poser les pieds sur le mont des Oliviers et « ... ils verront celui qu'ils ont percé » . Mais le Saint-Esprit est en train de travailler le coeur de beaucoup de Juifs même si en tant que nation, ils ne sont pas encore dans la reconnaissance du Messie. Ils reviennent en Israël, non pas pour constituer l'Etat théocratique, et l'Etat dans l'obéissance au Seigneur, mais ils reviennent en Israël pour y être jugés par Dieu, notamment au cours de la grande bataille finale et au cours des invasions qui vont se produire sur Israël, où deux tiers des Juifs vont
encore être exterminés, nous dit Zacharie 13:8. Le figuier représente Israël, on lira dans Zacharie 12 à 14 quelques prophéties qui concernent la fin des temps. Mais mettez-vous bien dans le coeur que les Juifs reviennent actuellement en Israël, parce que les prophéties les font revenir. Ils y reviennent pour y être jugés par Dieu sur les montagnes d'Israël, dans la plaine de Jizreel, parce que leur coeur endurci n'a pas encore reconnu le Seigneur. Ils résistent encore à la reconnaissance du Messie. Le dix-septième signe, dans Mathieu 24, verset 36, Jésus vient de dire « Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, mais le Père seul » . Et il dit au verset 37 : « Ce
qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme » . L'avènement du Fils de l'homme, c'est la période de temps qui concerne le retour du Seigneur Jésus et qui commence par l'enlèvement. Ensuite après l'enlèvement, vous avez, dans le Ciel, les noces de l'Agneau et sur la terre, la grande tribulation; puis le retour de Jésus pour régner sur la terre pendant mille ans, période qui va marquer vraiment physiquement son avènement sur la terre comme Roi de la terre et d'Israël.
La période qui concerne l'avènement du Seigneur Jésus et qui commence par l'enlèvement est caractérisée par ce qui s'est passé du temps de Noé. Il explique au verset 38 : « Car dans les jours qui précédèrent le déluge, (le déluge représente ici la grande tribulation,) les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants jusqu'au jour où Noé rentra dans l'arche ; et ils ne se doutèrent de rien » . Ce qui caractérise la fin des temps, c'est que les gens deviennent de plus en plus occupés par leurs affaires personnelles, se marier, marier leurs enfants, vendre, acheter, etc. Ils ne se préoccupent plus ni de Dieu, ni de la catastrophe annoncée par Dieu lui-même et par ses prophètes,
qui va se passer sur la terre; c'est-à-dire le déluge de feu qui va venir sur la terre, la grande tribulation qui va venir. La Parole de Dieu en parle, les prophètes que Dieu envoie encore, en parlent. Les chrétiens fidèles en parlent. Mais autour de vous dans le monde, que voyez-vous malgré la détresse, malgré tout ce qui se passe ? Pas un signe de vraie repentance, les hommes continuent à vaquer à leurs occupations, à se marier, à marier leurs enfants comme si tout allait bien. Ils ne se doutent pas de ce qui va arriver sur la terre,
cette catastrophe qui va venir sur la terre, ils ne s'en doutent pas ! Ils voient bien que cela ne va pas, mais ils espèrent que cela va s'arranger, que quelqu'un va arriver finalement pour mettre de l'ordre. Ils ne se doutent pas que tout cela va finir par un jugement qui va détruire presque toute la terre, comme au temps de Noé. Est-ce que vous voyez autour de vous, les gens dans la rue, réfléchir à ces événements en se disant : "Il y a un jugement de Dieu qui vient, il va falloir que je mette ma vie en règle. Tout cela me parle, je vais me tourner vers le Seigneur pour me convertir et marcher droit". On ne voit pas cela. On voit les gens inquiets, angoissés, qui se demandent ce qui va se passer. Mais cela ne les pousse pas en général à la repentance; bien sûr quelques uns peuvent être touchés mais pour la grande majorité, ils ne se repentent pas. Noé disait : "Le déluge va venir, vous allez tous périr, il y a de la place dans mon arche, venez !" Ils se moquaient de lui, en disant : "Ce vieux-là, qu'est ce qu'il vient faire avec son engin; on ne sait pas à quoi cela peut servir, c'est un vieux fou. Il annonce une pluie, mais il n'a jamais plu, on n'a jamais vu
ça !" Cela s'est passé aussi du temps de Lot, pour Sodome et Gomorrhe. Au verset 39 : « Ils ne se doutèrent de rien jusqu'à ce que le déluge vint et les emportât tous : il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre sera laissé ; (Voilà l'enlèvement, annoncé directement par Jésus.) de deux femmes qui moudront à la meule, l'une sera prise et l'autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra » . Au verset 44 : « C'est pourquoi vous aussi, tenez-vous prêts car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas » . Les chrétiens seront prêts, mais à l"heure où viendra Jésus, ils n'y penseront pas. Bien sûr, ils seront prêts à partir, mais à l'heure où viendra Jésus, ils n'y penseront pas. Alors, si ceux qui sont prêts ne savent pas à quelle heure Jésus vient, et n'y penseront pas au moment où il viendra, à combien plus forte raison les chrétiens tièdes, dans le compromis, ne pensent pas au retour du Seigneur. Ils peuvent l'espérer, ils peuvent dire : "Oui bon, nous savons que Jésus va revenir un jour, mais ce n'est pas si tôt; ce n'est pas demain la veille". Où sont aujourd'hui les églises où on prêche avec ardeur la venue proche du Seigneur ? Il y a quelques églises qui en parlent mais dans l'ensemble de la chrétienté, on préfère parler plutôt du réveil que du retour imminent du Seigneur. Le retour imminent du Seigneur devrait être le thème numéro un de prédication, en disant :
préparez-vous, c'est l'heure, on y est ! Et il ne faut pas rester derrière, cela va être atroce. Si c'était prêché partout, les gens se prépareraient, ils diraient : "Nous avons vraiment là des conducteurs spirituels qui ont conscience du danger et qui nous secouent".
La plupart des chrétiens disent : Tout va bien, le réveil vient, c'est bien, le Seigneur est en train de visiter son peuple, les onctions descendent, on est là, la terre entière va être gagnée pour Christ. Il faut conquérir les villes, conquérir les pays pour Christ et puis tout va aller bien. Et quand tout sera conquis pour Christ, eh bien on dira : "Seigneur tu peux venir maintenant, ça y est; le monde t'attend, on est prêt". Ce n'est pas cela du tout ! Mais il y a des personnes qui enseignent cela. Ils disent que Jésus ne reviendra pas tant que la terre entière ne sera pas conquise pour Christ et on la lui présentera comme un beau cadeau. Une séduction de plus. L'Eglise ne pense pas au retour proche du Seigneur. Elle le sait comme ça, parce qu'on lui a dit, mais elle ne le vit pas dans le fond de ses entrailles, en disant : "On y est maintenant, je sais, le Saint-Esprit m'a parlé, sa Parole aussi, on est dans le temps". Si quelqu'un te disait : "Il te reste une heure à vivre", comment emploierais-tu cette heure, est-ce que tu l'emploierais à t'occuper de chose frivoles ou futiles en disant : "Bon, j'ai une heure, j'ai le temps?" Tu irais vers les choses sérieuses, tu mettrais ta vie en règle, tu t'occuperais de tes affaires, de ta famille comme quand le prophète est allé trouver le roi Ezéchias en lui disant : "Tu vas mourir, mets ta
maison en ordre". Si on te disait qu'il te reste une heure à vivre, comment utiliserais-tu l'heure qui te reste ? L'Eglise est dans cette situation-là ! On lui dit: "Jésus arrive, peut-être dans la minute qui suit, dans l'heure qui suit". Tu t'occupes de quoi ? De futilités, de balivernes, de bêtises, au lieu de te préparer et de dire : "Dans cette heure qui suit, je vais être un instrument puissant pour le Seigneur pour en arracher encore quelques-uns du feu, soit des âmes perdues qui ne connaissent pas le Seigneur, soit des chrétiens qui ne sont pas prêts. Que ce soit dans la prière ou dans l'intercession. On n'a pas conscience, dans l'église, de l'urgence du retour du Seigneur Jésus. Et c'est un des signes de la fin, je mettrai cela en dix-huitième, Mathieu 24, verset 44 : « Le Fils de l'homme viendra au moment où on n'y pensera pas » . Je ne parle pas seulement des chrétiens prêts
à partir, qui ne savent pas exactement l'heure et la seconde, mais de l'Eglise de Jésus qui n'a pas vu tout le sens de l'urgence du tout, et qui ne se prépare pas comme si le Seigneur allait vraiment venir dans l'heure qui suit. Le dix-neuvième signe dans Mathieu 25, c'est la parabole des vierges sages et des vierges folles. Je ne vais pas la lire toute entière ; Jésus dit : « Alors le royaume des cieux sera semblable à des vierges, qui ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux » . On voit bien qu'au milieu de la nuit un cri retentit, l'époux est là et il y en a cinq qui entrent dans la salle des noces, cinq qui sont laissées dehors. Elles sont toutes vierges, donc il ne s'agit pas de pécheurs du monde, ce sont des vierges, ce sont des hommes et des femmes qui ont été rachetés par le sang de Jésus, sinon elles ne seraient pas appelées "vierges". Mais la différence entre les vierges folles et les vierges sages, au moment du retour de Jésus au milieu de la nuit, c'est que les vierges sages avaient leurs lampes pleines d'huile : elles étaient remplies du Saint-Esprit. Les autres étaient vierges, étaient sauvées mais elles n'étaient pas remplies du Saint-Esprit. Le Seigneur vient enlever une Eglise qui est née de nouveau, baptisée
d'eau par immersion et qui est remplie de l'Esprit. Etre rempli de l'Esprit, c'est avoir constamment sa réserve pleine, parce que tu risques, si elle n'est pas pleine, de ne pas pouvoir arriver jusqu'au moment où l'heure va sonner, l'heure de l'arrivée de Jésus. Et cette onction du Saint-Esprit qui est sur nous et qui doit nous remplir, on ne peut pas en prendre et la donner à ceux qui n'en ont pas. Bien sûr que l'onction du Seigneur peut se transmettre, au sens où si tu as en face de toi quelqu'un qui est vraiment rempli de l'Esprit, tu vas être stimulé toi-même, tu vas recevoir quelque chose de bon. Il faudra que tu
te positionnes devant le Seigneur pour dire : "Seigneur, je veux être rempli moi aussi. Je ne veux pas dépendre constamment de Pierre, Paul ou Jacques pour me donner un peu de réserve, parce qu'il risquerait de ne pas y avoir assez pour lui et pour moi. Que lui soit rempli, que moi aussi je sois rempli". Et je peux retirer cette huile gratuitement auprès du Seigneur Jésus. C'est lui qui baptise de l'Esprit, c'est lui qui donne cette huile gratuitement; il n'est pas question de l'acheter contre quelque chose, il la donne. L'achat ici qui nous est demandé de faire, pour être rempli du Saint-Esprit, c'est ma
persévérance dans la fidélité, c'est ma persévérance dans l'amour pour le Seigneur et pour sa Parole. Je ne peux pas faire n'importe quoi en disant je serai rempli quand même !
Donc, c'est gratuit mais il y a un prix à payer. Tu dois demander avec foi et recevoir avec foi. « Et pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva » . La porte était fermée et Jésus finit par dire au verset 12 : « Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas » . Je ne vous connais pas comme étant dignes de rentrer avec moi dans la salle des noces de l'Agneau. Et le Seigneur répète : « Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure » . Si aujourd'hui ta réserve est basse, il est encore temps de la remplir auprès du Seigneur Jésus. Il est encore temps de dire : "Seigneur, je viens auprès de toi, parce que je sens que ma réserve d'huile est basse, je te demande de me remplir ce soir-même". Et le
Seigneur le donne. Il est dit : « Il donne avec libéralité, sans reproche » . Il va te remplir aussitôt. Vous voyez la grande responsabilité de ces vierges, c'est de ne pas avoir prié le Seigneur Jésus de les remplir d'huile, Il l'aurait fait sans problème. Elles ont négligé, elles n'ont pas été dans la foi, elles n'ont pas demandé. Toutes se réveillèrent, toutes allèrent à la rencontre de l'époux et il y en a cinq qui sont reparties parce qu'elles n'avaient pas assez d'huile. Donc à la fin des temps, il n'est pas seulement indispensable de se réveiller personnellement pour voir dans quelle époque nous sommes et pour nous
préparer, il est indispensable d'être en permanence rempli, de toujours avoir une réserve abondante. Et ce n'est pas une histoire difficile d'avoir une réserve pleine. Je vous le répète pour vous encourager : si tu veux être rempli, Dieu donne son Saint-Esprit à ceux qui le demandent et à ceux qui lui obéissent. Si tu vis une vie grossièrement dans le péché et tu demandes au Seigneur : "Remplis-moi", il va te dire : "Règle d'abord ton affaire, je vais te remplir après". Par contre s'il n'y a pas de péché dans ton coeur et que tu dises honnêtement devant le Seigneur : "Seigneur, remplis-moi, j'en ai besoin, je veux tenir jusqu'à ce que tu viennes", le Seigneur déverse et te remplit à ras-bord, au point
où tu diras : "Seigneur, élargis mes limites un peu plus parce que j'en veux davantage", et il le fera. Le vingtième signe. J'aborde le chapitre 21 de Luc, parce qu'il y a dans ce chapitre 21 des signes nouveaux qui ne sont que dans ce chapitre 21 et je voudrais les mentionner. Au verset 11, le Seigneur dit qu' « il y aura de grands tremblements de terre » . Matthieu nous l'a déjà dit, mais là il y a quelque chose dont Matthieu ne parle pas : « Il y aura en divers lieux des pestes et des famines » . Le Seigneur avait déjà parlé de tremblements de terre et de famines, mais là il parle de pestes. Vous savez ce qu'est une peste, c'est une épidémie. Donc il y aura des maladies qui vont se répandre en
divers lieux, des choses nouvelles et des choses graves qui vont caractériser la fin des temps. Actuellement ceux qui travaillent dans les milieux médicaux le reconnaissent, il y a des maladies nouvelles qui apparaissent, le Sida en est une, mais ce n'est pas la seule. Des épidémiesse répandent. Il y a une résistance de plus en plus forte aux antibiotiques et aux médicaments à tel point que certains médecins ou chercheurs se demandent s'ils vont pouvoir en trouver suffisamment pour pouvoir répondre aux nouveaux besoins. Les microbes s'adaptent et résistent maintenant très bien aux antibiotiques connus. On sait très bien l'effet que cela peut faire si vous êtes bourrés d'antibiotiques pendant des années. Vous n'êtes plus sensibles à l'effet de ces antibiotiques. Là, il y aura des pestes, des épidémies, le Sida en est une. Vous voyez, l'épidémie du Sida touchait d'abord les homosexuels, les drogués; ensuite cela été les hétérosexuels par contact. C'était d'abord
des milieux qui vivaient dans le péché et qui ont ouvert la porte à une maladie que des hommes et des femmes qui vivaient dans la pureté n'ont jamais contractée. Des jeunes qui n'ont jamais eu de rapports en dehors du mariage ou des couples mariés qui vivent dans la sainteté de Dieu n'attrapent pas le Sida. A part dans les injections, dans les opérations, dans les hôpitaux, malheureusement, c'est triste à voir, ceux qui vont se faire opérer dans les hôpitaux, on leur injecte du sang contaminé et puis ils se retrouvent avec une maladie sur le dos. Mais qu'est ce qu'ils sont allés faire dans un hôpital pour se faire opérer ? Alors que Jésus est merveilleux pour guérir gratuitement par la foi ! Eh oui, mais c'est
un des signes de la fin quand le Seigneur viendra; trouvera t-il la foi sur la terre ? Il n'en trouvera pas beaucoup. Toujours au verset 11 de Luc, encore un signe, le 21ème. « Il y aura des phénomènes terribles » . Alors, quels sont ces phénomènes terribles ? Ce sont des catastrophes, tout simplement, genre tunnel du Mont-Blanc, genre avalanche meurtrière, vous ne trouvez pas qu"il y a une accélération de ce genre de catastrophes ? Des phénomènes terribles vont se passer. Je n'insiste pas sur le détail mais sachez que Jésus l'a annoncé, nous allons en voir de plus en plus. Et quand vous voyez ces choses,
vous pouvez le dire : "Cela été annoncé par le Seigneur". Au verset 11 toujours, c'est le vingt-deuxième signe : « Et il y aura de grands signes dans le ciel » . Alors ces grands signes dans le ciel peuvent toucher l'astronomie (des signes curieux qui se passent
dans le ciel), peuvent toucher des choses qui ne se sont passées que dans notre époque actuelle comme les soucoupes volantes par exemple. Les soucoupes volantes, c'est quelque chose qui caractérise le 20ème siècle. On n'en voyait pas avant. Mais pourquoi n'en voyait-on pas avant ? Parce qu'on n'était pas encore dans la fin des temps. Les soucoupes volantes, ce sont des phénomènes réels, cela été étudié, prouvé par les militaires de la terre entière qui ont des dossiers énormes sur la question; ce sont
des phénomènes réels, mais il ne s'agit pas du tout d'extra-terrestres, il s'agit de manifestations démoniaques. Il y a même des livres qui sont parus, dont j'ai eu des extraits par Internet ou autres. Des auteurs américains qui étaient dans l'armée américaine, qui détiennent des rapports secrets de bases qui avaient reçu des soucoupes volantes et des soit-disant extra-terrestres. Ces auteurs commençaient à dévoiler ces secrets parce qu'ils n'en pouvaient plus de garder cela. Ils montraient qu'il y avait
vraiment des contacts secrets entre des hommes de certains niveaux et des êtres qui se faisaient passer pour des extra-terrestres avec une technologie très avancée. Ceci inquiétait beaucoup ces gens-là parce qu'ils se disaient : "Si jamais ces extra-terrestres se fâchent contre nous, nous ne pouvons rien contre eux parce qu'ils sont trop développés au point de vue technologique". Mais en fait, ce sont des démons, des démons manifestés physiquement aux yeux des autres. Ces grands signes dans le ciel, cela touche aussi à la météo. Des grands signes dans le ciel, vous ne trouvez pas que depuis quelques années on bat toujours tous les records ? Ce sont des records de sécheresse, des records de pluie, des records de chaud, des records de froid, depuis quelques années on n'entend parler que de cela; on n'a jamais vu ça. De grands signes dans le ciel.
Le vingt-troisième signe, ça aussi c'est fantastique. Au verset 20 de Luc : « Lorsque vous verrez Jérusalem investi par les armées, sachez alors que sa désolation est proche » . Jésus parlait de l'invasion de Jérusalem par les armées romaines qui allaient détruire le Temple et la ville en l'an 70 après Jésus-Christ. Mais il poursuit à la fin de ce passage, il dit au verset 24 : « Ils tomberont sous le tranchant de l'épée, ils seront amenés captifs par toutes les nations » . C'est le cas, les Juifs ont été dispersés dans le monde entier. « Et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu'à ce que le temps des nations soit accompli » , c'est-à-dire terminé. Le temps des nations, cela veut dire que depuis ce temps-là, depuis l'empire romain, puis ensuite l'empire grec-orthodoxe de Constantinople,
puis les Turcs et les Ottomans, Jérusalem a été constamment occupée par les nations. Même après l'indépendance d'Israël en 48, ils ne contrôlaient pas la vieille ville de Jérusalem. C'est en 1967 que Jérusalem toute entière est redevenue la capitale des Juifs. Donc le temps des nations pour Jérusalem est terminé depuis 1967. Même si les 42 autres signes avaient tous été réalisés il y a 1000 ans, il manquait encore celui-là. Il s'est accompli, cela s'est fait en 1967. Il dit : « Jérusalem sera foulé aux pieds par les nations » . Les nations, ce sont les Etats non Juifs qui allaient conquérir Jérusalem et prendre possession de Jérusalem. Les Juifs n'avaient plus aucun droit sur Jérusalem. Et il fallait que le temps des nations finisse pour Jérusalem, c'est-à-dire que les Juifs reprennent le contrôle de Jérusalem comme ils l'avaient avant. Cela n'a jamais été le cas depuis
2000 ans. Or en 1967 à la guerre des Six Jours, ils ont reconquis la vieille ville de Jérusalem et en ont fait la capitale unifiée, éternelle de l'Etat d'Israël. Ce n'est qu'en 1967 que cela a été fait. Donc c'est un des signes de la fin, qui n'était pas encore réalisé, jusqu'en 1967. Au verset 25, c'est le vingt-quatrième signe : « Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles » . Tout à l'heure il parlait des signes dans le ciel, là il précise le soleil, la lune et les étoiles. Le soleil et la lune font partie de notre système solaire et les étoiles font partie des autres systèmes solaires. Alors il annonce des signes qui concernent la fin des temps; la conquête de l'espace est encore un autre signe dans le ciel. Quand vous avez des engins qui vont maintenant sur la lune, sur Mars et puis au delà des confins du système solaire, ce sont des signes dans le ciel. C'est aujourd'hui
seulement que cela se passe. On ne pouvait pas imaginer du temps de Jésus que ces choses-là allaient arriver ! Mais aujourd'hui nous les voyons. Russes, Américains, Français tous confondus, sont en train d'assembler aujourd'hui une immense station spatiale internationale dans l'espace qui servira de base pour la conquête de Mars, etc... Ils sont entrain de l'assembler à coups de boulons et de mécanos, c'est un grand signe dans le ciel. Les satellites, tout est contrôlé par satellites, ce sont des signes dans le
ciel. A propos de la guerre du Kosovo, j'entendais hier à la radio un spécialiste dire: "Les Américains surveillent tout avec leurs satellites. Ils ont un satellite qui permet de lire le titre du journal qu'est en train de lire le soldat serbe, 3000 km plus bas". Des détails de 12 cm de large ! Nous sommes contrôlés par tous ces gens-là qui nous surveillent. Ce sont des signes dans le ciel. Les signes sur la lune, ce sont les traces de pas de l'homme sur la lune. C'est un signe de notre temps. Cela veut dire aussi que le Seigneur prévoit qu'il y aura un certain nombre de cataclysmes cosmiques qui vont se passer dans le soleil, la lune et les étoiles autour de nous. Je lisais une revue scientifique il y a quelque temps ; en observant, avec le super télescope Hubble, dans l'espace, une galaxie lointaine qui était à quinze milliards d'années-lumière, ils ont découvert - et ils viennent de le découvrir
maintenant - que la théorie de la relativité générale d'Einstein était vraie. Il y avait un aspect de la théorie qui n'avait pas encore été prouvé, et ils ont réussi à le prouver maintenant. Ils ont filmé en direct l'explosion d'une supernovæ énorme dans une galaxie qui était à 15 milliards d'années-lumière de là. On la voyait sur la photo, une galaxie c'est quelque chose d'énorme. La galaxie de la terre fait 100.000 années-lumière de diamètre. Vous voyez le temps que met la lumière, 300.000 km par seconde, elle met 100.000 ans à traverser notre galaxie. Il y avait donc cette galaxie lointaine où il y avait une étoile qui a explosé sous leurs yeux et la lumière de cette étoile a illuminé toute la galaxie
pendant quelques heures. Ils ont dit que c'est la première fois que l'on observait cela directement . Et si cette chose-là s'était passée dans notre galaxie, une étoile qui explose à 80.000 années-lumière, cela veut dire que pendant quelques heures nous aurions eu 2 soleils dans l'espace, de la même splendeur, ensemble côte-à-côte. Si cette chose-là se passait dans notre galaxie, vous vous rendez compte ? En tout cas, ces choses-là n'ont jamais été observées avant, on les voit aujourd'hui, les moyens permettent de le voir. Le vingt-cinquième signe, au verset 25, c'est un signe qui est vraiment particulier. Nous avons déjà lu que Jésus parlait de détresse, et là au verset 25 : « Sur la terre il y aura de l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre » . Tout d'abord l'angoisse, or l'angoisse ce n'est pas tout à fait la même chose que la détresse. La détresse, c'est quand on est vraiment désespéré. L'angoisse, c'est quelque chose de permanent qui touche dans les viscères. C'est la crainte qui nous prend et l'angoisse qui prend les populations qui ne vont pas savoir ce qui va se passer pour la terre. Alors si je vous disais que l'angoisse, c'est un sentiment très répandu aujourd'hui dans les populations du monde entier, surtout dans nos milieux occidentaux, vous seriez étonnés ? Aujourd'hui, la France est le premier pays mondial pour la consommation de médicaments anti-angoisse, premier pays mondial, bien avant les Etats-Unis, l'Allemagne, 3 fois plus qu'en Angleterre. Nous détenons le record mondial, et pourtant aux yeux du monde entier la France est considérée comme un des meilleurs pays où il fait bon vivre. On est bien en France, on mange bien, c'est un pays équilibré, etc... La France est considérée, par une enquête que j'ai lue il n'y a pas tellement longtemps, comme le pays au monde où
on vit le mieux. Je ne dis pas où les gens ont le plus d'argent, mais où on vit le mieux. Cela prend en compte un certain nombre de critères de qualité de vie... Le pays qui est considéré comme celui où on vit le mieux a un record mondial de médicaments anti-angoisse. Vous trouvez cela normal ? Oui, c'est tout à fait paradoxal. Cela veut dire que ce bonheur apparent ne suffit pas à remplir le coeur des gens, il leur manque Jésus. Il y a une angoisse devant la mort, il y a une angoisse devant ce qui va se passer pour la terre, pour la France : "Est-ce que l'on va s'en sortir "? Et quand je vous dirai que les psychiatres - merci Seigneur de m'avoir sorti de la psychologie - les psychiatres qui sont censés
apporter la solution aux gens qui viennent les consulter pour leurs problèmes personnels, il est prouvé que c'est la profession où il y a le taux de suicides le plus élevé. Moi je trouve cela normal, parce qu'ils sont envahis de gens qui viennent leur parler de leurs problèmes, et ils n'ont pas de solution, aucune solution. Et en plus, tous ces démons et tous ces esprits sont là et les attaquent en permanence, les psychiatres sont là, submergés ; ce n'est pas étonnant qu'ils finissent par dire : "Je ne leur ai rien apporté, qu'est-ce que je fais là ?" L'angoisse ! Toujours au verset 26, c'est le vingt-sixième signe : « Les hommes rendront l'âme de terreur, dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre car les puissances des cieux seront ébranlées » . Il parle là d'une angoisse particulière, c'est une terreur pour l'avenir de la terre, « dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre » . Cela veut dire que la terre entière - ce n'est pas simplement tel pays ou tel autre - c'est la terre entière qui va éprouver de la terreur en se demandant ce qui va arriver à cette
terre. Vous savez, le développement du mouvement écologique dans les pays occidentaux, en Amérique, en Allemagne, etc..., vient de la terreur dans l'attente de ce qui va arriver pour la terre, ...la pollution, les déchets atomiques en Russie, tout. Les environnementalistes sont en trainde prendre de plus en plus de pouvoir. En Amérique cela va tellement loin que maintenant des lois sur l'environnement commencent à priver les gens de leurs propriétés personnelles soit-disant parce que cela pollue, cela empêche les ratons-laveurs de se multiplier, etc... On les prive de leurs droits de liberté personnelle, et c'est cela qui angoisse les gens, les gouvernants. La pollution de l'eau, la pollution de l'air, l'ozone qui s'en va au pôle Nord et au pôle Sud, etc. Les gens se disent : "Est-ce que
l'on va s'en sortir ?" L'effet de serre, les glaces qui fondent, les gens se disent : "Mais la terre ?" Les écologistes ont la terreur de voir la planète "crever". Ils sont en train de transmettre cette terreur à la population entière, parce qu'en fait, les gens se posent des questions. Elle est en train de "crever". Il va falloir que Jésus arrive pour régler tout cela ! Vous vous rendez compte, si une centrale atomique vieillotte comme Tchernobyl a réussi à contaminer la terre entière, - et ils ne nous ont pas tout dit - imaginez un peu ce que ce serait, si une autre, une deuxième ou une troisième centrale explosait ! Quand vous pensez que l'énergie électrique en France est produite je crois, à 80 - 90 % par les
centrales nucléaires, un bon tremblement de terre dans un coin inconnu et c'est fini. Donc les gens ont peur, peur de la pollution, peur de ce qui va se passer pour la terre. Que va-t-il se passer ? Ils s'attendent au pire. Rien que l'atome, et le danger atomique, cela maintient quand même une certaine angoisse dans les nations. Et cela, c'est quelque chose qui caractérise notre époque. Aucune autre époque n'a eu ce genre de terreur, il pourrait y avoir des terreurs particulières dans telle région ou tel endroit, mais actuellement c'est la terre entière qui est balayée par cette crainte, en ce qui concerne la pollution de la terre. Quand vous pensez qu'en Russie, ils déchargent leurs vieux réacteurs nucléaires,
leurs vieilles centrales, leurs vieux sous-marins atomiques en plein dans le Nord de la Sibérie, ils laissent tout cela en pleine nature. Cela pollue des rivières, des kilomètres carré de terrain qui sont interdits à la population. Il y fait tellement froid qu'ils se disent que personne ne va venir y habiter. Mais cela pollue la terre entière. Mais en ce qui nous concerne, le Seigneur dit que nous ne devons pas nous inquiéter parce qu'il dit au verset 28 : « Quand toutes ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes parce que votre délivrance approche » . Déjà ces 2 chapitres-là nous montrent qu'il n'y a que notre époque qui a vu la manifestation de tous ces signes-là, ensemble pour la terre entière. Jésus ne parlait pas d'une autre époque que la nôtre. "Seigneur, nous faisons ce que tu dis, nous levons la tête et nous savons que notre délivrance approche. Mais, je ne veux pas regarder béatement dans le ciel sans rien faire; je te prie que tu nous
fortifies par ton Esprit pour que tu nous remplisses constamment de ton Esprit-Saint, que tu nous utilises dans ces temps de la fin. Seigneur, utilise-nous comme tu as utilisé Noé, pour prévenir encore; même s'ils n'écoutent pas, ils sauront qu'il y a eu des hommes et des femmes de Dieu qui les ont prévenus de ta part. Seigneur, touche encore des coeurs, prends encore patience, Père Saint, touche des hommes et des femmes, touche ceux qui font partie de ton Eglise pour qu'ils se préparent. Utilisenous Seigneur, avec puissance et garde-nous dans la vérité; ouvre nos yeux, nos coeurs et remplisnous de la connaissance d'en haut. Que nous sachions discerner les signes des temps, Seigneur. Tu es à la porte et tu frappes. Au signal du Père tu vas bientôt faire retentir la dernière trompette. Seigneur,
je t'en supplie, que nous soyons tous prêts à ta venue. Tous ceux qui sont là, qui entendent ce message et qui entendent ta voix, que nous soyons tous prêts, Père Saint et que nous soyons des instruments pour aider les autres à se préparer. Au nom de Jésus, mon Père. Amen".
La suite de cette série se trouve sur le message C236.
La fin des temps est là ! 2x4C235-audio
La fin des temps est là ! 3x4
C236
Source de Vie http://www.sourcedevie.com
© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée
mis le 18/12/2001
Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été
enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite
en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient
nécessaires à la compréhension du texte écrit.
La fin des temps est là !
Tous les signes annoncés dans la Bible sont présents ou
accomplis.
(message n°3)
Ce message fait partie d'une série de 4 messages (références C234 à C237). Il est le troisième de la
série.
Suite du message C235 :
Pour ceux qui n'étaient pas là la dernière fois, je résume. Nous avions commencé à étudier les signes
de la fin des temps, et nous étions en train de voir que tous les signes qui sont donnés dans la Parole
du Seigneur, du début du livre de la Genèse à l'Apocalypse, parlent de la fin des temps et notamment
de cette période que nous vivons maintenant, qui est proche du retour du Seigneur.
Alors j'ai recensé 43 signes. Vous voyez que le Seigneur ne nous a pas laissés sans avertissements.
Quand nous examinons ces 43 signes, nous nous apercevons qu'ils sont tous accomplis, ou en train de
s'accomplir. Donc nous sommes vraiment dans la période qui précède le retour du Seigneur,
l'enlèvement des chrétiens, les tribulations. L'avertissement du Seigneur c'est : "Soyez prêts". Quand
la trompette sonnera que tous puissent partir, c'est le voeu du Seigneur. Malheureusement, tous ceux
qui se disent chrétiens ne partiront pas, soit parce que leur conversion n'est pas réelle, soit parce qu'ils
vivent dans le péché. Ils ne sont pas prêts, ils sont dans la tiédeur comme l'église de Laodicée. Le
Seigneur frappe à la porte du coeur pour dire : "Réveille-toi, il est temps, je viens bientôt".
Nous avions vu 26 signes, et nous allons voir le vingt-septième, dans 2 Timothée 3 au verset 1. C'est à
la fois réjouissant de savoir que le Seigneur vient bientôt, que nous faisons partie de la génération qui
verra son retour, et c'est aussi attristant de voir que l'église, (je parle de l'église visible de Jésus, de
celle qui constitue tous ceux qui se disent chrétiens), l'église dans l'ensemble, ne se prépare pas
sérieusement à ce retour. J'espère que vous faites partie de ceux qui sont prêts.
Dans 2 Timothée 3, je vous lirai au verset 1. Paul parle à Timothée en disant : « Sache que dans les
derniers jours, il y aura des temps difficiles » . Il y a toujours eu des temps difficiles, les derniers
jours ont commencé, nous l'avons vu, dès la venue du Seigneur à la Pentecôte. Déjà Pierre parlait des
derniers jours où l'Esprit était répandu sur toute chair. Cela veut dire que dans les derniers "derniers
jours", les temps deviendront de plus en plus difficiles. Si les temps ont été difficiles jusqu'à présent,
la difficulté va grandir.
Nous voyons la description de ceux qui vivent dans les derniers jours : « Car les hommes seront
égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats,
irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, emportés, coléreux, enflés
- Page 1 - C236 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait
la force » . Ce qui fait la force de la piété c'est la sainteté, donc c'est la présence de l'Esprit Saint dans
nos vies, c'est la présence de Dieu dans nos vies, la présence réelle et non apparente seulement. Il faut
que la présence de Dieu dans nos vies fasse sentir à ceux qui nous entourent que nous sommes
différents, que nous avons en nous un Dieu vivant, un Dieu qui est vivant, un Dieu qui est saint.
Il veut nous remplir de sa présence et quand nous voyons cette description, nous pouvons voir non
seulement notre génération autour de nous manifester de plus en plus ces signes, mais nous pouvons
voir aussi, dans bien des hommes, bien des églises, ces mêmes choses pénétrer plus ou moins
subtilement dans l'église et au milieu des chrétiens. Quand on voit par exemple : « Aimant le plaisir
plus que Dieu » , beaucoup de chrétiens cherchent surtout à se faire du bien quand ils se réunissent,
quand ils vont dans les réunions. C'est sûr qu'il est bon de se faire du bien, mais si on y va uniquement
pour se faire du bien, c'est une motivation qui est égoïste. Le Seigneur nous demande, non pas de nous
faire du bien, mais de chercher la vérité, de vivre dans la vérité, et en vivant dans la vérité, le Seigneur
nous fait du bien. Si je cherche mon plaisir personnel, enfin mon plaisir au sens spirituel, si je vais
dans une réunion rechercher quelque chose avant tout, ce n'est pas ce que désire Dieu.
Je vous l'ai souvent dit, j'entends des chrétiens dire : "Ah ! J'ai été dans cette réunion, je n'ai rien
reçu". Je leur dis : "Mais qu'est-ce que tu as apporté ?" Si tu as apporté quelque chose, si tu t'es
préparé avant et si tu as dit :"Je vais aller dans cette réunion pour y apporter la présence du Seigneur",
à ce moment-là tous vont être bénis, pas seulement celui qui prêche ou les autres qui ont quelques
responsabilités, mais tous les autres, si nous apportons la présence du Seigneur. Tu peux être assis à ta
place sans bouger, si tu es rempli de la présence du Seigneur, toute l'atmosphère spirituelle de la pièce
va être changée par ta présence. Et si nous tous, nous sommes dans cette situation, vous imaginez le
bien que nous allons nous faire mutuellement, parce que Jésus va se manifester au travers de nous et
va nous faire du bien. C'est sûr que nous pouvons aussi recevoir des choses, mais pour recevoir
quelque chose, il faut que quelqu'un apporte ; il y a la présence du Seigneur et le Seigneur aime bien
se servir de ses enfants, c'est pour cela qu'il nous donne des dons, c'est pour que nous les mettions à la
disposition des autres. Si nous servons les autres, nous serons aussi servis, parce que les autres vont
nous servir. (Quand ce n'est pas toujours les mêmes qui servent !) Quand nous tous, nous sommes
animés de cet esprit-là, nous sommes membres de l'église pour recevoir de Jésus tout ce qu'il va nous
donner, pour le donner aux autres, alors là c'est formidable car on reçoit beaucoup. Surtout gardons le
canal de communication avec le Seigneur toujours ouvert à la communion spirituelle avec lui. Parce
que si nous sommes chargés d'une certaine réserve de bénédictions célestes, que nous sommes les
seuls, et que les autres pompent, nous allons vite être vidés si nous ne nous renouvelons pas en
permanence dans la présence de Dieu. Si au contraire, notre communion avec Jésus est toujours
intense et forte, nous pourrons apporter, car Jésus a dit : « De ton sein sortiront des fleuves d'eau
vive » . Ce n'est pas une petite source, des fleuves d'eau vive. Je dis : "Seigneur permets qu'il y aît
dans mon coeur des fleuves d'eau vive qui viennent de toi, de ton trône, qui me remplissent et qui vont
vers mes frères, mes soeurs et ceux qui en ont besoin dans le monde".
Alors où en est ta source ? Est-ce que c'est un petit ruisseau qui a besoin d'être renouvelé dans le
Seigneur ? Parce que le Seigneur n'éteint pas le lumignon qui fume. Il veut renouveler, renouveler la
provision d'huile pour que tu sois en bénédiction autour de toi.
Donc tout ce qui peut résumer les caractéristiques des hommes de notre temps, c'est l'égoïsme, c'est le
désir de satisfaire les désirs personnels. Il ne faut pas qu'il en soit ainsi dans l'église. C'est exactement
l'inverse, il faut que nous recevions du Seigneur tout et que nous le donnions aux autres. Donc je ne
vais pas insister sur les détails, il faudrait faire une étude sur chaque terme, mais vous voyez la
description de ce qui se passe. Regardez, ouvrez les yeux, regardez ce qui se passe autour de vous,
regardez, écoutez les nouvelles et voyez si ces caractéristiques-là ne grandissent pas dans le monde
qui nous entoure. Eloigne-toi de ces hommes-là ! Eloigne-les de toi si tu peux; si tu ne peux pas,
éloigne-toi d'eux.
Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs ! Ne fréquentons pas des hommes et des
- Page 2 - C236 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
femmes qui se disent chrétiens et qui ne manifestent pas dans leur vie le fruit du Saint-Esprit. Il faut
être indulgent, parce qu'il y a des jeunes convertis, il y a des gens qui viennent de connaître le
Seigneur, qui n'en savent pas encore beaucoup, qui ont besoin de se sanctifier. Mais quelqu'un qui se
dit chrétien, qui manifeste tous les fruits de la chair ou les oeuvres de la chair, et dans lequel on ne voit
pas le fruit de l'Esprit grandir, il faut être prudent dans les contacts que l'on peut avoir avec cette
personne. Eloignons-nous de ceux qui manifestent ces choses-là et qui se disent chrétiens.
Comment peut-on se dire chrétien et manifester toutes ces choses-là ? Et pourtant ! ...
Quand tu te retournes sur ton passé proche, est-ce que tu vois du progrès, est-ce que tu as grandi dans
le Seigneur, est-ce que par rapport aux 6 mois passés, tu peux constater que le Seigneur t'a fait grandir
en lui ? Cela t'encourage à aller plus loin. Si tu stagnes, si tu régresses, s'il n'y a aucun progrès
spirituel, arrête-toi devant le Seigneur et pose-lui la question : "Seigneur je te demande de me montrer
ce qui se passe dans ma vie. Pourquoi est-ce que je n'avance pas dans ta connaissance, dans la
sainteté, dans la sanctification dans la connaissance de ta Parole ? Est-ce que je suis en train de
m'endormir ?" Quand tu te retournes sur ton passé proche, quelle conclusion en tires-tu ? Est-ce que tu
avances sur le chemin étroit, resserré, ou es-tu en train de prendre la grande avenue large qui
descend ?
Le vingt-huitième signe. Dans 1 Timothée 4, au verset 1 : « Mais l'Esprit dit expressément que dans
les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi » . Je m'arrête déjà là. Dans les derniers
temps quelques-uns abandonneront la foi. Quand la Bible dit quelques-uns, cela ne veut pas dire un ou
deux, cela veut dire un certain nombre. Quand je vois l'ensemble des descriptions qui concerne la fin
des temps, j'aurai plutôt tendance à penser que ces "quelques-uns" sont nombreux. Nous verrons
d'autres passages qui le montrent. Beaucoup abandonneront la foi, regardez ce que Jésus dit lui-même
dans Luc 18 au verset 8 : « Mais quand le fils de l'homme viendra trouvera-t-il la foi sur la terre ? »
C'est très fort comme phrase. Jésus ne veut pas parler de la fausse foi qu'on peut voir dans beaucoup
d'endroits, mais de la vraie foi de Dieu, celle que Dieu donne, celle qui sauve, celle qui change les
vies, celle qui apporte la guérison, celle qui apporte la manifestation des promesses de Dieu. Jésus vat-il la trouver ? Si Jésus pose la question, c'est qu'il n'est pas du tout certain de trouver la foi sur la
terre quand il va revenir. Il la trouvera parce qu'il y a un reste fidèle, mais quand le Seigneur dit :
« Trouvera-t-il la foi sur la terre » , cela montre que nous rentrons dans des temps où la foi véritable
sera rare.
Prenons une promesse du Seigneur par la foi, et il y en a beaucoup de promesses du Seigneur dans Sa
Parole ! Elles sont toutes destinées pour que nous les prenions par la foi. Si nous prenons une des
promesses du Seigneur par la foi, elle doit s'accomplir dans notre vie parce que la foi produit toujours
l'oeuvre correspondante. Quand quelqu'un me dit : "Moi j'ai eu la foi mais ce n'est pas arrivé car Dieu
est souverain et Il a fait comme Il a voulu. Pourtant j'avais la foi mais ce n'est pas arrivé". Je
dis : "Non tu te trompes, tu n'avais pas la foi c'est impossible, tu l'as eue un instant comme Pierre qui a
marché sur l'eau et puis tu as douté, tu as coulé "! Si tu as la foi pour une promesse du Seigneur, si tu
restes ferme dans cette foi, elle doit s'accomplir dans ta vie car Jésus a dit : tu le verras s'accomplir. Si
tu crois sans douter tu le verras s'accomplir. Si tu commences à croire et si ce que tu vois, ce que tu
sens, ce que tu entends commence à te faire douter, si la crainte entre, si la peur, la crainte, le doute
entrent, alors tu coules. La seule chose à faire dans cette situation, c'est crier à Jésus : "Seigneur je
coule, secours-moi "! Et Jésus vient, il te prend la main, il te relève c'est-à-dire il te remet dans une
position de foi. Mais tu as ta part à faire, Jésus ne va pas te mettre dans une situation de foi si tu
doutes. Si tu crois qu'il est capable de le faire, il va le faire. Pierre est rentré avec Jésus dans la barque
en marchant sur l'eau, après avoir coulé. Le Seigneur l'a relevé et Pierre a retrouvé la foi.
Donc quand Jésus dit : « Trouverai-je la foi sur la terre? » , il pense aussi à son Eglise, puisque la
seule qui va garder la foi c'est son Epouse qui se prépare à sa venue, qui se sanctifie, qui garde sa
Parole. Jésus peut regarder une mer d'incrédulité sur la terre, mais il va repérer son Epouse fidèle qui
gardera la foi. Elle ne sera peut-être pas très nombreuse, lui seul le sait. Je ne peux pas vous dire quel
est le pourcentage de ceux qui disent être chrétiens ou avoir la foi et qui font vraiment partie de
l'Eglise fidèle de Jésus, Dieu les connaît, mais je sais que ceux-là vont garder la foi. Si quelques-uns
- Page 3 - C236 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
perdent la foi, cela veut dire qu'ils l'avaient et qu'ils la perdent. On a la foi quand on garde la Parole du
Seigneur. Quand on perd la foi c'est que l'on s'écarte de la Parole du Seigneur, donc de Jésus luimême.
Cela veut dire qu'un certain nombre de chrétiens, après avoir regardé à Jésus et à sa Parole,
vont perdre la foi. Ils vont se détourner de Jésus et de sa Parole pour se tourner vers des fables, des
contes, des traditions humaines.
Le vingt-neuvième signe. Dans 1 Timothée 4, nous voyons que beaucoup ne vont pas rester dans cet
abandon simple de la foi, ils vont aussi s'attacher à des esprits séducteurs, à des doctrines de démons.
Il y a l'abandon de la foi qui est une chose et puis il y a quelque chose qui est encore plus terrible, c'est
le fait de s'attacher à des esprits séducteurs, des doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux
docteurs. « Quelques uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des
doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur
propre conscience, prescrivant de ne pas se marier... » Vous voyez l'importance de l'enseignement
de la Parole du Seigneur. Les faux docteurs vont enseigner un autre évangile, ils vont annoncer un
autre Jésus, ils vont répandre un autre esprit. Paul secoue les Corinthiens et leur dit : « Mais vous
l'acceptez fort bien » ! Beaucoup de chrétiens peuvent aujourd'hui l'accepter fort bien. Après avoir
entendu la Parole prêchée par Paul au début, les Corinthiens commençaient à écouter une autre parole.
Et l'apôtre est obligé de les secouer en disant : attention vous êtes en train de vous détourner de la
vérité.
C'est ce qui se passe aujourd'hui : le fait d'abandonner la foi s'accompagne d'un attachement à des
esprits séducteurs de démons, qui sont là pour insuffler de fausses doctrines, des doctrines de démons,
c'est-à-dire des mensonges. Satan est le père du mensonge, il ne travaille que par le mensonge, et il
essaye d'infiltrer ses mensonges dans l'Eglise par des faux prophètes, par des faux docteurs qui sont à
son service plus ou moins consciemment. Et nous, brebis du Seigneur, nous sommes responsables de
ce que nous entendons. Si tu entends une fausse doctrine, tu es responsable de l'éliminer de ton coeur,
donc de connaître la Parole de Dieu pour discerner si ce que tu as entendu vient vraiment du Seigneur.
Tu ne dois pas te reposer entièrement sur l'enseignement que tu reçois. Il faut que dans ta
connaissance personnelle de la Parole de Dieu et dans ta communion avec Jésus, tu puisses discerner
si ce que tu entends vient vraiment du Seigneur ou pas, et ne pas accepter les yeux fermés tout ce que
tu entends.
« Par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,
prescrivant de ne pas se marier et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés » , etc. C'était deux
doctrines particulières qui étaient prêchées là, mais il y en a bien d'autres, et la liste n'est pas
limitative. En tout cas ce qui compte, c'est de voir que le mensonge dans les derniers temps va grandir
par l'intervention de faux docteurs qui vont insuffler des doctrines de démons.
Je ne vais pas faire une liste de toutes les fausses doctrines qui circulent en ce moment dans le monde
(on en a parlé dans d'autres occasions ). Il y a des fausses doctrines, des choses qui sont plus ou moins
profondément détournées de la vérité. Mais nous, nous avons un Evangile qui est pur, qui est simple,
nous avons le Saint-Esprit que Dieu nous a donné pour qu'il nous enseigne toutes choses. Si nous
avons un coeur attaché au Seigneur, si nous méditons sa Parole dans un esprit de prière attaché à la
vérité, le Saint-Esprit va nous enseigner toutes choses, et nous allons être gardés par Jésus de la
séduction qui vient dans le monde entier.
Le trentième signe. Dans 2 Pierre 3, au verset 3. Je commence à lire au verset 1 : « Voici déjà biensaimés
la deuxième lettre que je vous écris. Dans l'une et dans l'autre je cherche à éveiller par des
avertissements votre saine intelligence » . Donc une saine intelligence peut être assoupie ou
endormie, et les avertissements de la Parole du Seigneur sont destinés à éveiller notre saine
intelligence. Nous pouvons avoir une saine intelligence mais qui dort. Il faut qu'elle soit éveillée, pas
seulement saine, mais éveillée. Donc tous les sens en alerte, toutes les antennes sorties, nos antennes
spirituelles.
« Afin que vous vous souveniez des choses annoncées d'avance par les saints prophètes et du
- Page 4 - C236 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
commandement du Seigneur et Sauveur enseigné par les apôtres, sachant avant tout que, dans les
derniers jours il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leur propre convoitise
et disant : où est la promesse de son avènement ? Car depuis que les pères sont morts, tout demeure
comme dès le commencement de la création » . Et la suite nous montre le sort qui est réservé à notre
terre qui doit passer par le feu et être entièrement brûlée avec tout ce qu'elle contient. La dissolution
de toutes choses ne va se faire qu'à la fin des mille ans de règne de Jésus. Il y a d'abord l'enlèvement,
la tribulation, le retour du Seigneur et les mille ans de règne. A la fin de ces mille ans, la terre entière
sera consumée par le feu. Le Seigneur va créer un nouveau ciel, une nouvelle terre sur laquelle il fera
descendre la Jérusalem céleste. Pierre les avertit de tout cela. Ce retour du Seigneur qui va
commencer par enlever son Eglise pour lui éviter les tourments de la grande tribulation est précédé
aussi des moqueurs qui disent : mais cela fait deux mille ans que vous parlez du retour du Seigneur !
Déjà du temps de Paul on en parlait ! Mais s'ils avaient pris le soin de regarder tous les signes qui
annonçaient les temps de la fin, ils auraient bien vu que tous n'étaient pas accomplis et devaient être
accomplis.
Nous sommes dans la période où les signes sont tous accomplis ou s'accomplissent là sous nos yeux !
Nous pouvons voir les moqueurs aussi. Combien de fois des gens m'ont dit, avec un sourire moqueur :
"Tu nous parles du retour du Seigneur, tu nous parles de l'enlèvement. Mais enfin cela fait deux mille
ans qu'on en parle ! Et qui te dit que ton Seigneur ne va pas revenir encore dans mille ans ou dans
deux mille ans ?" « Ils veulent ignorer » !
Le Saint-Esprit est en train de travailler dans la terre entière pour réveiller les gens, réveiller l'Eglise,
parler aux coeurs. Ce n'est pas seulement notre voix d'avertissement qui compte, c'est aussi le travail
du Saint-Esprit dans les coeurs qui vient confirmer ce que tu es en train de donner comme
avertissement. Et c'est cela qui est grave, parce que les moqueurs résistent au Saint-Esprit. Ils ne
veulent pas écouter, non seulement ce que tu dis, mais ce que le Saint-Esprit voudrait leur montrer,
que nous sommes dans les derniers temps. Nous sommes dans les temps qui accompagnent et
précèdent les grands jugements de Dieu.
Ces jugements commencent par son peuple. Le verset 9 nous donne un encouragement : « Le
Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques uns le croient ;
mais il use de patience envers nous ne voulant pas qu'aucun périsse mais que tous parviennent à la
repentance » . C'est cela la miséricorde du Seigneur ! Même dans les derniers temps, jusqu'au dernier
moment, son Esprit va travailler pour amener les hommes à la repentance et leur dire : le temps des
jugements vient, mais tu peux encore entrer, la porte est ouverte, Dieu n'a pas encore fermé.
Le trente et unième signe. Dans Apocalypse 3. Vous vous rappelez au début de l'Apocalypse, Jésus
parle aux sept églises. Ces sept églises sont à la fois une description de l'Eglise de Jésus-Christ
aujourd'hui avec ses églises fidèles, ses églises apostates, ses églises tièdes, et c'est en même temps
une description chronologique de la vie de l'Eglise dans les temps passés depuis la venue du Seigneur
jusqu'à son retour.
Au début du chapitre 4, il est écrit : « Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le
ciel. La première voix que j'avais entendue, comme le son d'une trompette, et qui me parlait, dit :
Monte ici ! » . Ceci est une représentation prophétique de l'enlèvement de l'Eglise fidèle représentée
par Jean. Le ciel s'ouvre, une trompette retentit et une voix dit : Monte ici ! C'est exactement ce qui va
se passer le jour de l'enlèvement. La dernière trompette va retentir et la voix du Seigneur va nous
dire : Monte ici ! La puissance du Seigneur va faire monter ceux qui sont prêts.
Mais juste avant, il y a la Parole de Jésus aux sept églises. La situation de la dernière église à laquelle
il s'adresse, Laodicée, concerne aussi l'état de la majorité de l'Eglise dans les derniers temps qui
précèdent l'enlèvement. Que dit-il à Laodicée ? Au verset 15 du chapitre 3 : « Je connais tes oeuvres,
je sais que tu n'es ni froid ni bouillant » . Voilà la caractéristique de l'Eglise dans les derniers temps.
Je ne parle pas de l'Eglise fidèle, du troupeau des fidèles, mais je parle de l'Eglise visible de Jésus.
Savez-vous que dans le monde entier un milliard de personnes se disent chrétiennes en comptant les
- Page 5 - C236 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
catholiques, les orthodoxes, les protestants, etc. Sur ce milliard de chrétiens, certains sont chrétiens de
naissance et de père en fils. Ce n'est pas cela être chrétien ! Mais ils se disent chrétiens ! Si un
musulman les interroge, ils diront : "Toi, tu es musulman et moi je suis chrétien"! Mais quel est le
nombre de ceux qui sont vraiment nés de nouveau, baptisés d'eau, baptisés du Saint-Esprit, qui
forment l'Epouse du Seigneur Jésus ? Dieu seul le connaît. Quand il regarde tous ceux qui se disent
chrétiens, même dans les églises évangéliques en général, qu'elle soit charismatiques ou pas, le
Seigneur pourrait dire aujourd'hui à la plupart de ces églises : « Je sais que tu n'es ni froid ni
bouillant, puisses-tu être froid ou bouillant ! Ainsi parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni
bouillant je te vomirai de ma bouche » .
Est-ce que c'est une parole que le Seigneur réserve à celle qu'il va enlever, est-ce qu'il peut vomir de
sa bouche celle qu'il va enlever ? Ce n'est pas possible. Il va enlever seulement celle qu'il n'aura pas
vomi de sa bouche, cela paraît tellement clair ! Dans sa compassion le Seigneur dit au verset 19 : « Je
reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle, (un zèle spirituel et non un zèle pour les
oeuvres), et repens-toi » .
Le verset 20 nous montre que nous sommes vraiment dans les temps de la fin, quand Jésus dit :
« Voici je me tiens à la porte » . On utilise souvent ce verset pour l'évangélisation en disant : tu vois,
Jésus se tient à la porte de ton coeur, ouvre et ton coeur va être changé. Mais là Jésus parle à son
Eglise, il parle à l'église de Laodicée ; Il parle à une église qui avait mis Jésus à la porte. C'était sans
doute une grande et belle église qui disait : "Je suis riche, je me suis enrichie, je n'ai besoin de rien".
Une riche, belle et grande église qui met Jésus à la porte. Ils avaient des réunions, ils avaient des
cultes, ils avaient des réunions de prières et ils ne savaient pas que Jésus était dehors. Jésus dit : « Je
me tiens à la porte et je frappe » .
Tu es en train de louer le Seigneur, de faire un culte ou de prier et ton Seigneur tu l'as mis à la porte ?
Et pourtant il est là, il veut entrer et il te dit : "Repens-toi parce que « si quelqu'un entend ma voix
(dans ce brouhaha,) et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » . C'est
ce qui va se passer aux noces de l'Agneau. Bien-aimés quand Jésus nous aura enlevés dans les cieux,
nous allons participer avec lui aux noces de l'Agneau. Il boira avec nous le vin nouveau, dont il a été
privé depuis le dernier repas.
« Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu » . Les
vainqueurs vont monter sur le trône du Seigneur. Avez-vous les yeux spirituels ouverts pour voir l'état
de l'Eglise aujourd'hui ? Ce n'est pas une critique que je fais, je ne suis pas là en train de montrer du
doigt des dénominations ou des groupes, mais je vois ce qui se passe ! Je constate que l'Eglise de
Jésus est tiède, elle a besoin de se réveiller, elle dort ! Le propre de celui qui dort c'est qu'il ne se rend
pas compte qu'il dort. Quand on dort, on dort; on ne se rend pas compte que l'on dort. Ce sont les
autres qui se rendent compte car ils sont réveillés et ils voient que l'on dort. Mais celui qui dort lui, ne
le voit pas, il faut le secouer ! « Réveille-toi, toi qui dors et Christ t'éclairera ! » Réveille-toi ! Tu
vois, on attend toujours que le Seigneur fasse un réveil, alors que lui nous dit : Réveille-toi, toi qui
dors. C'est sûr que le Saint-Esprit nous secoue, il ne veut pas que nous restions dormeurs, en train de
dormir jusqu'à sa venue. Jésus est à la porte.
Le trente-deuxième signe dans 2 Thessaloniciens 2 au verset 3. Il parle à la fin du verset 2 du jour de
Christ. Le jour de Christ, c'est le jour de la venue du Seigneur, celui que personne ne connaît si ce
n'est le Père. Le jour et l'heure, le Père seul les connaît. Comme si le jour de Christ était déjà là ...
certains enseignaient cette fausse doctrine : « Que personne ne vous séduise d'aucune manière, car
il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et que l'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils
de la perdition, l'adversaire qui s'élève au dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on
adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu se proclamant lui-même Dieu » . Il dit au verset 6 :
« Maintenant vous savez ce qui le retient, (donc cet impie, l'antichrist) afin qu'il ne paraisse qu'en
son temps. Car le mystère de l'iniquité agit déjà, il faut seulement que celui qui le retient encore ait
disparu. Alors paraîtra l'impie, que le Seigneur détruira par le souffle de sa bouche » .
- Page 6 - C236 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
Vous voyez donc l'ordre des choses. Actuellement cet impie est déjà là aux aguets, il prépare sa
manifestation. Je suis certain que l'antichrist est déjà vivant, il est déjà là, quelque part dans le monde,
en train de préparer sa venue. La seule chose qui le retient encore c'est la présence de l'Eglise fidèle et
du Saint-Esprit. S'il n'y avait pas l'Eglise fidèle et le Saint-Esprit sur terre, il pourrait faire ce qu'il
veut, ce serait son heure mais la seule chose qui le retient n'a pas encore disparu. L'apostasie et
l'iniquité grandissent, l'apostasie est déjà là, il faut que l'apostasie vienne d'abord. Or l'apostasie c'est
le fait de s'écarter de la vérité et du Seigneur pour adopter un autre évangile. Le Seigneur dit que dans
les temps qui précèdent le jour de Christ, l'apostasie viendra. Pensez-vous que l'apostasie se soit
infiltrée dans l'Eglise de Jésus Christ ? Elle y est en plein ! Et là, je ne parle pas des 99 pour cent de
ceux qui se disent chrétiens, qui sont en pleine apostasie, sous la conduite de Rome et de tous ceux qui
sont en train de se fédérer dans un faux oecuménisme, une unité qui n'est pas dans la vérité, où ils sont
en train de constituer l'église apostate sous nos yeux. Le conseil oecuménique des églises est un
conseil apostat. Il regroupe la plupart des églises chrétiennes dans le monde. Malheureusement
l'apostasie s'infiltre aussi dans les églises évangéliques exactement comme du temps de Paul quand il
parlait aux Galates : "Un autre Jésus, un autre évangile et un autre esprit". L'apostasie consiste à
recevoir le mensonge et je suis persuadé pour ma part que la plupart des choses que l'on appelle
aujourd'hui "réveil" à gauche ou à droite sont des manifestations de l'apostasie. Je ne dis pas que Dieu
est complètement absent, parce que le Seigneur peut très bien se manifester au milieu d'une réunion
apostate et parler aux coeurs de certains et les en détourner. La plupart des choses qui se passent
aujourd'hui sous couvert d'onction spéciale, d'onction qui vient d'en haut, de réveil à gauche ou à
droite, c'est de l'apostasie, notamment cette fausse doctrine qui annonce un grand réveil mondial avant
le retour de Jésus. Cela n'a rien à voir avec l'enseignement de la Parole de Dieu .
Vous verrez, quand nous aurons fait l'ensemble de ces 43 signes, ils sont tous négatifs, sauf un ou
deux. En particulier celui qui dit que la bonne nouvelle du royaume sera annoncée dans la terre
entière. Mais il ne dit pas que la majorité des gens va accepter la bonne nouvelle, elle sera annoncée
simplement dans la terre entière comme Noé qui prêchait dans les temps qui précédaient le déluge.
Tous les autres signes, sans exception, sont négatifs. Cela nous montre un tableau qui noircit, des
temps qui deviennent difficiles, l'amour du plus grand nombre qui diminue, la foi qui s'en va,
l'apostasie qui grandit, la tiédeur, tout est négatif. Et on ose dire sans s'appuyer sur la Parole de Dieu,
qu'avant le retour de Jésus un grand réveil mondial va venir ! Mais sur quoi s'appuie-t-on pour le
dire ? Si encore il y avait dans la Parole des passages, des versets qui nous montrent que c'est une
prophétie réelle, que dans les temps qui précèdent le retour du Seigneur, la terre entière va être visitée
par l'Esprit ! C'est sûr que le Seigneur répand son Esprit sur toute chair parce qu'il veut enlever les
hommes de la perdition et il veut leur montrer la vérité. Mais quand le Seigneur a répandu son Esprit
sur toute chair, cela veut dire que toute chair va répondre positivement et rester dans la vérité. C'est un
appel du Seigneur qui est adressé à la terre entière. Je crois que beaucoup d'âmes vont être sauvées
avant le retour de Jésus, mais il ne faut pas confondre le salut des âmes avec le réveil de l'Eglise. Le
salut des âmes ce sont les païens qui écoutent l'Evangile et qui se convertissent, alors qu'un réveil
mondial c'est l'Eglise toute entière qui serait censée ouvrir les yeux et se réveiller. Cela ne
s'accomplira pas.
Dans 2 Thessaloniciens 2, il annonce l'apostasie dans le monde entier. Lorsque l'Eglise sera partie,
cette apostasie va se développer d'une manière extraordinaire. Au verset 9, il attire notre attention sur
cet avertissement : « L'apparition de cet impie se fera par la puissance de Satan avec toutes sortes
de miracles, de signes, de prodiges mensongers » . Donc comme l'apostasie agit déjà avant, méfionsnous
des signes, des prodiges et des miracles, demandons au Seigneur le discernement pour qu'il nous
montre s'ils sont véritables ou s'ils sont mensongers. Parce que Satan est capable de faire des signes,
des prodiges et des miracles, il est capable d'accompagner la fausse onction qui repose sur les faux
prophètes par de faux miracles et de faux prodiges. Nous avons besoin de discernement.
Dans Matthieu 13, au verset 30, Jésus donne une parabole qui concerne la fin du monde : la parabole
du blé et de l'ivraie qui poussent ensemble dans le même champ. Il dit au verset 30 : « Laissez croître
ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson et à l'époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs :
Arrachez d'abord l'ivraie, liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier » .
Puis ensuite il leur explique ce que cela signifie. Il dit au verset 37 : « Celui qui sème la bonne
- Page 7 - C236 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
semence, c'est le Fils de l'homme ; le champ, c'est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du
royaume ; l'ivraie, ce sont les fils du malin ; l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable ; la moisson,
c'est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. Or, comme on arrache l'ivraie et qu'on
la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. Le Fils de l'homme enverra ses anges, qui
arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité » . Cela veut dire
que dans les temps qui précèdent la fin du monde, ou la fin de cette période que nous vivons, le blé et
l'ivraie seront tellement mélangés dans le champ du Seigneur, dans l'Eglise, qu'il sera impossible de
faire le tri. Il est actuellement impossible de faire le tri dans l'Eglise du Seigneur entre l'ivraie et le bon
grain. N'essayez pas de le faire, vous n'y arriverez pas.
Je ne veux pas dire qu'il ne faut pas exercer une discipline ecclésiastique, une discipline en disant à
ceux qui font le mal dans l'Eglise : "Tu te repens, ou tu pars !" Mais il y a ceux qui essayent de
l'intérieur de tout changer, comme certains qui sont dans les églises apostates et disent : "Dieu m'a
demandé de rester là pour que je donne témoignage, afin de faire évoluer les choses dans le bon sens
et tout changer." Ils n'y arriveront pas, c'est une séduction, c'est impossible de faire comme cela.
Ce que nous avons à faire, c'est chercher individuellement la communion avec Dieu, vivre une vie
chrétienne authentique, véritable et donner autour de nous un témoignage de lumière et de
rayonnement spirituel dans le Seigneur. Il ne faut pas chercher à arracher l'ivraie dans le champ du
Seigneur, elle est inextricablement mêlée au bon grain et c'est à la fin des temps que le Seigneur dans
la moisson va faire du tri. Il enverra ses anges, il liera les épis, les mettra dans son grenier et les autres
au feu.
Nous vivons cette période-là, maintenant, dans l'Eglise du Seigneur. Dans toutes les églises l'ivraie
pousse étroitement à côté du bon grain. Prenez n'importe quelle église d'une certaine importance, je ne
parle pas de petits groupes de maison, mais dans une église d'une certaine importance vous avez un
champ de Dieu où l'ivraie et le bon grain sont inextricablement mêlés. C'est-à-dire des hommes et des
femmes qui sont vraiment des brebis du Seigneur, mélangées à des hommes et des femmes qui sont
fils et filles du malin. Ils sont, comme le dit le Seigneur, imbriqués les uns dans les autres, les racines
étroitement mêlés mais ils n'ont pas du tout la même nature. Les fils du Seigneur sont les fils de la
lumière, les autres sont des fils des ténèbres et ils ne peuvent pas mélanger leur sève. C'est impossible,
même si les racines sont inextricablement mêlées, la sève ne se mélange pas, ce n'est pas la même
nature de graine, du tout.
Paul dit souvent, notamment aux Corinthiens : « Otez le méchant du milieu de vous » . Tant qu'il est
possible de le faire, faisons-le ! Cela implique que les conducteurs spirituels de l'église le fassent
puisque c'est à eux que la responsabilité de l'église vient d'abord. Quand il dit : "Otez le méchant", il
parle aux anciens et à l'ensemble de l'église. Il leur dit dans 1 Corinthiens 5,1 : « Vous avez au milieu
de vous quelqu'un qui a la femme de son père » et il est au milieu de vous, participant à votre vie.
Comment donc ? Vous vous enorgueillissez et vous n'avez pas ôté le méchant du milieu de vous !
Vous avez d'abord essayé de l'amener à la repentance, mais s'il refuse, il faut l'ôter du milieu de vous.
Il est possible de faire cela tant que l'ensemble de l'église n'est pas complètement contaminée. Quand
l'église est contaminée, la Parole du Seigneur est : « Sortez du milieu d'eux mon peuple pour ne pas
participer à ses jugements » Dieu dit cela dans Apocalypse à propos de Babylone : le jugement va
tomber sur Babylone ! Babylone, c'est l'Eglise apostate et quand il dit : Sortez du milieu d'eux, cela
veut dire : Ne participez pas le moins du monde à ce qu'ils font et partez ! Tu ne vas pas arriver à faire
le tri toi-même, tu peux par contre te retirer des choses que tu vois pratiquer et qui ne sont pas dans la
Parole du Seigneur. Alors comme le Seigneur l'a dit et que nous sommes dans la fin des
temps, regardez autour de vous : l'ivraie est étroitement mélangée au bon grain. Partez !
Le trente-quatrième signe. Dans Jean 4, au verset 35, Jésus parle à ses disciples et leur dit : « Ne ditesvous
pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson ? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et
regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. Celui qui moissonne reçoit un salaire
et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se
- Page 8 - C236 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
réjouissent ensemble » . Déjà du temps de Jésus la moisson blanchissait, imaginez maintenant dans
quel état elle doit être ! Dans Apocalypse 14, au verset 15 (j'associe les deux versets parce que Jésus
parle de moisson) : « Un autre ange sortit du temple, criant d'une voix forte à celui qui était assis
sur la nuée : Lance ta faucille, et moissonne ; car l'heure de moissonner est venue, car la moisson
de la terre est mûre. Et celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre. Et la terre fût
moissonnée » . Il distingue la moisson de la vendange, il parle de la vigne de la colère de Dieu. La
moisson c'est le fait de récolter le bon grain, le blé, alors que la vendange de la colère de Dieu consiste
à récolter la vigne qui va être foulée dans la cuve de la colère de Dieu.
Nous sommes dans les temps de la fin, donc dans les temps de moisson. La moisson commençait déjà
du temps du Seigneur Jésus puisque c'était déjà les derniers temps, mais à mesure que nous
approchons des temps de la fin, la moisson continue et se développe. Il faut qu'elle soit terminée
quand le Seigneur Jésus va revenir. Il aura engrangé tous ceux qui doivent hériter du salut et qui vont
participer à l'enlèvement, ce sera terminé !
Cela veut dire que dans les temps de la fin beaucoup d'âmes vont être touchées à salut. Depuis la
venue du Seigneur Jésus nous sommes dans la fin des temps. L'annonce de l'Evangile depuis le temps
du Seigneur Jésus a touché beaucoup d'âmes qui font partie de la moisson du Seigneur et jusqu'à la
fin, la porte du salut et de la grâce sera ouverte. La porte de la moisson sera disponible pour ceux qui
veulent hériter du salut. Mais je fais encore une fois la différence entre une moisson qui consiste à
récolter du bon grain, c'est-à-dire ceux qui sont nés de nouveau par la prédication de l'Evangile, de la
foi en Jésus, et le réveil mondial annoncé par les faux prophètes. Ce n'est pas du tout la même chose.
Nous aurons beaucoup de surprises dans les lieux célestes quand nous verrons tous ceux qui y seront.
Beaucoup de gens que nous n'avons jamais vus dans les églises, qui ont eu le coeur touché par la
prédication de l'Evangile chez eux et qui feront partie de ceux qui ont été moissonnés. Beaucoup de
ceux qui font partie des églises ne figureront pas dans ceux qui seront là-haut.
Donc c'est un encouragement aussi dans les derniers temps à témoigner autour de nous, même si les
gens ne vont pas dans les églises ou s'ils hésitent à y aller ou s'ils s'en vont après quelque temps. Nous
sommes encouragés par le Seigneur à répandre sa Parole et à témoigner autour de nous parce que
beaucoup d'âmes vont être touchées. Mais ce ne sont pas toujours celles auxquelles nous pensons.
Le trente-cinquième signe. Dans 1 Jean chapitre 2, au verset 8, il dit : « Les ténèbres se dissipent et la
lumière véritable paraît déjà » . Ensuite dans 1 Jean chapitre 4, au verset 3, il dit : « Tout esprit qui
ne confesse pas Jésus-Christ venu en chair n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antichrist dont vous
avez appris la venue et qui maintenant est déjà dans le monde » . Il dit au verset 5 : « Eux, ils sont
du monde, c'est pourquoi ils parlent d'après le monde, et le monde les écoute. Nous, nous sommes
de Dieu, celui qui connaît Dieu nous écoute ; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas : c'est
par là que nous connaissons l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur » . Jean dit que dans le temps
où il vivait, l'esprit de l'antichrist était déjà dans le monde. Déjà du temps de Jean, l'esprit de
l'antichrist qui n'était pas encore manifesté, était dans le monde, et travaillait pour s'opposer à la
Parole du Seigneur. A mesure que l'antichrist se manifeste, c'est-à-dire dans la période que nous
vivons maintenant, cet esprit-là va se manifester de plus en plus. Le monde va l'écouter alors que le
monde ne nous écoutera pas, (pour la majorité de ceux qui écoutent.)
"Ils parlent d'après le monde et le monde les écoute. Nous, nous sommes de Dieu, celui qui connaît
Dieu nous écoute et celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas". Donc dans la moisson des temps
de la fin qui est en train de se faire, la Parole de Dieu est annoncée sur la terre entière et la majorité
des hommes ne va pas écouter, c'est sûr, mais beaucoup vont écouter parce qu'ils sont de Dieu. Ceux
qui n'écoutent pas ne sont pas de Dieu. Ils sont influencés par l'esprit de l'antichrist qui est déjà dans le
monde. Dans la fin des temps cet esprit de l'antichrist va se manifester de plus en plus fort. Antichrist
ou antéchrist, cela veut dire celui qui est contre Christ, celui qui vient avant Christ. Cet esprit de
l'antichrist se manifestera par une opposition directe à Christ, ou à ce qu'il est, ou à la doctrine de
Christ. Il va toucher à la doctrine et à l'oeuvre de Christ. La plupart des fausses doctrines qui sont
mises en avant par l'esprit de l'antichrist sont des doctrines qui vont toucher à la personne et à l'oeuvre
de Jésus.
- Page 9 - C236 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
Combien d'églises chrétiennes ne croient même plus à la divinité de Jésus ! Je ne parle pas de votre
église, mais beaucoup d'églises, qui se disent chrétiennes, ne croient plus à la divinité de Christ. J'ai
entendu dire que se préparait une nouvelle Bible révisée, une Bible de Jérusalem qui va ouvertement
nier la divinité de Jésus Christ. Une Bible qui vient de Rome ! Une Bible de Jérusalem révisée ! C'est
l'esprit de l'antichrist. L'esprit de l'antichrist, c'est en fait l'esprit de Judas. Judas était disciple de Jésus,
il a été 3 ans à l'école du Seigneur et il s'est opposé à la fin au Seigneur Jésus, pour le vendre et le
renier. C'est l'esprit qui va animer toute une partie de l'Eglise de Jésus Christ à la fin des derniers
temps, l'esprit de Judas. Si vous regardez de près la vie de Judas, vous voyez qu'en fait ce qui a
commencé à le perdre c'est qu'il a laissé le péché dans sa vie. Il est dit qu'il mettait la main dans la
bourse. Peut-être qu'au début cela n'a pas été grand-chose : une petite piécette par-ci, une petite
piécette par-là, mais son coeur était partagé. Peu à peu il a grandi dans cet esprit de l'antichrist, pour
pouvoir à la fin manifester un reniement complet de son Seigneur au point de le vendre pour 30 pièces
d'argent. L'amour de l'argent, la racine de tous les maux ! Combien de chrétiens, combien de
responsables, combien de pasteurs ont chuté et chutent parce qu'il y a une racine d'amour de l'argent,
une racine d'amour du monde dans leur coeur. Ils n'ont pas laissé la Croix faire un travail complet dans
leur coeur.
Vous voyez que l'esprit de l'antichrist travaille dans la fin des temps et va arriver à toucher tous ceux
qui n'auront pas laissé la Croix faire un travail profond dans leur coeur et dont le coeur n'est pas
entièrement tourné vers le Seigneur. Les autres onze disciples avaient dans le coeur un amour réel pour
le Seigneur et ils voulaient le suivre malgré leurs défauts, leurs problèmes, leurs jalousies et tout ce
qui dans leur caractère n'était pas encore à la gloire du Seigneur. Alors que Judas lui, avait un coeur
partagé, il avait l'amour du monde, l'amour de l'argent, donc l'idolâtrie était dans son coeur.
Nous devons veiller pour ne pas nous laisser prendre par cet esprit de l'antichrist qui va travailler
puissamment dans la fin des temps. Nous devons veiller à ce que notre coeur soit tout entier pour le
Seigneur, droit devant lui sans aucune racine charnelle, ni amour de l'argent, ni amour du monde,
convoitise des yeux, convoitise de la chair, orgueil de la vie. Tout cela doit être amené à la Croix et
placé à la mort de la Croix pour que nous puissions avoir l'assurance que quand le Seigneur viendra, il
nous prendra. En tous cas cet esprit est à l'oeuvre dans la dernière heure.
Le trente-sixième signe. Au chapitre 19 de l'Apocalypse et au verset 7, il est dit en parlant toujours de
la fin des temps et de la venue du Seigneur : « Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et
donnons-lui gloire ; car les noces de l'Agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, et il lui a
été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur, car le fin lin c'est la justice des saints » . Dans les
derniers temps qui préparent le retour du Seigneur, si l'ensemble du monde va dans l'apostasie ou le
rejet du Seigneur, si la majorité de l'Eglise visible s'engage dans l'apostasie et le reniement du
Seigneur, il y a quand même une Eglise fidèle qui se prépare pour le Seigneur et la marque de cette
Eglise c'est la justice de la sainteté.
Il dit au verset 8 : « Il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin éclatant et pur, le fin lin c'est la
justice des saints » . La justice de Dieu est donnée seulement par la foi, à cette Epouse fidèle qui se
prépare et qui est prête déjà maintenant. Si tu fais partie de l'Epouse, tu es prêt déjà maintenant. Cette
Epouse qui s'est préparée pour le retour du Seigneur se revêt de la justice des saints. Elle a la foi, elle
a compris l'oeuvre de la Croix, elle a compris l'héritage céleste, elle l'a saisi par la foi, elle l'a intégré
dans son coeur et elle est prête parce qu'elle a reçu du Seigneur le vêtement blanc, pur, de la justice des
saints.
Donc dans les derniers temps, si l'ensemble se prostitue, il y a un reste fidèle qui est peu nombreux,
(vous voyez dans la Bible que les restes fidèles ont été très peu nombreux). En Israël quand il y avait
un reste fidèle, c'était un tout petit pourcentage du peuple qui était fidèle, alors que la grande majorité
s'engageait dans l'apostasie et le reniement. Mais il y a un reste fidèle et cette Epouse fidèle, il lui est
donné de se préparer et d'être prête.
Cela est un signe positif, il faut que nos yeux soient exercés à reconnaître parmi tous les frères et
- Page 10 - C236 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
soeurs que nous avons autour de nous, ceux qui font vraiment partie de l'Epouse fidèle. Leur
caractéristique : c'est leur amour de la sainteté, leur amour pour Dieu, un Dieu saint et véritable. Ce
sont des hommes et des femmes qui ne veulent pas faire de compromis avec la Parole du Seigneur.
Quand ils discernent un compromis, ils s'en écartent immédiatement, ils ont un coeur tout entier pour
le Seigneur. Cela ne veut pas dire qu'ils sont déjà transformés à tous égards à l'image de Jésus, mais
cela veut dire qu'ils sont prêts à recevoir constamment cette transformation, et que, quand Jésus leur
montre quelque chose, ils acceptent joyeusement d'obéir en s'inclinant par amour pour le Seigneur. La
caractéristique de cette Epouse c'est la fidélité, c'est l'obéissance, c'est un coeur entier pour le
Seigneur, c'est un refus du compromis. C'est quelque chose qui la caractérise parce que la nature de
Jésus est dans son coeur.
Est-ce que tu fais partie de l'Epouse ? Ou est-ce que tu fais partie de la prostituée ? Réponds pour toimême
dans ton coeur, la question s'adresse de la part du Seigneur à chacun de nous et nous devons
savoir dans notre coeur sans l'ombre d'une hésitation si nous faisons partie de l'Epouse ou de la
prostituée. S'il y a le moindre amour pour le compromis, la moindre crainte des hommes dans le coeur,
s'il y a le moindre désir de cacher quelque chose par hypocrisie ou d'avoir l'apparence et non la réalité,
nous avons un pied dans la prostituée !
Tout le travail du Saint-Esprit consiste à faire la lumière dans notre vie parce que le Seigneur veut
nous enlever et nous amener dans sa présence. Il veut nous avoir avec lui pour toujours et il ne peut
pas travailler dans nos coeurs si nos coeurs sont partagés. Mais si nos coeurs sont tout entiers pour lui,
il achèvera avant de venir son travail dans chacune de nos vies. Il l'achèvera parce qu'il a en face de
lui des hommes et des femmes de foi qui tiennent toute sa Parole dans leur coeur. Amen !
"C'est vrai Seigneur, la quasi-totalité de ces signes nous montrent que ce sont des temps difficiles,
mais dans ces ténèbres tu nous dis que la lumière pointe parce que la lumière ce sont ceux qui sont
vraiment tes disciples. Nous sommes la lumière du monde, tu l'as dit, Seigneur. Parce que tu es notre
lumière et ma prière c'est que tu travailles avec puissance dans le monde entier pour pouvoir parler au
coeur de tes enfants, pour leur montrer dans quels temps nous vivons, pour les aider à se préparer à ta
venue. Père je te prie que tu fasses la lumière dans mon coeur, sur toutes les choses que tu veux encore
transformer en moi, toutes les choses qui ne sont pas encore à ta gloire, toutes les choses que tu veux
changer à l'image de Jésus. Seigneur je désire, je veux que tu fasses ce travail et je te fais confiance
parce que tu l'achèveras selon ta promesse. Je te remercie de le faire pour mes frères et pour mes
soeurs, pour ceux qui font partie de ton peuple. Donne le discernement à tous, donne-nous ton
discernement Seigneur, pour que nous sachions dans quels temps nous vivons, dans les temps qui
précèdent le déluge et tiens-nous debout selon ta Parole au nom de Jésus, mon Père. Amen !"
La suite de cette série se trouve au début du message C237.
- Page 11 - C236 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
La fin des temps est là ! 3x4C236-audio
La fin des temps est là ! 4x4

C237
Source de Vie http://www.sourcedevie.com
© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée
mis le 18/12/2001
Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été
enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite
en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient
nécessaires à la compréhension du texte écrit.
La fin des temps est là !
Tous les signes annoncés dans la Bible sont présents ou
accomplis.
(message n°4)
Ce message fait partie d'une série de 4 messages (références C234 à C237). Il est le dernier de la série.
Suite du message C236 :
Je vous rappelle que nous étudions les signes, dans la Bible, qui nous montrent que nous sommes
dans la fin des temps, donc tout près du retour du Seigneur.
Le trente-septième signe se trouve dans Jean, au chapitre 12, et au verset 48, où Jésus dit : « Celui
qui me rejette, et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge, la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui
le jugera au dernier jour » ." La parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour."
Jésus parle là du dernier jour, et le dernier jour, c'est celui du jugement.
Dans la première épître de Pierre au chapitre 4 et au verset 17, ce verset permet aussi de comprendre
pourquoi je classe ce signe dans les signes des derniers temps. L'apôtre Pierre parle dans un contexte
aussi de fin des temps puisqu'il parle de l'apparition de Christ dans la gloire, des souffrances que nous
devons éprouver en tant que chrétiens. Je dis souvent à mes frères et soeurs : "Ne vous étonnez pas de
la fournaise qui est là pour nous éprouver". Nous ne devons pas souffrir parce que nous sommes des
malfaiteurs ou que nous faisons mal les choses, c'est une mauvaise souffrance, celle-ci, mais la
souffrance dont nous ne serons jamais privés, c'est la souffrance de la fournaise permise par Dieu pour
épurer l'or. Il dit au verset 16 : « Si quelqu'un souffre comme chrétien, qu'il n'en ait point honte et
plutôt qu'il glorifie Dieu à cause de ce nom . Car c'est le moment où le jugement va commencer par
la maison de Dieu. Or si c'est par nous qu'il commence, quelle sera la fin de ceux qui n'obéissent
pas à l'Evangile de Dieu ? »
Nous savons que lorsque le temps de la patience de Dieu sera fini, ceux qui n'obéissent pas à
l'Evangile de Dieu vont subir un terrible jugement qui sera à ce moment-là sans miséricorde, sans
pitié. Dans la Parole du Seigneur nous voyons les jugements de Dieu dans l'Ancien Testament comme
dans l'Apocalypse. Nous voyons que ses jugements sont sans miséricorde, hommes, femmes, enfants,
vieillards, bébés, tous passaient par le jugement. Dans l'Ancien Testament Israël a été jugé à deux
reprises notamment, d'une manière terrible. Lorsque le roi Nébucadnetsar a détruit le temple, détruit la
ville, tué un million de personnes, emporté les autres en captivité, les Juifs pouvaient se dire : "Mais
où est notre Dieu ?" Des siècles plus tard les Romains sont venus, ont refait la même chose, ils ont
détruit le temple, détruit la ville, tué je ne sais combien de centaines de milliers de personnes et
emporté les autres dans la captivité. Dans la Bible, il est bien marqué que ce n'était pas dû à des
caprices d'armées étrangères qui venaient par leur propre volonté, c'était Dieu qui était en train de
- Page 1 - C237 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
juger son peuple.
Si Dieu a jugé ainsi son peuple terrestre, Israël, croyez-vous qu'il épargnera son peuple céleste,
l'Eglise ? Puisqu'il est même dit dans ce passage, que le jugement va commencer par l'Eglise. Comme
les temps de la fin sont des temps de jugement, le temps de la grâce arrive à sa fin. C'est toujours le
temps de la grâce, mais les jugements de Dieu vont s'accélérer dans la fin des temps. C'est pourquoi
Jésus dit dans l'Evangile de Jean : "Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas ma parole a son juge, la
parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera aux derniers jours". Donc Dieu est en train de juger
son peuple maintenant par sa Parole. La Parole est annoncée, ceux qui l'écoutent et qui la rejettent
vont se mettre eux-mêmes sous le jugement de Dieu. Comme le jugement commence par la maison de
Dieu, avant le retour du Seigneur le jugement va s'abattre de plus en plus sur les chrétiens qui osent
s'opposer à la Parole du Seigneur. Que ce soit des responsables, des pasteurs ou des chrétiens de tous
niveaux, de tous horizons, les jugements ont déjà commencé à tomber. Et ce sont des jugements
terribles. Je ne rentre pas dans des détails, mais regardez dans la Parole de Dieu les jugements que
Dieu envoie sur son peuple, regardez les jugements qu'il annonce à Israël dans Deutéronome 28 et
vous aurez une idée des jugements qui sont en train de s'abattre sur le peuple du Seigneur qui rejette la
Parole de Dieu.
Nous sommes dans des temps d'apostasie, des temps où la Parole du Seigneur est transformée,
changée, on ajoute, on retranche. Les vrais chrétiens veulent toujours la Parole du Seigneur mais ceux
qui se disent chrétiens dans la terre entière, ce milliard d'hommes et de femmes qui se disent chrétiens
ne veut plus de la pure Parole du Seigneur. Ils rejettent ouvertement la Parole du Seigneur et entrent
eux-mêmes volontairement sous les jugements de Dieu qui vont s'abattre et qui commencent à
s'abattre. Et c'est la Parole de Dieu qui va les juger, comme a dit Jésus. Tout ce que Dieu a annoncé
dans sa Parole va s'abattre sur ceux qui la rejettent. En rejetant la Parole, ils rejettent Jésus et en
rejetant Jésus, ils rejettent le Père qui l'a envoyé. Il y a un temps de patience qui est encore le temps
que nous vivons, mais c'est un temps où le jugement de Dieu commence à s'abattre parce qu'Il
commence par Sa maison. C'est donc un avertissement pour nous chrétiens. Attention, chrétiens ! Ce
n'est pas parce que Dieu tarde par compassion dans ses jugements, ce n'est parce qu'il attend
quelquefois longtemps, qu'il n'a pas vu, ni entendu. Il ne laissera rien échapper, ni personne. Personne
n'échappera, vous entendez, personne ! De même que les jugements sont tombés quand Noé a été dans
l'arche, personne n'a échappé. Le seul moyen d'échapper, c'est de crier au Seigneur d'avoir
compassion de nous par Jésus-Christ, son Fils et d'être à l'abri dans l'arche qui est Jésus.
Quand nous sommes en Jésus, et que nous marchons avec un coeur honnête et bon dans les voies du
Seigneur, même si nous avons encore de nombreux défauts, des choses à corriger, si nous avons un
coeur honnête et bon, nous allons recevoir l'enseignement du Seigneur et nous allons accepter qu'il
nous change. Il va nous montrer toutes ces choses. Dieu ne veut pas juger ses enfants, cela ne lui fait
pas plaisir de juger ses enfants, son peuple. Il va commencer par nous montrer des choses. Si nous
avons un coeur honnête et bon, même si nous avons l'oreille ou la nuque un peu dure quelquefois,
nous allons entendre et finir par écouter parce que ses brebis vont écouter la voix de Jésus. Ouvrez les
yeux et regardez les jugements qui tombent sur l'Église, sur les pasteurs infidèles, sur ceux qui se sont
fourvoyés dans des questions d'argent, d'impureté, tout ce que vous voulez, qui n'ont pas gardé la
Parole du Seigneur dans leurs coeurs pour la mettre en pratique, vous voyez que les jugements
tombent. Ce n'est pas forcément une mort violente, une maladie, un accident, bien que cela puisse
prendre cette aspect-là, mais cela peut être aussi que Dieu va endurcir les coeurs et les plonger de plus
en plus dans la séduction, dans l'apostasie sans aucune possibilité de retour en arrière, parce que c'est
fini. Dieu a prévenu, les coeurs n'ont pas voulu accepter, alors Dieu dit : "Tu n'as pas voulu accepter,
alors je vais endurcir ton coeur pour que tu tombes dans le trou".
C'est très dur ce que Dieu dit à Esaïe le prophète, lorsque celui-ci voit Jésus dans sa gloire et que le
Seigneur dit : "Qui enverrai-je ?" Esaïe dit : "Me voici, envoie-moi". La réponse du Seigneur est
terrible, je vais vous la lire dans Esaïe, au chapitre 6, et au verset 8. C'était des temps de jugements
aussi qui étaient annoncés. Esaïe voit Jésus, et le Seigneur lui dit au verset 8 : « Qui enverrai-je et qui
marchera pour nous ? Je répondis : Me voici, envoie-moi. Il dit alors : Va, et dis à ce peuple » (ce
- Page 2 - C237 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
peuple, c'était le peuple de Dieu qui ne marchait pas dans l'obéissance et qui allait être jugé). Dieu lui
dit : « Va et dis à ce peuple : Vous entendrez et vous ne comprendrez pas, vous verrez et vous ne
saisirez pas. Rends insensible le coeur de ce peuple, endurcis ses oreilles, bouche-lui les yeux pour
qu'il ne voie pas de ses yeux, qu'il n'entende pas de ses oreilles, ne comprenne pas de son coeur, ne
se convertisse pas et ne soit pas guéri » . Quel ministère il avait ! C'est un ministère de jugement.
Quand Dieu appelle Jérémie, le jeune Jérémie pour lui dire : "Va annoncer ma Parole", il lui dit : "Je
te donne un ministère de prophète, tu vas arracher, détruire, abattre avant de planter et de bâtir,
démolir, arracher, abattre".
Regardez encore un exemple, avant les grands jugements finaux de la fin de l'Apocalypse, la bataille
d'Armaguédon, avec ses millions ou milliards de morts. A ce moment-là, Dieu envoie deux témoins,
et ces deux témoins vont encore une fois prêcher l'Évangile et vont exercer de terribles jugements de
la part de Dieu sur la terre entière, pour qu'elle se repente, mais elle ne se repent pas. Ils vont faire
descendre le feu du Ciel, ils vont détruire je ne sais combien d'hommes par le jugement de Dieu dont
ils sont les instruments. Et lorsqu'ils seront mis à mort par la Bête, par l'Antichrist, le monde entier se
réjouira parce qu'il aura été tourmenté pendant trois ans et demi par ces deux témoins. Et ces deux
témoins ressuscitent sous les yeux du monde entier, là, à Jérusalem. Devant les caméras de la
télévision internationale, ils vont ressusciter, monter au Ciel et à ce moment-là va commencer la
bataille d'Armaguédon, un grand tremblement de terre, etc.. Des jugements !!!
Bien aimés, si nous sommes bien dans les temps où Dieu commence à juger sa maison, comme il l'a
annoncé, nous avons intérêt à marcher droit devant le Seigneur ! Non pas que nous devions marcher
avec la peur dans le coeur constamment du matin au soir : notre Père est un Dieu de miséricorde et
d'amour, il ne prend pas plaisir à juger ses enfants. Mais il va certainement juger ceux qui ont la
nuque raide, qui ne veulent rien entendre de ses avertissements d'amour pour leur demander de
marcher par l'Esprit et par la foi. Et Dieu qui n'est pas un Dieu légaliste ne va nous assommer de
commandements de ne pas faire ceci ou cela, il veut que nous soyons remplis de son Esprit et de sa
vie pour marcher par l'Esprit et dans sa vie. Alors craignons le Seigneur et ses jugements. Faisons du
Seigneur notre refuge. Il le dit dans le Psaume 91 : « Que mille tombent à ton côté et que dix mille
tombent à ta droite, tu ne seras pas atteint » si tu places dans le Seigneur ta confiance. Si tu marches
avec lui de tout ton coeur, tu verras les jugements tomber à gauche, à droite, quelquefois tout près ;
mais tu ne seras pas atteint par les jugements du Seigneur si tu marches avec lui en sachant que le
retour de Dieu est proche et que tu fais partie de cette Epouse qui se prépare et qui sera prête quand
Jésus reviendra.
Le trente-huitième signe. Dans Jacques au chapitre 5, je lis à partir du verset 1:« A vous maintenant,
riches, pleurez et gémissez à cause des malheurs qui viendront sur vous » . Rappelez-vous ce que
Jésus dit à la dernière église de Laodicée : « Je connais tes oeuvres,... parce que que tu dis : Je suis
riche, il ne me manque rien » . Là, il parle des richesses matérielles, mais il s'adresse aussi à ceux qui
disent : "Je suis riche", qui sont plongés dans leur aveuglement spirituel et qui ne voient pas qu'ils sont
« misérables, pauvres, aveugles et nus » devant Dieu. Ici, il parle aux riches en finance : « Pleurez et
gémissez à cause des malheurs qui viendront sur vous, vos richesses sont pourries et vos vêtements
sont rongés par les teignes » . Ce n'est pas le moment, dans les temps de la fin, d'accumuler des
richesses et de les faire dormir. Si vous êtes riches, si vous avez de l'argent et des richesses, faites-les
fructifier pour Dieu, vous vous en porterez beaucoup mieux et les autres aussi.
Il y a dans l'église de Dieu beaucoup trop de pauvres (je parle d'ici, de la France) qui n'ont quelquefois
rien à manger (je ne parle pas du Kosovo, je parle de nos villes) alors que dans la même église il y a
un multimillionnaire qui est à côté et qui ne s'en rend même pas compte. Pendant un temps j'étais dans
une grande église, j'ai eu la grande surprise de faire un peu plus connaissance avec une dame âgée qui
était dans notre église et qui extérieurement n'avait apparemment besoin de rien. Un jour je suis allé la
voir et j'ai pu discuter un peu avec elle. Elle a fini par m'avouer un peu honteuse, qu'elle n'avait rien
pour vivre et qu'elle était obligée d'aller faire les poubelles. Cela se passait dans une des grandes villes
de chez nous, ce n'était pas loin d'ici. Or dans cette église de 300 ou 400 personnes, personne n'avait
eu de discernement ou de communion personnelle avec cette soeur pour comprendre son problème et
- Page 3 - C237 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
lui apporter un soulagement.
L'apôtre Jacques parle à des riches qui gardent leurs richesses pour eux. Au verset 3: « Votre or et
votre argent sont rouillés; et leur rouille s'élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos
chairs comme un feu. Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours ! » . Nous sommes dans
les derniers jours. Vous ne remarquez pas que nous sommes dans une époque où il y a de plus en plus
de milliardaires et de plus en plus de SDF (personnes sans domicile fixe) et de malheureux,
misérables ? Toutes les études officielles du monde le montrent : l'écart entre les plus riches et les plus
pauvres augmente constamment. Que ce soit au niveau des pays, comme les pays occidentaux qui sont
hyper-riches en général et les pays du Tiers-monde où les autres, qui sont de plus en plus pauvres,
endettés jusqu'au cou, n'ayant quelquefois qu'un bol de riz à manger pour la journée, et encore ! Et
nous, nous croulons d'abondance en tant que nation. Et dans le même pays, vous avez de plus en plus
de très riches et de très pauvres. On appelle cela la fracture sociale. Il dit : « Dans les derniers jours
vous avez amassé des trésors sans fin » . Nous sommes dans cette époque, c'est la seule de toutes les
époques précédentes où vous avez au niveau mondial de plus en plus de riches qui ont "amassé des
trésors sans fin" et à côté des pauvres qui n'ont à peine que le salaire de leur journée. Il dit : « Voici le
salaire des ouvriers, qui ont moissonné vos champs dont vous les avez frustrés, crie et les cris des
moissonneurs sont parvenus aux oreilles du Seigneur des armées » . Nous voyons bien que le
Seigneur dans sa Parole est prêt à nous combler de ses richesses, pourvu que nous ne les gardions pas
pour nous, il faut que cela circule. Regardez dans des pays ruinés comme la Russie ou des
milliardaires se font une fortune en quelques semaines ou quelques mois alors qu'à côté vous avez des
gens qui n'ont rien du tout, à qui on verse un salaire de 30 euros par mois et qui doivent vivre
entièrement avec cela. Il y a toujours eu dans le passé de telles différences, mais c'est à notre époque
que cela devient tellement marqué et tellement insolent.
Le trente-neuvième signe, dans Daniel 12. Au dernier chapitre du livre de Daniel, le messager céleste
qui vient dévoiler tant de choses à Daniel, dit au verset 4 : « Toi Daniel, tiens secrètes ces paroles et
scelle le livre » , c'est le livre de Dieu, « scelle-le jusqu'aux temps de la fin. Plusieurs alors le liront
et la connaissance augmentera » . Il montre que dans les temps de la fin, la connaissance va
augmenter. Là il parle d'une connaissance spirituelle, mais il y aussi sur le plan humain, scientifique,
une augmentation de connaissance qui est le signe des temps de la fin. On peut dire : "C'est le progrès,
c'est la science, c'est la technique". Mais c'est seulement dans notre époque que vous avez une
augmentation si extraordinaire de la science et de la connaissance. Cela n'a jamais existé dans les
siècles précédents.
Et en même temps il y a une augmentation de la connaissance spirituelle. Il y a une révélation de la
Bible de manière spirituelle que le Seigneur veut donner à ses enfants qui marchent fidèlement, qui est
quelque chose de réjouissant aussi. Le Seigneur prépare cette Epouse fidèle, il sait qu'elle va être
sanctifiée par la Parole et par l'Esprit de vérité. Donc c'est aussi dans ces derniers temps que la
révélation spirituelle réelle va être donnée aux enfants du Seigneur, leur connaissance spirituelle de
Dieu et de sa Parole va augmenter. Nous ne pouvons pas marcher saintement si nous n'avons pas une
révélation personnelle de Dieu et de sa Parole en Esprit et en vérité. La connaissance augmentera.
Le quarantième signe. Dans Daniel, au chapitre 2. Dans ce chapitre, le Seigneur s'est servi de Daniel
pour interpréter un songe que le roi Nébucadnetsar avait eu. Le Seigneur montre à Daniel quelle est
l'interprétation de ce songe. Je lis au verset 31, Daniel parle au roi et lui dit :« O roi, tu regardais et tu
voyais une grande statue, cette statue était immense et d'une splendeur extraordinaire, elle était
debout devant toi et son aspect était terrible. La tête de cette statue était d'or pur, sa poitrine et ses
bras étaient d'argent, son ventre et ses cuisses étaient d'airain, ses jambes de fer, ses pieds en partie
de fer et en partie d'argile. Tu regardais lorsqu'une pierre se détacha sans le secours d'aucune
main, frappa les pieds de fer et d'argile de la statue et les mit en pièces. Alors le fer, l'argile,
l'airain, l'argent et l'or furent brisés ensemble et devinrent comme de la balle qui s'échappe d'une
aire en été; et le vent les emporta, et nulle trace ne fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la
statue devint une grande montagne et remplit toute la terre. »
- Page 4 - C237 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
Et il donne ensuite l'explication. Il montre que ces cinq parties de la statue correspondent à cinq
empires, Nébucadnetsar étant le premier empire, la tête d'or, jusqu'aux orteils des pieds, qui
représentent le cinquième empire. Il montre qu'au temps du dernier empire, une pierre descendra de la
montagne, c'est Jésus, qui détruira cette statue qui représente l'ensemble du système du monde idolâtre
qui a été mis en place par les hommes. Il la détruira et remplira toute la terre de la gloire de l'Eternel
dans le millénium qui vient. Nous pouvons reconstituer exactement quels étaient ces royaumes, par
leur description. Le premier, la tête, c'était Babylone, la tête d'or. Ensuite le deuxième, c'était l'empire
des Mèdes et Perses, et nous savons qu'il a remplacé l'empire de Babylone lorsque celui-ci s'est
écroulé; ensuite il y a eu l'empire grec d'Alexandre.
Donc la tête en or c'était Nebucadnetsar, c'était l'empire babylonien. La poitrine et les bras d'argent
c'était l'empire médo-perse. Ensuite le ventre et les cuisses d'airain, c'était l'empire grec d'Alexandre.
Les jambes de fer, c'était l'empire romain qui a suivi et qui a rempli toute la terre. Ensuite les pieds,
les dix doigts de pieds, mélange de fer et d'argile, représentent le dernier empire romain qui se
reconstitue en ce moment même sous nos yeux, c'est-à-dire l'union européenne, le marché commun, le
traité de Rome. Le livre de Daniel et l'Apocalypse nous parlent de ce dernier empire, l'empire romain
présenté comme les dix rois qui représentent les dix orteils du dernier royaume. De ce dernier
royaume sortira l'Antichrist. Et Jésus, le Christ, viendra à ce moment-là. Jésus, la pierre vivante
descendue de la montagne, détruira ce royaume-là et l'anéantira, pour remplir la terre de la présence
de Dieu. Donc de ces cinq empires, quatre sont passés et un est le dernier empire de la fin des temps,
qui est celui dont nous voyons la reconstitution sous nos yeux, l'empire romain nouveau. Appelez cela
l'OTAN ou autre, mais enfin vous avez dans ce qui se passe actuellement avec l'OTAN, une image de
ce que sera le grand empire mondial de l'Antichist, dont la puissance sera basée en Europe puisque
l'empire romain, c'est l'empire qui a son siège à Rome. Cet empire-là aura son siège à Rome puisqu'il
sera en association avec l'église apostate qui a son siège à Rome. Il se constitue sous nos yeux en tant
que dernier empire romain en train d'être constitué.
Au verset 43, il dit : « Tu as vu le fer mêlé avec l'argile parce qu'ils se mêleront par des alliances
humaines mais ils ne seront point unis l'un à l'autre » . Nous le voyons aujourd'hui sous nos yeux.
Regardez l'alliance de l'OTAN des dix neuf pays, ils n'arrivent pas à se mettre d'accord sur ce qu'il
faut faire ou ne pas faire, etc.. « Ils ne seront point unis l'un à l'autre de même que le fer ne s'allie
pas avec l'argile. Dans le temps de ces rois ... » , ces dix derniers rois représentent les dix chefs
mondiaux qui vont régner et donner le royaume à l'Antichrist, « Dans le temps de ces rois, le Dieu
des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit », c'est le royaume de Dieu dont Jésus est
le Chef. « Et qui ne passera pas sous la domination d'un autre peuple, il brisera et anéantira tous
les royaumes » .
Donc pour que la pierre, Jésus et son royaume, vienne détruire cet assemblage des dix rois qui sont
représentés par les orteils, il faut que les temps arrivent où ce royaume se reconstitue. Et nous sommes
dans ces temps-là. D'ailleurs dans Daniel 7, un peu plus loin, il voit en songe un certain nombre
d'animaux qui sortent, qui se présentent devant lui et il dit au verset 3 : « Quatre grands animaux
sortirent de la mer, différents l'un de l'autre; le premier était semblable à un lion et avait des ailes
d'aigle. Je regardai jusqu'au moment où ses ailes furent arrachées, il fut enlevé de terre et mis
debout sur ses pieds comme un homme et un coeur d'homme lui fut donné. Et voici un second
animal était semblable à un ours et se tenait sur un côté, il avait trois côtes dans la gueule entre les
dents et on lui disait : Lève-toi, mange beaucoup de chair. Après cela je regardai et voici un autre,
(donc un troisième) semblable à un léopard, avait sur le dos quatre ailes d'un oiseau; cet animal
avait quatre têtes et la domination lui fût donnée. Après cela je regardai pendant mes visions
nocturnes, et voici un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort » . Ces
quatre animaux représentent les quatre empires dont je viens de vous parler : l'empire babylonien,
l'empire médo-perse, l'empire grec et puis l'empire romain, terrible, qui mangeait et brisait tout. Il
foulait aux pieds ce qui restait, il était différent de tous les animaux précédents et avait dix cornes.
Donc cet empire romain, qui a commencé par les Romains, qui s'est détruit et qui reprend vie
maintenant à la fin des temps va être constitué de dix chefs. Les dix orteils sont devenus dix cornes :
« Je considérais les cornes, et voici une autre petite corne sortit du milieu d'elles, et trois de ces
- Page 5 - C237 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
premières cornes furent arrachées devant elle; et voici elle avait des yeux comme des yeux
d'homme et une bouche qui parlait avec arrogance » . Cette petite corne, c'est l'Antichrist, le
président ou l'empereur ou le roi de la terre qui va régner sur la terre avant le retour de Jésus. Nous
sommes dans l'époque où ces choses se passent sous nos yeux. Nous voyons ensuite le jugement final
et l'Ancien des jours qui s'assied, etc... Au verset 14, la domination est donnée à Jésus sur la terre
entière.
Je n'ai pas le temps de m'attarder sur ce nouvel empire romain qui est en train de se constituer sous
nous yeux, mais il a commencé avec le Traité de Rome qui a créé le Marché Commun. C'est curieux
que cela ait été signé à Rome. Ensuite il va se constituer une alliance d'abord économique puis ensuite
politique, qui est en train de se faire maintenant sous nos yeux. De cette alliance politique-là va sortir
une confédération européenne d'États avec dix chefs dont l'un deviendra l'Antichrist. Nous y sommes
en ce moment, nous y sommes en plein. Le nouvel ordre mondial se met en place.
Le quarante et unième signe est dans Zacharie 12. Zacharie, l'un des petits prophètes, tellement
important en ce qui concerne les événements de la fin. Zacharie et Daniel sont un peu comme
l'Apocalypse de l'Ancien Testament. Dans Zacharie 12, c'est un contexte de fin des temps, tous ces
chapitres de la fin de Zacharie parlent des événements de la fin. Au chapitre 12 et au verset 2, le
Seigneur dit : « Voici je ferai de Jérusalem une coupe d'étourdissement pour tous les peuples
d'alentour, et aussi pour Juda dans le siège de Jérusalem. En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une
pierre pesante pour tous les peuples » . Quand Dieu dit "tous les peuples", cela veut dire tous les
peuples de la terre, pas seulement ceux qui sont autour de Jérusalem, mais tous les peuples de la terre
entière. Or dans les temps historiques passés, Jérusalem n'a jamais été une pierre pesante pour tous les
peuples du monde, cela été une pierre pesante pour quelques pays qui l'entouraient. « En ce jour-là,
(dans les temps de la fin), je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples » , il dit
bien au verset 3 : « Toutes les nations de la terre s'assembleront contre elle, en ce jour-là, dit
l'Éternel » . Donc nous sommes en train de vivre ceci : Israël devient de plus en plus isolé. Quand
nous étions en Israël, j'ai demandé à un policier : "Mais qui sont vos amis ?", il m'a dit :
"Actuellement, ce ne sont que les États-Unis, et encore ils sont en train de s'écarter. Ils se rapprochent
des Palestiniens, ils sont en train de taper de plus en plus sur les doigts à Israël, d'essayer de faire
pression pour qu'Israël se soumette aux recommandations internationales, etc.."
Dernièrement, au cours d'une résolution votée à l'ONU, pour conseiller ou forcer Israël à s'engager
dans des discussions un peu plus sérieuses avec les Palestiniens, tout le vote de toutes les nations de la
terre comprenant l'ONU s'est fait contre Israël, sauf les États-Unis et la Micronésie (c'est un
minuscule pays de l'Océanie). Donc il n'y avait que deux pays dans toutes les nations du monde qui
ont voté pour Israël, alors que toutes les nations ont voté contre. Nous ne sommes pas loin du temps
où Israël sera complètement isolé, et nous voyons les États-Unis s'écarter de plus en plus d'Israël. S'il
n'y avait pas les 5 millions de Juifs qui pèsent lourd dans la balance des votes aux États-Unis, et dans
l'économie par leur argent, s'il n'y avait pas les 5 millions de Juifs, je suis sûr que les États-Unis
seraient encore bien plus loin dans l'abandon d'Israël. Il y a aussi le vote des chrétiens et le vote des
Juifs, mais les États-Unis sont en train de s'écarter d'Israël. Nous sommes donc dans le temps où
Jérusalem devient une pierre pesante pour tous les peuples. Nous y sommes ! Et nous voyons dans les
chapitres qui suivent qu'il s'agit bien du retour du Seigneur qui est annoncé là puisqu'au chapitre 14, il
dit au verset 2 : « Voici le jour de l'Éternel arrive, je rassemblerai toutes les nations pour qu'elles
attaquent Jérusalem » . Il répète donc ce que nous venons de lire au chapitre 12, « la ville sera prise,
les maisons seront pillées, les femmes violées, la moitié de la ville ira en captivité, mais le reste du
peuple ne sera pas exterminé de la ville. L'Eternel paraîtra et il combattra ces nations (c'est la
bataille d'Armaguédon) comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur
la montagne des Oliviers, qui est vis-à vis de Jérusalem, du côté de l'Orient; la montagne se fendra
par le milieu, à l'orient et à l'occident et il se formera une très grande vallée » . C'est au moment où
Jésus, l'Éternel va poser les pieds sur le mont des Oliviers que la bataille s'arrête et que Jésus
commence à régner sur la terre, sur ce qu'il en reste.
Nous sommes donc dans les temps où Jérusalem devient une pierre pesante pour toutes les nations et
- Page 6 - C237 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
nous devons suivre avec attention tout ce qui se passe à Jérusalem et en Israël. Les signes les plus
puissants vont s'accomplir là. Si aujourd'hui, l'épine dans le côté des nations, c'est ce problème israélopalestinien,
c'est un problème qui empoisonne la terre entière. Les Palestiniens veulent leur état et ils
veulent Jérusalem pour capitale. Les Juifs ne veulent pas, il faudra les forcer ou alors il faudra les
séduire. L'Antichrist va peut-être y arriver. Il est dit qu'il va conclure un traité avec Israël, peut-être les
séduire pour trouver une solution qui arrange tout le monde, mais c'est à cause de ce problème-là que
Jérusalem devient une pierre pesante pour toutes les nations. Ce n'est pas seulement le problème de
l'existence d'Israël, c'est le problème du statut de Jérusalem. Jérusalem, les Juifs ne veulent pas la
lâcher et les Arabes la veulent comme capitale. C'est apparemment un problème insoluble. Il faut que
ce soit ou l'Éternel qui donne la solution (la voilà la sienne : quand Jésus reviendra) ou alors un peu
avant le retour de Jésus, l'Antichrist qui va arriver avec une fausse solution.
Vous savez que le Pape va aller en l'an 2000 en pèlerinage en Israël, après avoir honteusement rétabli
les indulgences qui avaient été supprimées au Moyen-Age. Il est en train de rétablir les indulgences
pour dire : vos péchés seront pardonnés, vous aurez des indulgences spéciales, des grâces spéciales si
vous allez en pèlerinage en l'an 2000 en Israël et à Jérusalem. Et le Pape souhaite y aller le premier. Il
espère bien y aller pour sceller une alliance particulière avec ce cher pays. Nous sommes vraiment
dans les temps de la fin, les temps où Jérusalem est une pierre pesante pour toutes les nations. Je
reviens à cette question des indulgences, c'est vraiment quelque chose de fantastique, de voir que ce
qui avait été l'un des points de protestation de la Réforme de Luther revient. A cette époque, on
vendait des années de moins de purgatoire, tous ceux qui voulaient avoir cinq ans de moins au
purgatoire, devaient payer 1000 Francs ou 2000 Francs. De pauvres gens "se sont fait plumer" comme
cela parce qu'on leur vendait des indulgences. Maintenant on leur dit : si vous allez en pèlerinage à
Jérusalem, vous allez recevoir des grâces spéciales, vous allez avoir des indulgences particulières du
Seigneur, les péchés vous seront enlevés, etc... Tout cela parce qu'ils vont aller en pèlerinage à Rome
ou à Jérusalem. C'est-à-dire que l'on rétablit les indulgences sous les yeux de tous les protestants qui
sont en train de tomber dans la besace du catholicisme sans rien dire. Ils pensaient que eux allaient
réformer le catholicisme, mais ce sont eux qui sont en train de se faire manger, absorber
complètement par le Catholicisme romain. On y est !
Le quarante-deuxième signe est dans 2 Pierre 3, au verset 8 où le Seigneur parle des derniers jours.
Au verset 3 : « Dans les derniers jours il y aura des moqueurs » . Au verset 8, il dit : « Il est une
chose bien-aimés que vous ne devez pas ignorer, c'est que devant le Seigneur, un jour est comme
mille ans et mille ans comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la
promesse comme quelques-uns le croient, mais il use de patience envers vous, ne voulant pas
qu'aucun périsse mais voulant que tous arrivent à la repentance. Le jour du Seigneur viendra
comme un voleur dans la nuit. » Là dans ce contexte de fin des temps, il dit que mille ans sont
comme un jour et un jour comme mille ans. Ce n'est pas gratuit si le Seigneur a permis que ce soit
mentionné ici. Parce que si mille ans sont comme un jour pour le Seigneur, si nous regardons la
chronologie biblique, nous voyons que nous sommes au sixième jour depuis la création d'Adam, en
comptant mille ans. Donc depuis Adam jusqu'à la naissance d'Abraham, nous pouvons reconstituer
exactement le nombre d'années par la chronologie biblique, il en a 2008. 2008 ans depuis la création
d'Adam jusqu'à la naissance d'Abraham. Depuis la naissance d'Abraham jusqu'à la naissance de Jésus,
il y a 1992 ans. Vous faites le total des deux dates : 2008 et 1992, cela fait 4000 tout rond. Donc de la
création d'Adam jusqu'à la naissance de Jésus, vous avez 4000 ans. De la naissance de Jésus à
aujourd'hui, vous avez 2000 ans. Cela fait 6000 ans depuis la création d'Adam jusqu'aujourd'hui. 6000
ans correspondent à six jours divins. Dans l'enseignement de la Bible , il est montré que depuis la
création de l'homme jusqu'à la fin du règne du Seigneur dans la terre actuelle, où l'homme a été créé,
il doit s'écouler une semaine divine, c'est à dire 6 jours de travail et un jour qui est le grand sabbat de
1000 ans qui correspond au millénium du règne de Jésus sur la terre.
Nous venons donc de passer 6 jours de 1000 ans. Nous sommes dans les dernières secondes du
sixième jour de 1000 ans et nous allons entrer dans le septième jour, qui est le jour du sabbat, le jour
du repos, qui va durer 1000 ans, ( le règne de Jésus sur la terre) et qui va se terminer par une
destruction de toutes choses. La terre actuelle va disparaître, le ciel actuel va disparaître, tout sera
- Page 7 - C237 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
recréé à neuf, Dieu va recréer de nouveaux cieux, une nouvelle terre, il va faire descendre la
Jérusalem céleste sur cette nouvelle terre et nous y habiterons pour toujours avec lui. Vous voyez que
les 1000 ans du Millénium ne sont pas encore la fin de cette vieille terre. Les 1000 ans vont
représenter quelque chose de merveilleux sur la terre, c'est-à-dire que ce sera le règne de la justice.
Les quelques pécheurs qui vont rester devront se cacher pour pratiquer leur péché alors qu'aujourd'hui
ce sont les quelques fidèles, (je ne dis pas qui se cachent pour pratiquer la justice), qui sont là, isolés
dans leur petit coin, ce sera exactement l'inverse. Toute la terre sera remplie de la gloire de l'Éternel,
mais ce ne sera pas encore aussi glorieux que la Jérusalem céleste qui viendra ensuite. Et ceci
constitue un autre signe. Je l'ai mis dans les derniers parce que cela nous montre que nous allons
bientôt entrer dans le grand sabbat de Dieu. Les 6000 ans sont terminés ou presque et nous sommes
vraiment dans les toutes dernières secondes de la fin des temps qui ont commencé par la venue du
Seigneur Jésus.
Le quarante-troisième signe. Dans 1 Thessaloniciens 5, au verset premier : « Pour ce qui est des
temps et des moments, vous n'avez pas besoin, frères, qu'on vous en écrive. Car vous savez vousmêmes
parfaitement que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les
hommes diront (le voilà le quarante-troisième signe) : Paix et sûreté ! (ou paix et sécurité !) Alors
une ruine soudaine les surprendra comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme
enceinte et ils n'échapperont point ». Ensuite suivent des conseils pratiques pour la marche dans les
derniers temps.« Quand ils diront », en ce moment les hommes n'arrêtent pas de faire des conférences
pour la paix, la dernière c'est à Rambouillet, en ce moment-même où je vous parle (avril 1999), tous
les chefs de l'OTAN, les plus grands chefs du monde sont réunis à Washington, ils sont en train de
voir comment assurer la sécurité et la paix pour leur nouvel ordre mondial. Ils disent : nous voulons
mettre en avant une solution politique parce que nous ne sommes pas pour la guerre, nous voulons la
paix, il faut l'obtenir. Nous allons mettre en place un système où la paix et la sécurité vont régner, non
pas par les moyens spirituels du Seigneur mais par la force, s'il le faut, par un moyen de contrôle
humain de toute la terre qui est en train de se mettre en place sous nos yeux. Vous croyez que ce n'est
pas caractéristique de voir qu'une organisation comme l'OTAN qui était une organisation militaire,
faite uniquement pour la défense des pays signataires a osé pour la première fois attaquer un pays, la
Yougoslavie pour un problème interne à ce pays et non pas pour un problème d'attaque d'un autre
pays ? C'est comme si l'Amérique était venue bombarder la France au temps de la guerre d'Algérie en
disant : la France est en train de commettre des crimes contre l'humanité en Algérie et nous allons la
forcer à amener la paix dans ce pays par des moyens militaires. Je ne fais pas de politique, mais c'est
pour vous montrer que les hommes cherchent par tous les moyens à mettre en place la paix et la
sécurité. Le mot-clé, c'est : "Sécurité dans la paix"ou "Paix dans la sécurité". Les négociations entre
Israéliens et Palestiniens, c'est ce qui est au centre, les problèmes de sécurité et de paix. Partout les
hommes cherchent à mettre en place un moyen d'assurer la paix et la sécurité, par la force, par des
moyens militaires, par un système humain qui va tout contrôler. « Et quand les hommes diront paix
et sûreté, une ruine soudaine va les surprendre ». Nous y sommes, la ruine soudaine va tomber d'un
coup. Et personne ne s'en doutera. Mais nous, nous ne sommes pas de ceux qui dorment pour nous
laisser surprendre, nous sommes de ceux qui avons été avertis par le Seigneur, nous avons l'oreille
ouverte et nous sommes prêts à partir quand la trompette va sonner.
Donc en conclusion, puisque je suis dans 1 Thessaloniciens, je vais vous lire un verset ou deux, de la
suite. Toute la suite du chapitre 5, du verset 4 au verset 24, nous montre quelle attitude nous devons
avoir dans ces temps de ténèbres. Il dit au verset 6 : « Ne dormons donc pas comme les autres, mais
veillons et soyons sobres ». Jésus a dit à ses disciples en leur donnant des conseils pratiques pour la
fin des temps : « Veillez et priez », « Veillez et priez en tout temps ». Veillez, cela veut dire : ayez les
yeux ouverts sur ce qui se passe et sur Dieu. Priez, cela veut dire restez constamment en communion
avec Dieu pour avoir la force de passer au travers de ce qui va venir. Ce n'est pas le moment de
marcher dans la chair, ce n'est pas le moment de faire des bêtises spirituelles, ce n'est pas le moment
de se laisser aller à être indulgent envers soi-même en disant : "Bon ça va, j'ai affaire à un Dieu de
miséricorde, je peux me donner un peu de bon temps". Ce n'est pas cela du tout ! Au contraire,
veillons, prions, soyons sur nos gardes, restons en communion avec le Seigneur parce que les temps
sont là.
- Page 8 - C237 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
Je lirai dans Marc 13, au verset 33. Jésus vient de dire : « Pour ce qui est du jour et de l'heure,
personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul ». Et il ajoute au verset
33 : « Prenez garde, veillez et priez car vous ne savez quand ce temps viendra », vous ne savez
quand le jour et l'heure seront là. Donc il dit : "Prenez garde, veillez et priez". Faisons ce que Jésus
nous demande de faire. Prenons garde, cela veut dire : faisons attention où nous mettons nos pieds,
faisons attention à ce que nous écoutons, qui nous fréquentons, faisons attention aux choses que nous
laissons entrer dans notre coeur. Cela ne veut pas dire que nous allons nous mettre dans un coin de la
montagne ou dans un monastère pour nous y enterrer, ce n'est pas cela du tout ! Il faut garder le coeur
attaché au Seigneur et à sa Parole. Veillez et priez, prenez garde, veillez et priez.
Si tu prends garde et que tu veilles seulement, tu ne passeras pas. Si tu prends garde, que tu veilles et
que tu pries, tu passeras. Si tu pries seulement, que tu ne veilles pas et que tu ne prends pas garde, tu
ne passeras pas. Il faut que les trois soient là. Prenez garde, cela veut dire ayez toujours le
discernement que Dieu veut vous donner. Prendre garde à moi-même, prendre garde aux autres, le
Seigneur est là et il nous dit par son Esprit : "Prends garde à gauche, prends garde à droite, prends
garde devant. Fais attention." Le Seigneur est là pour nous ouvrir les yeux. C'est lui qui va le faire en
nous, si nous sommes attachés à lui.
Dans Luc 21, toujours dans un même contexte, je lis à partir du verset 34. Jésus dit : « Prenez garde à
vous-même de peur que vos coeurs ne s'appesantissent par les excès du manger et du boire ». Vous
voyez comment des coeurs peuvent s'appesantir par une chose aussi triviale que les excès du manger
et du boire et par les soucis de la vie. Si tu manges trop, si tu bois trop, si tu laisses les soucis de la vie
t'envahir, ton coeur s'appesantit, tu n'es plus dans la foi. C'est ce qui a été dit tout à l'heure à propos de
la crainte, les soucis, c'est une arme entre les mains de l'ennemi qui voudrait que je m'inquiète pour
tout, parce que si je m'inquiète, c'est que j'ai quitté Jésus des yeux et je ne suis pas dans la foi. Si je
m'inquiète du Seigneur et de sa Parole en moi, c'est bon, mais si je m'inquiète de quoi je vais vivre
aujourd'hui, de quoi je vais manger demain, de quoi je vais me vêtir, pour ma retraite, pour les salaires
qui diminuent, et les prix qui augmentent, si je laisse les soucis de la vie envahir mon coeur, il va
s'appesantir et un coeur lourd ne va pas monter. Il faut être léger pour monter, spirituellement.
Donc, faisons bien attention, bien-aimés, diminuons nos rations alimentaires ! Mais c'est important, je
le dis sérieusement ! Jésus le dit. Il ne dit pas : " Soyez super-spirituels", il dit : « Que vos coeurs ne
s'appesantissent pas » . Il aurait pu dire que vos corps ne s'appesantissent pas. Mais là, il montre qu'il
y a une relation étroite entre les excès de manger et de boire, et la situation du coeur. Cela appesantit
le coeur, cela l'alourdit et les soucis aussi. On se charge de tas de soucis, on devient tellement lourd
qu'on ne montera pas quand la dernière trompette va sonner. C'est pour cela qu'il dit : « Veillez donc
et priez en tout temps ». Tu peux me dire : "Ah oui mais c'est dur cela, Jésus ne se rend pas compte de
ce qu'il dit : veillez et priez en tout temps. Cela veut dire quoi "en tout temps" ? Cela veut dire : en
tout temps, à chaque moment de la journée, tu entends ? Tu te lèves, tu penses à Jésus. Tu te rases, tu
penses à Jésus. Tu te laves les dents, tu es en communion avec Jésus. Tu prépares ton repas, tu es
communion avec Jésus. Tu fais ton ménage, tu vas au bureau, au travail, tu penses à Jésus. Tu es tout
le temps en communion avec Jésus, et jamais tu ne quittes Jésus et sa Parole des yeux. On t'insulte, tu
penses à Jésus. On te fait une injustice, tu penses à Jésus. Tu dis : "Seigneur, on t'en a fait de bien pire
que cela. Tu me rends participant de tes souffrances, quelle grâce !" J'entends encore des chrétiens se
plaindre parce qu'on les traite injustement. Et pourtant je vous l'ai répété cent fois : quand on te traite
injustement, réjouis-toi, dis : merci Seigneur, j'ai été jugé digne d'être traité injustement, c'est cela qui
m'attend. Je dois encore secouer mes chers frères et soeurs avec amour pour leur dire : tu ne
comprends pas que l'on t'a fait une grâce ? Ecoute bien : si on te traite injustement, si tu as
l'impression que l'on te traite injustement (quelquefois ce n'est pas injustement ! ), si tu as l'impression
que l'on te traite injustement, je dis : la première chose à faire, tu te mets devant Dieu en disant
: "Quelle est la part de vérité dans ce qui vient de m'être dit ? Montre-moi Seigneur". Et puis
honnêtement, s'il n'y aucune part de vérité, alors tu dis : "C'est la grâce de Dieu qui me touche de plein
fouet. Seigneur, honnêtement je n'ai rien fait de mal, tu le montres, je suis quand même injustement
traité". Jésus dit : considère cela comme une grâce de Dieu, tu es en train de grandir spirituellement.
Et Jésus sait maintenant que tu peux passer au travers d'une injustice sans te plaindre. Le signe d'un
- Page 9 - C237 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
chrétien qui est encore enfant et charnel, c'est un chrétien qui se plaint quand on le traite injustement.
Quand tu as commencé à grandir et à apprendre le message de la Croix, tu te réjouis d'être injustement
traité, tu te réjouis dans le fond de ton coeur, réellement. Pas, parce qu'il faut se réjouir tout en
grinçant des dents, mais dans le fond de ton coeur, tu te réjouis.
Dans la fin des temps, nous allons être vraiment injustement traités, persécutés, maltraités, y compris
par ceux qui nous sont les plus proches. C'est toujours par ceux-là qu'arrivent les plus grands
problèmes. Vous l'avez remarqué, ce n'est pas ceux qui sont loin qui nous causent le plus de
problèmes, mais ceux qui nous sont proches. Il faut que nous soyons capables d'être comme Jésus,
tellement en communion avec lui que nous pourrons nous réjouir quand cela nous arrivera. Mais
vraiment ! Et là l'Epouse est sans ride, ni tâche, ni rien de semblable parce que le message de la Croix
est bien passé, la chair a été crucifiée à la Croix avec ses passions et ses mauvais désirs, c'est fait, on
l'a reçu par la foi et on marche par l'Esprit du Seigneur, on est prêt.
Et je lirai pour terminer dans Matthieu 24, toujours dans les paroles du Seigneur Jésus. Cette
communion personnelle avec Jésus est irremplaçable. "Seigneur, qu'est-ce que tu en penses, toi,
montre-moi dans ta Parole ou par ton Esprit, tu vas me parler". Matthieu 24, au verset 42 : « Veillez
donc puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Sachez-le bien, si le maître de la
maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa
maison ». Nous sommes dans des temps où le voleur va essayer de percer la maison, nous sommes
dans la nuit, veillons pour ne pas laisser le voleur percer la maison. Le voleur, c'est le diable. Le
diable vient avec ses séductions et ses mensonges, veillons. Il dit : « C'est pourquoi, vous aussi tenezvous
prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas ». Il peut faire nuit
noire autour, restons la lampe allumée, la lampe de la Parole, la lampe du Seigneur, pour être les yeux
bien ouverts à attendre le Seigneur.
Un peu plus haut, il dit au verset 33 : « De même quand vous verrez toutes ces choses », ces quarante
trois signes dont je viens de parler. Si je peux résumer ces signes, d'une part je dirai que tous les
signes qui concernent la fin des temps sont négatifs. Je ne parle pas des tous premiers signes comme
par exemple : « Jésus nous a parlé dans les derniers temps » ou bien : « l'Esprit Saint était répandu
sous toute chair dans les derniers temps », tout cela s'est déjà produit il y a 2000 ans et a continué
pendant ces 2000 ans. Mais tous les signes qui concernent la fin des temps que nous vivons, sont
négatifs sauf un, c'est-à-dire : « La bonne nouvelle sera prêchée dans la terre entière ».
La préparation de l'Epouse n'est pas un signe de la fin. Ceux qui sont morts il y a 1000 ou 2000 ans et
qui auraient été prêts si Jésus était venu à ce moment là font partie de l'Epouse, qui s'était préparée à
ce moment là. La véritable Epouse a toujours été prête. Dans tous les temps et tous les siècles, les
chrétiens fidèles qui ont vraiment marché sans compromis font partie de ceux qui vont ressusciter les
premiers. Et tout de suite après, nous serons changés en un clin d'oeil. Ils font partie de ceux qui
étaient prêts, il leur a été donné de se préparer et de faire partie de l'Epouse du Seigneur. Ce n'est pas
un des signes qui caractérise les derniers temps.
Donc, dans l'ensemble des signes, il y en a très peu qui sont vraiment positifs. La quasi totalité des
signes montre un tableau plutôt noir et négatif. La foi qui diminue, l'amour qui diminue, l'apostasie
qui grandit, la préparation du règne de l'Antichrist, les grands jugements finaux, l'ensemble de ces
signes dresse un tableau sombre.
La seule lumière qui brille au milieu de ce tableau, c'est l'Epouse qui se prépare à la venue de son
Seigneur. Jésus dit, au verset 33 : « Quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de
l'homme est proche, à la porte ». Et je pense qu'ici le Seigneur pensait à l'accomplissement de tous
les signes qu'il nous a montrés et à la période qui verrait le plein accomplissement de tous ces signes
dont il a parlé. Et cette époque, c'est la nôtre, c'est la seule époque où tous les signes que je viens de
mentionner sont accomplis ou en train de s'accomplir depuis le début ou en train de finir de
s'accomplir sous nos yeux. Et comme Jésus a dit : « Quand vous verrez ces choses commencer », il le
dit à propos du figuier un peu plus haut, « dès que ces branches deviennent tendres ». « De même
- Page 10 - C237 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est à la porte ». Il ajoute : « Je
vous le dis en vérité, cette génération se passera pas que tout cela n'arrive, le ciel et la terre
passeront, mais mes paroles ne passeront pas ».
Alors certains peuvent dire : mais de quelle génération parle t-il ? Puisqu'il dit : « Cette génération ne
passera pas que tout cela n'arrive ». Certains l'ont interprété comme faisant mention de la génération
du temps de Jésus, puisque Jésus dit : cette génération ne passera pas. Il ne parlait pas de la génération
qui l'entourait, il parlait de la génération qui verra l'accomplissement de tous les signes. Donc si on
arrive à une génération qui voit l'accomplissement de tous les signes mentionnés, il dit bien : cette
génération-là ne passera pas, elle ne se terminera pas. Une génération biblique c'est quarante ans, elle
ne se terminera pas avant que le Seigneur ne revienne. Et comme nous sommes la génération qui voit
l'accomplissement de tous les derniers signes, nous sommes la génération qui verra le retour du
Seigneur et l'enlèvement de l'Église.
Je ne peux pas vous donner la date, ni le jour, ni l'heure, mais les signes sont assez nombreux et clairs
pour que nous sachions que nous sommes dans les temps et que nous faisons partie de cette
génération-là. Moi, cela me réjouit de savoir que j'en fais partie, que quand je me retourne en arrière,
je dis : mais Seigneur, 2000 ans de chrétiens se sont écoulés, 2000 ans ! De même que les Juifs,
d'année en année, disaient : "l'année prochaine à Jérusalem", quand ils se voyaient, c'était leur
salutation, "l'année prochaine, à Jérusalem". Ils ont fini par entrer à Jérusalem. Il y a un jour où nos
yeux le verront, et quand nous nous rencontrons, nous devrions dire non pas : "l'année prochaine à
Jérusalem" mais : "la minute qui suit, au retour du Seigneur". Cela peut être d'une minute à l'autre : "A
bientôt". Quand nous nous quittons le soir, nous devrions dire : "A demain ou à la Jérusalem céleste"
ou du moins "au retour du Seigneur qui va venir bientôt". Il va nous prendre, nous enlever à sa
rencontre, nous faire éviter ses jugements terribles qui vont venir. Ne crains pas de faire partie de ceux
qui vont rester, il est encore temps, si tu n'es pas pleinement prêt, de te préparer. Parce que la
préparation, c'est Dieu qui la fait dans ta vie, si tu crois, si tu ne doutes pas. Si tu doutes en disant : "je
ne sais pas si je vais faire partie de ceux qui vont être enlevés, je n'ai aucune certitude". Pourquoi distu
cela ? Tu dis cela parce que tu vis dans le péché et tu le sais. Evidemment tu ne vas pas monter ! La
solution est simple. Tu vas trouver Jésus, tu lui demandes pardon pour tes péchés et tu crois que Jésus
te pardonne, tu arrêtes de pratiquer ces péchés. Mais si tu dis cela parce que tu n'as pas d'assurance, tu
es dans la crainte ou le doute, tu vas auprès du Seigneur et tu lui dis : "Seigneur, je veux partir avec toi
quand la trompette va sonner, je veux que tu me remplisses de ta foi parce que je veux faire partie de
ceux qui vont partir. Remplis-moi de foi, remplis-moi de la connaissance de ta Parole, remplis-moi de
tout ce qu'il me faut pour pouvoir partir". Tu vas recevoir la foi pour être enlevé et Jésus va finir son
travail en toi jusqu'au moment où il viendra te prendre.
"Merci Seigneur, Oh merci Père pour cette assurance que tu donnes. Continue à nous fortifier. Je te
bénis parce que tu as dit que tu viendrais nous prendre. Tu nous as préparé une place. En attendant ta
venue Seigneur, sers-toi de nous tous, continue ton travail dans nos coeurs, sers-toi de nous dans ces
derniers temps pour annoncer encore ta Parole, pour attirer des âmes à Jésus, pour préparer ton Eglise,
sers-toi de nous avec puissance et remplis-nous de ton Esprit, constamment. Aide-nous à garder
constamment les yeux sur toi, et béni sois-tu pour cette oeuvre merveilleuse que tu accomplis. Père,
au nom de Jésus je te bénis. Amen".
Ce texte est le dernier message de cette série de 4 messages.
- Page 11 - C237 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com

La fin des temps est là ! 4x4C237-audio
La révélation Partie 2 de 2
© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée
mis le 01/03/2000
Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été
enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite
en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient
nécessaires à la compréhension du texte écrit.
La révélation de ce que nous sommes en Jésus-Christ
et la victoire sur le monde
(message n°2)
Ce message fait partie d'une série de 2 messages (références C60 et C61).

Je voudrais commencer par lire un passage dans la 1ère épître de Jean, au chapitre 5, verset 1 :
"Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu." C'est cela la chose la plus importante.
Dans l'épître aux Galates, à la fin, Paul dit : ce qui est important en Christ, ce n'est ni d'être circoncis
ou incirconcis ; ce qui est quelque chose, c'est d'être né de nouveau.
Si nous ne sommes pas nés de nouveau, le Saint-Esprit ne peut pas faire son travail en nous, pour
nous révéler le plan du Seigneur. Si nous ne sommes pas nés de nouveau, le Saint-Esprit va nous
révéler le Seigneur Jésus comme Sauveur, et il va nous révéler notre besoin de nous approcher du
Seigneur pour le recevoir comme celui qui donne la vie. Quand nous n'avons pas le Seigneur, nous
n'avons rien, nous sommes dans les ténèbres où nous étions tous. Il nous en a sortis par la puissance
de l'Esprit pour nous faire rentrer dans sa lumière.
"Celui qui croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu et quiconque aime celui qui l'a engendré
aime aussi celui qui est né de lui." Si nous aimons Dieu, nous aimons aussi tous ceux qui sont nés de
lui, puisque nous sommes nés aussi de lui.
"Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que
nous pratiquons ses commandements. Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements.
Et ses commandements ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du
monde." Quand je lisais cela à une certaine époque de ma vie, je disais : "Oui, d'accord Seigneur, tes
commandements ne sont pas pénibles, mais je me débat, et ça avance si peu !" Et pourtant, je savais
que j'étais né de Dieu.
"Tout ce qui né de Dieu triomphe du monde et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi."
Vous voyez que Jésus ne parle pas là d'une petite victoire, mais d'un triomphe total sur le monde. Le
monde, c'est quoi ? C'est la chair, c'est ce monde qui nous entoure, qui est sous la domination de
Satan, c'est tout ce qui essaie de nous tirer en dehors du Seigneur Jésus et de nous ramener à ce qu'on
a vomi.
"Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?"
Alors, le Seigneur Jésus nous parle à chacun, de manière très pratique. Il ne dit pas : "Quel est celui
qui va un jour, triompher du monde ?", mais : "Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui
croit que Jésus est le Fils de Dieu ?". Il y a beaucoup de gens dans ce monde, qui croient que Jésus est
le Fils de Dieu et qui ne vivent pas du tout dans le triomphe du Seigneur. Moi, je l'ai éprouvé pour ma
- Page 1 - C61 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
part. J'ai cru au Seigneur Jésus et en lisant ces passages, j'ai dit : "Seigneur, il faut que tu me fasses
entrer pleinement dans ce que tu me dis là. Tu parles au passé. Je marche maintenant dans ce
triomphe". Quelle est la condition qu'il nous demande ?" sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de
Dieu". Je crois, Seigneur.
Déjà cela, je dois le recevoir par la foi : je crois au Seigneur Jésus, j'ai reçu un triomphe sur le monde.
Lisons plus loin : "C'est lui, Jésus-Christ, qui est venu avec de l'eau et du sang ; non avec l'eau
seulement, mais avec l'eau et le sang ; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est
la vérité." Quand on appelle un témoin à la barre, que lui demande-t-on ? De dire toute la vérité, de
raconter ce qu'il a vu, ce qu'il sait. Ici, il nous dit que : "L'Esprit de Dieu rend témoignage". L'Esprit
de Dieu sonde les profondeurs de Dieu, l'Esprit de Dieu connaît tout du Seigneur.
L'Esprit de Dieu veut rendre témoignage. Il n'est pas seul à rendre témoignage. Je regrette que
certaines versions aient supprimé le verset 7, notamment les versions modernes, corrigées. Dans la
version que j'ai, non révisée, il est écrit ceci aux versets 7 et 8 :
"Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel : le Père, la Parole et l'Esprit-Saint. Et ces trois
sont un. Et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre : l'Esprit, l'eau et le sang, et les trois sont
d'accord.".
Il est capital que tout ce passage soit complet. Quand nous comprenons par le Saint-Esprit que le
Seigneur a déjà remporté la victoire pour nous, qu'il nous a rendus parfaits en lui, en lui nous sommes
parfaits, qu'en lui nous avons reçu un plein salut, une pleine sainteté, une pleine perfection, si ce n'est
pas traduit dans ma vie de tous les jours, il va y avoir un grand problème et une grande frustration.
Nous avons vu que c'est par la révélation que cela commence, et la révélation me permet d'entrer dans
ce que Dieu a préparé pratiquement pour moi. Dans ce passage, je crois qu'il y a une autre révélation
profonde qui nous permet de mettre en pratique dans notre vie de tous les jours, la victoire parfaite
que Jésus a remportée.
Qui est celui qui a triomphé du monde ? Jésus. Celui qui est en Jésus, qui croit en lui, qui est rentré en
lui et qui marche dans cette révélation, a aussi le triomphe sur le monde, parce que c'est Jésus qui vit
et qui agit en lui. Alors je prie le Seigneur qu'il nous montre comment ces trois témoins dans les cieux
et comment ces trois témoins sur la terre agissent ensemble.
Je relis le verset 7 : "Il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel : le Père, la Parole et l'Esprit "
Ce sont les trois personnes de Dieu : le Père, la Parole qui est Jésus et le Saint-Esprit. De quoi
témoignent-ils ? Ils rendent témoignage de la vérité du Seigneur et de sa Parole, du plan du Seigneur
pour nous. Et il commence par le Père, le Dieu tout puissant. Il est celui qui a conçu son merveilleux
plan de salut, de sanctification, de perfection en nous, pour nous amener à la ressemblance de son Fils
et nous préparer aux noces de l'Agneau, quand il va offrir l'Eglise comme épouse à son Fils bien-aimé.
C'est le plan qu'il y a dans le coeur du Seigneur, notre Père, là-haut : se faire un peuple qui lui
appartienne, purifié par lui, se révéler pleinement, lui révéler l'oeuvre de Jésus pour le faire entrer et le
préparer à devenir l'Epouse de Jésus. C'est ce plan-là qui est dans le coeur du Père.
Et ce plan a pu être réalisé seulement parce que la Parole vivante, Jésus, a accepté de venir sur terre
pour nous donner le salut et nous faire pénétrer dans ce plan par son sacrifice, par le sang qu'il a versé,
par l'offrande de toute sa vie. Jésus a tout accompli. Il n'a fait que la volonté du Père, "non pas la
mienne, mais la tienne, Père. "Jésus avait une volonté propre. Il a accepté de la laisser de côté pour ne
faire que la volonté du Père qui est, je le rappelle, de sauver l'humanité, tous ceux qui croient, pour les
amener à la communion avec lui dans ces noces célestes de l'Agneau. Le plan du Père a été accompli
par Jésus-Christ sur la Croix : d'abord dans sa vie, dans ses 33 ans et demi de vie d'obéissance
parfaite, ensuite dans son sacrifice sur la Croix, dans sa mort et sa résurrection. Nous savons que
maintenant, le Seigneur Jésus est assis à la droite du Père et qu'il intercède pour nous, dans l'attente du
moment que le Père a décidé, de sa propre autorité, pour lui dire : "Mon Fils, c'est l'heure, c'est la
seconde : descends. Va chercher l'Epouse qui est prête". Et jusqu'à cette seconde-là, le Fils est à la
droite du Père, et il prie pour nous, il intercède pour nous, pour que nous puissions ouvrir nos yeux.
S'il intercède, c'est dans le même esprit qui faisait prier Paul : "Qu'ils comprennent, qu'ils aient la
révélation par ton Esprit, de ce plan que tu as conçu dans ton coeur". Il intercède pour nous et il a tout
accompli.
Et maintenant, le troisième qui rend témoignage, c'est le Saint-Esprit qui est le premier que le
- Page 2 - C61 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
Seigneur Jésus nous a envoyé lorsqu'il est monté là-haut. Il avait dit à ses disciples : "Ne bougez pas,
je vais vous envoyer le nouveau consolateur, je vais vous envoyer l'Esprit de vérité, qui va vous
conduire dans toute la vérité."
Et maintenant, nous sommes au moment où le Saint-Esprit qui a été répandu dans la terre entière, rend
aussi témoignage dans nos coeurs que nous sommes enfants de Dieu, que nous sommes rentrés dans
ce plan du Père, par la grâce de Jésus qui a tout accompli pour nous.
" et les trois sont un". Chacun à leur place : le Père, comme initiateur, le Fils comme celui qui a
accompli parfaitement par son sacrifice et par son sang, ce plan parfait et maintenant, le Saint-Esprit
qui travaille à nous le faire comprendre, à nous le révéler et à le faire manifester complètement dans
nos vies. Les trois sont d'accord, dans le Ciel. En Christ, dans les lieux célestes, le plan est
parfaitement accompli. Nous sommes déjà sanctifiés, purifiés, amenés à la perfection, en Jésus. Dans
les cieux, tout est déjà en place. Et le Seigneur veut nous le montrer.
Il veut que nous qui sommes sur la terre, nous puissions comprendre le rôle de ces trois témoins qui
sont sur la terre, c'est-à-dire : l'Esprit, l'eau et le sang, qui sont d'accord avec les trois qui sont dans le
ciel : le Père, la Parole et le Saint-Esprit, pour manifester tout le plan du Seigneur dans nos vies,
maintenant. Vous voyez la différence ? Ce qui est dans le ciel est déjà tout accompli et nous attend.
C'est en train de se dérouler, si les conditions sont remplies dans nos vies, c'est-à-dire rester attaché au
Cep et garder la foi. Et maintenant sur la terre, dans notre vie pratique, le Seigneur nous donne trois
témoins, pour nous aider à rentrer dans son plan. Je lis au verset 8 : "Et il y en a trois qui rendent
témoignage sur la terre : l'Esprit, l'eau et le sang, et les trois sont d'accord. "Dans le ciel : Père, Fils,
Esprit ; sur la terre : l'Esprit, l'eau et le sang.
L'Esprit est cité dans les deux cas. Le Saint-Esprit est celui qui fait le trait d'union entre le ciel et la
terre. C'est lui qui oeuvre maintenant dans le monde entier, pour convaincre de péché, pour nous
amener à la vérité, pour nous convaincre de justice, pour nous révéler le plan du Père. C'est le Saint-
Esprit qui est répandu sur la terre et dans nos coeurs, pour nous qui lui appartenons. L'eau est le
symbole de la Parole du Seigneur. L'eau est aussi le symbole du Saint-Esprit, mais ici, ça ne peut pas
être le cas, puisqu'il parle de l'Esprit, de l'eau et du sang. Donc dans ce passage, l'eau est l'eau de la
Parole du Seigneur. Le sang est le sang de Jésus. Les trois sont d'accord, et nous avons besoin ici-bas,
des trois : du Saint-Esprit, de la Parole du Seigneur, cette Parole révélée qui est dans les cieux et qui
ne passera jamais. Quand nous serons dans les cieux, nous continuerons à recevoir des révélations sur
la Bible ; c'est ce que je crois personnellement, parce que cette Parole demeure éternellement. Sur la
terre, nous l'avons, mais elle doit être comprise par l'Esprit, sinon c'est une lettre qui tue. Nous avons
été délivrés du ministère de la loi qui tue, pour entrer dans le ministère de l'Esprit qui éclaire la Parole
dans nos coeurs et la rend vivante. Donc sur la terre, là où nous sommes maintenant, en train d'écouter
cette Parole, nous sommes au bénéfice du ministère du Saint-Esprit qui va agir avec la Parole du
Seigneur pour nous la révéler dans nos coeurs. Tout le plan du Seigneur est dans sa Parole. Le Saint-
Esprit va agir avec le sang de Jésus pour nous purifier constamment de toute souillure sur ce chemin.
Et le sang de Jésus nous sera toujours indispensable. Rappelez-vous ce qui est écrit dans Apocalypse
12 : "Ils l'ont vaincu à cause de du sang de Jésus et à cause de la parole de leur témoignage "
Il parle de trois témoins sur terre. La parole de notre témoignage, c'est la Parole de Dieu rendue
vivante dans nos vies par le Saint-Esprit. Et cela nous permet d'avoir une victoire totale sur l'ennemi,
sur le monde. Qui est celui qui triomphe du monde, qui a triomphé du monde sinon celui qui croit que
Jésus est le fils de Dieu ? Et comment croire sans avoir la révélation du Saint-Esprit, de la Parole et de
la valeur du sang ? Le diable a horreur du sang de Jésus. Il a horreur de la Parole du Seigneur, qu'il
connaît parfaitement. Il n'aime pas nous voir entrer dans cette dimension de la vie par l'Esprit et de la
marche par l'Esprit. Mais rien n'arrêtera l'oeuvre du Seigneur dans nos vies. Rien ! Alléluia !
" Ces trois sont d'accord. "Nous avons besoin de la révélation de la Parole par le Saint-Esprit, nous
avons besoin du sang de Jésus, et à chaque faux-pas que nous faisons, le Saint-Esprit est là tout de
suite pour nous convaincre de péché, nous ramener à la Parole et nous montrer la miséricorde du Père
qui pardonne, dès que nous confessons notre péché. Dieu ne veut pas nous voir nous morfondre
pendant des années dans notre péché. Il veut que nous en sortions au plus vite, pour rentrer de
nouveau dans son plan et faire son oeuvre. Il veut une conviction profonde de péché qui nous est
donnée par le Saint-Esprit qui habite en nous et par la Parole du Seigneur. Si mon coeur est honnête et
ouvert devant le Seigneur, je reçois la conviction que me donne le Saint-Esprit. Il illumine mon coeur
sur la situation, de ce que je viens de faire, il me montre le miroir de la Parole, il fait la lumière. Je
- Page 3 - C61 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
dis : "Seigneur, je confesse mon péché". Et comme il est dit, au début de cette épître, si tu confesses
ton péché, il est fidèle et juste pour te pardonner et pour laver dans son sang précieux ce péché ; ce
sang précieux dont on a toujours besoin.
Et maintenant qu'il est lavé, relève-toi, rentre de nouveau dans le plan que le Seigneur a pour toi.
Arrête de te morfondre. Tu as confessé de tout ton coeur, tu as reçu la révélation dans ton coeur de la
puissance du sang, ce sang qui efface parfaitement ton péché mais qui ne me donne pas la liberté de
pécher comme je le veux, pour être pardonné tout de suite. L'action du Saint-Esprit me donne une
conviction de péché pour que j'en sorte et il me donne la révélation de la Parole du Seigneur pour
entrer dans son plan.
Les trois qui sont dans les cieux, Le Père, le Fils et le Saint-Esprit, et les trois qui sont sur la terre,
l'Esprit, l'eau et le sang sont d'accord. Ils travaillent dans le même sens : faire descendre tout le plan
qui est là-haut dans les cieux et le manifester dans ma vie, constamment par l'action du sang, de la
Parole et de l'Esprit qui est dans mon coeur. Jésus a été envoyé pour réunir toutes choses en lui, celles
qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre. Tout. Alléluia !
L'Esprit, l'eau et la Parole sont sur terre, en ce moment, en train d'agir. C'est ce qui se passe en ce
moment. Nous ouvrons la Parole ; le Saint-Esprit est là ; nous sommes couverts du sang de Jésus et
nous sommes en train de pénétrer et d'avancer dans le plan merveilleux du Père.
Je vais vous lire dans Romains 6 quelques versets pour vous montrer la grandeur de l'oeuvre
merveilleuse de Jésus qu'il a accomplie pour nous. Une délivrance totale, parfaite. Il a tout prévu. Et
nous allons reconnaître là, bien des aspects de notre vie chrétienne, par où Paul était passé aussi et
comment le Seigneur lui a ouvert les yeux sur la victoire en Jésus.
Dans Romains 6, 2 : "Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous dans le péché,
ignorez-vous "
"Ignorez-vous ", on revient toujours à cette révélation par le Saint-Esprit. Est-ce que vous n'avez pas
reçu la révélation par l'Esprit et par la Parole, vous, Romains, que "nous tous qui avons été baptisés en
Jésus, plongés en lui, c'est en sa mort que nous avons été plongés ?". Apparemment, certains Romains
ou les Romains avaient oublié cela. "Ignorez-vous que vous avez étés plongés dans la mort de
Jésus ?"
"Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est
ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie."
Là, il parle de la marche en nouveauté de vie. Il ne parle pas seulement du fait de recevoir la vie
nouvelle, mais de la marche de tous les jours. Je peux marcher dans ma vie de tous les jours, comme
une nouvelle créature que je suis, seulement si j'ai reçu d'abord la révélation qu'en Christ, je suis mort.
"Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est dans sa mort que nous avons
été plongés ? En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort,
nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection "
Seul, un mort peut ressusciter. On ne peut pas passer par la résurrection si nous ne sommes pas
d'abord passés par la mort. Et beaucoup de chrétiens essaient de vivre une vie de résurrection sans être
passés par la mort. Cela ne marche pas. Les deux se mélangent. Il y a la vieille vie et la nouvelle. Ça
ne va pas ensemble. La première révélation que Dieu te donne, c'est que tu as été plongé dans la mort
de Jésus et là, maintenant, en Jésus, tu nais à une vie nouvelle, en lui.
" sachant ", est-ce que tu le sais vraiment ?
" sachant que notre vieil homme, avec ses convoitises, ses passions, a été crucifié avec lui, pour que le
corps de péché soit détruit et que nous ne soyons plus esclaves du péché ; car celui qui est mort est
libre du péché."
C'est la première des choses pour pouvoir marcher sur cette terre dans la victoire et le triomphe sur le
monde. Comment puis-je marcher dans le triomphe sur le monde, si je n'ai pas reçu une pleine
révélation de cette vérité-là ? C'est impossible. Ici, le péché est comparé à un maître tyran qui a son
esclave. Le seul moyen d'en sortir, le seul moyen d'être libéré de l'esclavage du péché, c'est que l'un
ou l'autre meure. Le Seigneur a choisi de nous faire mourir en Jésus. Nous sommes morts, nous ne
sommes plus sous l'esclavage de ce tyran-là. Le tyran n'est pas mort, lui ; le péché n'est pas mort.
Mais nous sommes morts à son esclavage, en Christ. Et ça, c'est une révélation du Seigneur : tu es
mort à l'esclavage du péché, parce que le corps du péché est détruit. "Or, si nous sommes morts avec
Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt
plus ; la mort n'a plus de pouvoir sur lui."
- Page 4 - C61 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
La mort n'a plus de pouvoir sur nous non plus, parce que nous sommes en lui. Ce sont les paroles
mêmes de Jésus : "Celui qui croit en moi ne mourra jamais. "Même s'il meurt, il passe sans transition
dans la vie céleste. Il n'y a pas de mort. Cela a été vaincu en Jésus, jusqu'à la manifestation de la
résurrection de ce corps de mort, quand Jésus va revenir, où tout sera complètement englouti.
Au verset 11 : "Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour
Dieu en Jésus-Christ. "Alors, tu comprends mon frère, ma soeur, qu'il ne s'agit pas de te considérer
comme mort, si tu ne le sais pas d'abord par une révélation du Saint-Esprit, sinon c'est la méthode
Coué, " oui je me considère comme mort, je me considère comme mort !" Mais dans le fond de ton
coeur, tu n'y crois pas vraiment parce que tu n'as pas eu vraiment profondément la révélation que c'est
fait en Christ. A partir du moment où tu sais dans ton coeur, que c'est fait, tu vas te considérer comme
mort. Ce n'est pas une invention, c'est une révélation du Seigneur qui nous le montre. Paul avait reçu
la révélation qu'il était mort en Christ. Alléluia ! Quelle révélation !
Je lis au verset 22 : "Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous
avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le
don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. "Il commence par recevoir
cette révélation de la libération de l'esclavage du péché. Mais ce n'est pas tout, parce que le chapitre 7
représente pour nous, chrétiens, une expérience que nous allons vivre, après cette première révélation
de notre mort en Jésus et de la mort à l'esclavage du péché. Il commence par dire : "Ignorez-vous,
frères " Combien de fois il revient là-dessus ! Vous voyez l'importance de la révélation des choses
d'en haut. Constamment, il leur dit : "Est-ce que vous l'ignorez ou est-ce que vous le savez dans votre
coeur par l'Esprit, par l'un de ces trois qui agit en vous ? Ignorez-vous frères, je parle à des gens qui
connaissent la loi, que la loi exerce son pouvoir sur l'homme aussi longtemps qu'il vit ? Ainsi, une
femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu'il est vivant ", ça c'est un autre sujet, mais c'est
aussi une vérité du Seigneur, " mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari.
Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d'un autre homme, elle sera appelée adultère ;
mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu'elle n'est point adultère en devenant la
femme d'un autre. "Et il ajoute aussitôt, écoutez bien : "De même, mes frères, vous aussi vous avez
été, par le corps de Christ, mis à mort en ce qui concerne la loi, pour que vous apparteniez à un autre."
Il ne parle plus du péché. Il parle de la loi. Et là, il y a une nouvelle révélation à recevoir, sinon, nous
allons mener une vie chrétienne qui risque d'être de nouveau misérable, parce que nous allons voir les
échecs constants de notre marche de tous les jours, bien qu'ayant apparemment reçu cette révélation
de notre mort en Christ. Mais on ne va s'arrêter là et ne pas comprendre que le Seigneur veut nous
donner encore une révélation supplémentaire : celle de la révélation de notre mort à la loi de Dieu.
Alors, qu'est-ce que ça veut dire ?
Il nous explique, au verset 14 : "Nous savons que la loi de Dieu est spirituelle ; mais moi, je suis
charnel, vendu au péché (évidemment dans son corps charnel, dans sa nature charnelle) car je ne sais
pas ce que je fais, je ne fais pas ce que je veux et je fais ce que je hais. "Il explique combien il peut
être misérable de savoir dans son coeur ce qu'il faudrait faire et de ne pas arriver à le faire
concrètement. Et là, il ne parle pas en tant que païen. Il parle en tant qu'enfant de Dieu. Il sait dans son
coeur, il a le désir de faire et d'obéir à la loi du Seigneur mais il n'y arrive pas. Et il est misérable. Cela
ne vous est pas déjà arrivé ? Cela m'est arrivé et c'est pénible de dire : "Seigneur, tu sais que je t'aime
et que je veux vraiment faire ta volonté. Tu me demandes d'aimer ce frère insupportable. Je le sais
Seigneur. Et bien, je suis d'accord. Demain, je vais le voir au culte et tu vas me remplir de ton amour
et tu vas voir. Promis". Alors le lendemain je me trouve nez à nez avec ce frère, au culte. Il y a
quelque chose qui grince. Je n'arrive pas. Je fais tous mes efforts. Une fois, j'y arrive, deux fois, mais
la troisième, je craque. "Seigneur, aie pitié de moi. Je n'en peux plus". Et je m'humilie devant le
Seigneur, je demande pardon, parce que j'ai eu une réaction d'animosité et de colère. Le sang me
purifie et je repars. La fois suivante, ça marche. Deux fois après, je chute de nouveau. C'est
l'expérience de Paul.
Il termine au verset 22 : "Je prends plaisir à la loi de Dieu, à tous ces commandements merveilleux,
aux commandements du Seigneur Jésus qui dit : aimez-vous les uns les autres, soyez saints comme je
suis saint, etc Je les aime, Seigneur, ces commandements, je veux obéir, mais je vois dans mes
membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du
péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?
- Page 5 - C61 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur ! "
Le Seigneur lui a révélé qu'il ne fallait pas qu'il entre dans le plan de Dieu simplement par une
obéissance personnelle aux lois et aux commandements du Seigneur. Il fallait que là aussi, il capitule
devant Dieu et qu'il reconnaisse que par ses forces personnelles, il ne peut pas, même en étant né de
nouveau, obéir à la loi de Dieu, s'il ne marche pas par l'Esprit. Et tout le problème du Seigneur est là.
Quand on voit Paul dans d'autres épîtres, aux Galates, aux Corinthiens, dire : "Il y en a qui sont
charnels parmi vous. Vous avez tous les dons et il y a des choses qui ne sont pas à la gloire de Dieu,
qui montrent que la chair est encore en train de travailler au milieu de vous", il dit : "Galates
insensés ! Qui vous a ensorcelés ? (il revient aux choses passées) Vous aviez commencé par l'Esprit
mais vous voulez revenir à la chair, vous recommencez à respecter les jours, les mois, les fêtes, les
ordonnances légales, les commandements, etc "
Et pourtant, je suis sûr que les Galates étaient bien disposés. Ils le faisaient de tout leur coeur, parce
qu'il leur semblait que c'était cela le bon chemin. Ils prenaient un chemin qui mène à la mort. Paul leur
dit même : "Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi."
La prédication de l'Evangile est un message de mort, si elle est un message qui me fait rentrer dans
l'obéissance à une loi, simplement parce que j'entends un commandement du Seigneur, je dis : "Il est
bon", et ensuite je vais le mettre en application. Mais je suis en train de le mettre en application par
ma volonté personnelle, par mes résolutions personnelles, mes décisions personnelles qui sont bonnes
en soi, mais qui ne donnent pas gloire à Dieu, parce que ce n'est pas la vie du Saint-Esprit qui se
manifeste en moi. Cela ne veut pas dire que Dieu va me traiter comme une marionnette. Il veut ma
participation. Il veut que tout ce que j'accomplis, je l'accomplisse par sa puissance qui agit en moi.
J'entre simplement dans ses plans en comprenant par la révélation du Saint-Esprit ce que Jésus a
accompli pour moi. Je dis : "Seigneur, maintenant tu me révèles tes plans et j'entre dans tes plans. Je
choisis de collaborer à ton oeuvre, mais ça ne peut pas être par mon intelligence, mes forces
personnelles, ma résolution, mon obéissance humaine à ta loi. Cela va être par l'action de ton Esprit
dans ma vie."
"Ni par force, ni par l'intelligence, mais par mon Esprit. "dit le Seigneur.
C'est cela qu'il appelle la marche par l'Esprit. La marche par la chair mène à la mort.
"Si vous marchez selon la chair, vous mourrez " Et il dit : "Je veux que vous compreniez que vous
avez été libérés de l'esclavage de la loi."
Ce n'était pas le cas des Juifs et ce n'est pas le cas des chrétiens qui marchent sous la loi, à qui on
prêche des commandements qui sont excellents en eux-mêmes, sans prêcher la base de l'Evangile qui
est la Croix, la mort en Christ et la résurrection en Christ, et comment marcher par l'Esprit, puisque
cela s'apprend. S'il n'y a pas tout cela, il y a un enseignement qui est légaliste, qui ne produit que de
l'hypocrisie et de la désobéissance, parce que c'est le fruit de la tradition des hommes, de ma volonté
propre et ce n'est pas le fruit de la vie du Saint-Esprit en moi. Vous voyez la différence ?
C'est important de recevoir cette révélation que la loi de Dieu est bonne. Mais si je la reçois comme
une loi que j'essaie de mettre en pratique par ma volonté personnelle, je vais aller à l'échec, parce que
Dieu me dit : "Je n'ai que faire de tes forces humaines personnelles, de ton intelligence, de tes dons
personnels. Ce que je veux, c'est être tout en toi, manifester ma vie en toi, et me servir de toi, comme
d'un instrument intelligent. "mais de l'intelligence du Seigneur, comme Paul l'a été, comme les apôtres
l'ont été, qui étaient des instruments entre les mains du Seigneur, remplis de sa vie, dirigés et conduits
constamment par le Saint-Esprit.
Il n'y avait dans leur vie, aucune trace d'organisation humaine, de planification humaine, de comité
humain, de groupes d'hommes qui organisaient l'Eglise à leur façon, en dénominations, en groupes et
qui envoyaient leurs missions à gauche, à droite, pour faire la volonté du Seigneur. On ne voit pas cela
dans la Parole. On voit des serviteurs de Dieu qui jeûnent et qui prient. Le Saint-Esprit se manifeste :
"Mettez-moi à part Paul et Barnabas. "A l'instant où Paul voulait entrer en Bithynie, le Saint-Esprit les
a arrêtés, ils reçoivent la vision du Macédonien et ils partent pour la Macédoine.
Ils rentraient dans les plans du Seigneur. Ils étaient dirigés par le Saint-Esprit. Ce n'était pas la volonté
propre de Paul, c'était l'oeuvre du Saint-Esprit qui le conduisait jour après jour. Ils marchaient par
l'Esprit. Et c'était naturel dans leur vie. Paul, de tout son coeur, voulait entrer en Bithynie ; il le faisait
parce que cela lui semblait bon, il y avait beaucoup d'âmes à sauver. Mais parce qu'il était conduit par
l'Esprit, qu'il était sensible à la direction de l'Esprit, qu'il avait compris qu'il était mort au péché et à la
loi, il est allé là où l'Esprit l'a conduit : en Macédoine et en Europe. Et cela a été l'ouverture de
- Page 6 - C61 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
l'Europe à l'évangélisation du Seigneur.
Si je fais une campagne d'évangélisation dans ma ville qui est conduite simplement par mon désir
humain de gagner des âmes pour le Seigneur et de répandre sa Parole, alors que le Seigneur me
demandait de faire autre chose à ce moment-là ; ça ne va pas porter le fruit que le Seigneur voulait,
parce que ce n'est pas cela que le Seigneur voulait pour moi, à ce moment précis, bien qu'il ait dit :
"Allez dans la terre entière annoncer ma Parole."
Et il leur dit aussi : "Restez-là, attendez que vienne sur vous et en vous le Saint-Esprit pour que vous
soyez mes témoins, pour que vous puissiez marcher par l'Esprit."
L'Esprit, l'eau et le sang en moi. L'Esprit qui habite en moi, qui veut me révéler la Parole qui est à la
fois la Bible et la volonté de Dieu pour moi, dans le plan que le Seigneur a dans son coeur. Je suis loin
d'avoir le milliardième du milliardième du plan du Seigneur dans mon coeur. Lui a tout. Mais si
chacun de nous marche par l'Esprit, le plan du Seigneur va se réaliser comme Lui le veut. Au chapitre
8 de Romains, quand Paul a compris cela, il dit : "Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour
ceux qui sont en Jésus, qui marchent non selon la chair mais selon l'Esprit. "Si tu marches selon la
chair, tu vas être sous la condamnation, parce qu'en marchant selon la chair, tu ne vas pas marcher
selon l'Esprit, donc tu vas marcher en dehors de la volonté du Seigneur et le diable va évidemment
s'en servir pour te mettre sous la condamnation. Et il aura des raisons de le faire, parce que tu n'es pas
dans l'Esprit, tu es dans la chair. Mais à moi de ne pas me laisser mettre sous cette loi de
condamnation, en revenant au Seigneur et à sa Parole qui dit au verset 2 : "En effet, la loi de l'esprit de
vie en Jésus-Christ m'a libéré de la loi du péché et de la mort."
La loi du péché, c'est une chose ; elle conduit à la mort. Mais il y a aussi la loi de la mort qui est le fait
de suivre une loi tout simplement, humaine. J'ai été libéré de tout ça, parce que j'ai été crucifié en
Christ, le monde a été crucifié pour moi, j'ai été crucifié pour le monde, j'ai été crucifié et je suis mort
à la loi, pour que je marche maintenant par le Saint-Esprit.
"La loi de l'Esprit de vie m'a libéré", là aussi, c'est une révélation. Quand je reçois cette révélation, je
parle au passé, comme le Seigneur. Je dis : "Maintenant, Seigneur, à l'instant où je te parle, la loi de
l'Esprit de vie m'a libéré de la loi du péché et de la mort. "Il y a une nouvelle loi qui a remplacé
l'ancienne, contre laquelle je ne pouvais rien faire. Comment lutter contre une loi ? Impossible. Il faut
qu'elle soit annulée par une loi supérieure : la loi de l'Esprit de vie en Jésus. Et je lis la suite :
"Car, chose impossible à la loi parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans
la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et
cela pour que la justice de la loi soit accomplie en nous qui marchons, non selon la chair, mais selon
L'Esprit. Ceux, en effet, qui vivent selon la chair s'intéressent, s'affectionnent aux choses de la chair,
tandis que ceux qui vivent selon l'Esprit s'affectionnent aux choses de l'Esprit. L'affection de la chair,
c'est la mort, l'affection de l'Esprit, c'est la vie et la paix. Ceux qui vivent selon la chair ne sauraient
plaire à Dieu."
Alors, il ne s'agit pas d'entrer dans une nouvelle frustration et de dire : "J'ai compris Seigneur, je dois
marcher par l'Esprit et non par la chair. Mais comment faire ?" Au verset 9, il nous dit :
"Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair ", il ne parle pas au futur, il dit : "Pour vous bien-aimés,
vous, là, qui m'écoutez, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'Esprit, si du moins l'Esprit de
Dieu habite en vous ", est-ce que l'Esprit de Dieu habite en vous ? Oui, amen ! L'Esprit de Dieu habite
en moi. " si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas."
Il n'est pas né de nouveau. Mais, à partir du moment où tu as reçu la nouvelle naissance, l'Esprit, l'eau
et le sang sont en toi.
" Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais L'Esprit est vie à cause
de la justice. Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a
ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en
vous."
Verset 13 : "Si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez."
Le seul moyen de faire mourir les actions du corps, par l'Esprit, c'est de comprendre qu'en Christ elles
sont déjà mortes. Paul dit : " ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi.", " qu'il grandisse et
que je diminue."
Et il dit aux Galates : "Mes enfants, pour qui je souffre à nouveau les douleurs de l'enfantement
jusqu'à ce que Christ soit formé en vous, parce que vous êtes en train de retourner à la chair et à ses
lois. Restez dans la foi en ce que Dieu dit que vous êtes maintenant : délivrés du péché, délivrés de la
- Page 7 - C61 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
loi, délivrés de la mort".
"Donne-moi une pleine révélation de ces choses, Seigneur, par ton Esprit qui habite en moi."
Et, par l'Esprit, je fais mourir les actions du corps, parce que j'ai compris qu'elles sont mortes en
Christ et que je suis ressuscité à une vie nouvelle qui coule en moi par l'action de son Esprit.
"Car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n'avez pas reçu un
esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un esprit d'adoption, par
lequel nous crions : Abba ! Père ! L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes
enfants de Dieu. "Héritiers de Christ. Par la parole, par le sang, le Saint-Esprit me dit : "Bien-aimé, tu
es héritier de Christ, tu es enfant de Dieu. Je suis en train d'agir en toi, par ma puissance."
Quand Paul dit : "Que votre être entier, esprit, âme et corps, soit conservé irréprochable pour le retour
de Christ " il ne faut pas que ce soit reçu comme un commandement que nous devons "essayer" de
mettre en pratique ; puisqu'il ajoute aussitôt : " c'est lui qui le fera."
Il commence par leur dire : "que votre être entier, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé
irréprochable". Vous vous rendez compte ? Il ne dit pas : "Essayez d'atteindre une vie sans reproche,
et puis, par la grâce de Dieu, vous essayerez de garder ce que vous avez". Il dit que, maintenant, "
votre esprit, votre âme, votre corps, soit gardé irréprochable jusqu'au retour de Christ. "C'est lui qui le
fera, par la révélation de ce que tu es déjà en Christ, saint et irréprochable en lui, parce qu'il a tout
accompli.
C'est une révélation qui bouleverse ma vie !
"Tu as accompli cela, Seigneur, tu m'as libéré du fardeau du péché. Tu m'as libéré de ce fardeau qui
m'a accompagné pendant tant d'années de ma vie chrétienne."
Ce fardeau de la loi qui me disait : "Il va falloir que tu marches droit devant Dieu". Et je faisais tous
mes efforts pour marcher droit et je n'y arrivais pas. Je me cassais le nez chaque jour, parce que
j'essayais de marcher selon la loi qui était bonne. Mais c'était ma volonté qui fonctionnait. Je disais :
"Seigneur, je veux marcher selon ta loi, je veux y arriver. J'en ai assez de marcher dans la défaite.
Seigneur, je vais faire tous mes efforts, je vais me discipliner. "Alors s'accumulaient les réunions, la
discipline, l'évangélisation, etc C'était un fardeau épouvantable et je ne pouvais même pas le dire à
mes frères et mes soeurs, sinon, qu'est-ce qu'ils auraient dit ou pensé ?
"Seigneur, quand tu me fais comprendre que tu as tout accompli pour moi, que tu m'as rendu parfait
en toi, que maintenant, par cette révélation, tu me libères de ce cette loi, de ce carcan, quand tu me
fais comprendre que tu me fais entrer dans tes oeuvres préparées d'avance et que je n'ai qu'à rester
dans la foi, dans ce que Jésus a fait pour moi et dans la foi en ce qu'il dit que je suis maintenant, pour
marcher dans la conduite et dans le vent du Saint-Esprit, quelle liberté, Seigneur, quelle joie !"
Mon seul problème, c'est de rester dans cette foi-là, dans la foi simplement en ce que Jésus a fait. Dès
que je quitte le domaine de la foi, immédiatement ma volonté propre, mon intelligence propre
commencent à reprendre le dessus et je retombe dans la loi. Et le péché n'est pas loin. Mais quand je
reste dans la foi au Fils de Dieu, vous comprenez maintenant pourquoi il dit : "Celui qui croit que
Jésus est le Fils de Dieu A TRIOMPHE du monde. "Cela ne veut pas dire simplement : "Je crois en
toi Jésus, tu as lavé mes péchés, point final. "Non !"Seigneur, j'ai compris par la révélation du Saint-
Esprit, de l'eau et de la Parole, ce que tu as fait pour moi, combien grande est l'oeuvre que tu as
accomplie à la croix. Tu as tout prévu d'avance, même ma marche chrétienne. Tu as été fait
sanctification pour moi. Mon seul problème, c'est de te laisser vivre en moi, prends la direction,
Seigneur. "Et là, il prend la direction, pas après pas, dans ma vie chrétienne. C'est lui le maître.
Je terminerai (moi, je n'ai pas envie de terminer, mais il faut que je termine quand même) par un
verset, dans Ephésiens 4, verset 1. Paul venait de leur expliquer toutes ces grandes choses que Dieu
avait accomplies et ce qu'ils étaient en lui. "Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le
Seigneur, c'est que vous ne devez plus marcher comme les païens " Là aussi, si je reçois cela comme
une loi, un commandement, je vais être perdu.
" Ils ont l'intelligence obscurcie ", nous aussi nous pouvons avoir l'intelligence obscurcie,
" ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l'ignorance qui est en eux ", chaque fois que le
Seigneur nous révèle quelque chose dans sa Parole, l'ignorance s'en va, le voile se lève et je
comprends.
" à cause de l'endurcissement de leur coeur."
Il dit au verset 20 : "Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ " C'est bizarre, comme
terme, "apprendre Christ". Nous avons Christ en nous, mais nous avons besoin d'apprendre Christ,
- Page 8 - C61 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
donc de le connaître, parce qu'il veut se révéler. Il veut nous révéler ce qu'il a fait pour nous et ce qu'il
a fait de nous, en lui.
" si du moins vous l'avez entendu " C'est Christ qui parle, par le Saint-Esprit et par sa Parole. Jésus
dit, dans l'Apocalypse : "Que celui qui a des oreilles entende " Il nous a donné des oreilles pour
entendre, il parle par le Saint-Esprit. Que mon oreille soit ouverte !
" et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous
dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises
trompeuses " Mon vieil homme est mort en Jésus, mais je dois apprendre dans ma marche de tous les
jours, à m'en dépouiller, et c'est Christ qui m'apprend à marcher par l'Esprit pour entrer dans sa
victoire et dans sa marche. Dans sa marche victorieuse. Dans chaque situation que je vis, il va me
laisser le choix entre la marche par l'Esprit et la marche par la chair. La marche par la chair, c'est ma
volonté propre. Je prendrai un exemple trivial. Vous vous trouvez à un feu rouge, le feu passe au vert,
vous ne démarrez pas assez vite. Derrière, ça commence à corner, à s'énerver. Quand je marchais
selon la chair, je répondais de la même manière ou je sortais de ma voiture pour commencer à crier.
Mais moi maintenant, qui marche selon l'Esprit, au moment où, je suis en train de vivre cette
expérience, si mon coeur reste attaché à ce que mon Seigneur m'a révélé, si je n'oublie pas que je suis
une nouvelle création en lui, que je n'oublie pas que j'ai été délivré de la loi du péché et de la mort, je
dis à ce moment-là : "Seigneur, non pas moi, mais toi, prends la direction des opérations".
Pourquoi Paul dit-il : "Offrez vos corps comme un sacrifice vivant " ? Il parle du corps, de mon corps.
"Seigneur, je t'offre mon corps comme un sacrifice vivant. "Cela ne veut pas dire seulement pour le
louer et l'adorer mais pour marcher d'une manière digne du Seigneur, dans la vie de tous les jours. Et
je dois garder cette conscience du Seigneur Jésus, mes yeux sur le Seigneur, sur son oeuvre. Il m'a
libéré de la loi du péché, il m'a libéré de l'esclavage de la chair. Il vit en moi. "Seigneur, dans chaque
circonstance de ma vie, je veux prendre un moment, m'arrêter pour décider de te laisser conduire,
pour que ce soit toi qui vives en moi et qui te manifestes en moi. "Et là, je marche par l'Esprit.
" si vous avez été instruits à vous dépouiller du vieil homme qui se corrompt, à être renouvelés dans
l'esprit de votre intelligence " Renouvelés par quoi ? Par l'eau de la Parole, par le Saint-Esprit. Je me
nourris de la Parole et quand je la lis, je l'absorbe et je dis au Seigneur : "Par ton Esprit, tu vas faire
rentrer cette révélation en moi, non pas la lettre qui tue et que j'apprends par coeur, mais la révélation
profonde qui est derrière, Seigneur. Je veux la recevoir dans mon coeur, dans mon esprit, pour que
mes yeux s'ouvrent à une nouvelle révélation de toi et que je puisse apprendre un peu plus à marcher
par l'Esprit, comme toi tu veux que je marche."
" et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité."
Le Seigneur est appelé le maître. Nous sommes ses disciples, il vit en nous par son Esprit et il nous
apprend à marcher par l'Esprit. Cela ne s'apprend pas d'un coup, mais ce que nous pouvons recevoir
d'un coup, c'est la révélation du Saint-Esprit, de ce que Jésus a fait pour nous, et de ce qu'il a fait de
nous en lui. Alléluia ! Devenons donc les imitateurs du Seigneur, par la révélation de sa Parole, de son
Esprit en nous. Si nous n'avons pas reçu cette révélation, prions le Seigneur de nous la donner et avant
tout, de se révéler lui-même à nous. Rappelez-vous que la vie de Paul a été complètement bouleversée
à l'instant même où il a eu cette révélation de Jésus. Lui qui était un meurtrier, un homme violent,
emporté, un persécuteur de l'Eglise, il a été touché par la révélation du Seigneur et instantanément sa
vie a été complètement bouleversée. Il n'a pas mis 20 ans à se sanctifier. Cela s'est fait instantanément.
"Qui es-tu Seigneur ? Je suis Jésus que tu persécutes. "Il a même eu la révélation du corps de Christ. Il
était en train de persécuter l'Eglise, et c'est Jésus qu'il était en train de persécuter. Trois jours de jeûne,
de prière. Il reçoit le baptême, le baptême du Saint-Esprit. Il va en Arabie, il reçoit des révélations
merveilleuses du Seigneur qui lui apprend son Evangile et toute une vie au service du Seigneur. Est-ce
qu'il a mis du temps à se libérer de son passé ? Il a reçu la révélation pleine et entière. C'est de cela
dont nous avons besoin.
"Mon peuple périt, parce qu'il lui manque la connaissance. "et aussi la révélation. Ce n'est pas la
connaissance de la lettre, c'est la connaissance de la vérité par le Saint-Esprit. Et il veut nous la
donner, bien-aimés. Ayons cette foi en lui : il veut nous la donner, parce qu'il y va de sa gloire, il y va
de la gloire de Jésus, de la gloire de l'oeuvre de Jésus. Il veut que nous marchions dans cette liberté
glorieuse des enfants de Dieu, où rien ne nous sépare de son amour et de tout ce qu'il a accompli pour
nous, et où tout ce qu'il a accompli pour nous se manifeste pleinement dans nos vies. Alléluia ! C'est
- Page 9 - C61 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
merveilleux l'Evangile de Jésus et la vie en Jésus. Alléluia !
Seigneur, nous n'avons que des louanges et de l'adoration pour ton oeuvre parfaite. Tu as tout prévu
d'avance et tu as tout accompli en Jésus. Oh, béni sois-tu Seigneur ! Fais-nous constamment rentrer
toujours plus loin en toi, Seigneur, dans la révélation de ta nature et de ton oeuvre. Seigneur, nous
avons tellement besoin de cette révélation vivante par le Saint-Esprit. Je te bénis de l'action de ton
Esprit, de l'eau de ta Parole et du sang précieux de l'Agneau, qui nous font comprendre ton oeuvre,
Seigneur. Ils nous font contempler ce que tu es, un Dieu merveilleux, un Dieu glorieux qui veut
recevoir toute la gloire pour une oeuvre parfaitement accomplie en Jésus. Seigneur, c'est cela dont
nous avons besoin. Fais-le dans chacune de nos vies ; que nous puissions être conduits par ton Esprit !
Apprends-nous Seigneur. Et je t'en remercie, mon Père, dans le nom de Jésus. Béni sois-tu Seigneur,
sois loué, mon Père. Amen.
C061-audio La révélation de ce que nous sommes en Jésus-Christ et la victoire sur le monde en 2 parties (2) - (message n°2)
La révélation Partie 1de 2
© SdV - Toute reproduction autorisée et même encouragée
mis le 01/03/2000
Ce texte est la mise par écrit d'un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été
enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite
en conservant l'intégralité de l'enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient
nécessaires à la compréhension du texte écrit.
La révélation de ce que nous sommes en Jésus-Christ
et la victoire sur le monde
(message n°1)
Ce message fait partie d'une série de 2 messages (références C60 et C61). Il est le premier de la série.

Etes-vous heureux d'avoir un Seigneur merveilleux comme Jésus ? Moi je le suis, parce que, sans lui,
nous ne sommes rien du tout. Avec lui, nous avons tout. Et je suis heureux de me retrouver parmi
vous pour louer, adorer le Seigneur, le voir présent au milieu de vous, le voir agir par son Esprit, le
sentir agir dans vos coeurs. A lui la gloire !
Ce matin, il nous a déjà fait du bien. Enfin, moi, il m'a déjà fait du bien. Il va encore nous faire du
bien, parce que sa Parole nous a été donnée pour nous faire du bien. Vous savez que la Parole, c'est
Jésus. Jésus a été envoyé par le Père pour nous faire le plus grand bien. Et chaque fois que nous
ouvrons cette Parole, n'oublions jamais qu'elle est sortie du coeur du Père pour nous et que le Saint-
Esprit est à l'oeuvre pour nous faire du bien, parce que Dieu veut notre bien, notre perfection, notre
sainteté. Il veut que nous soyons à l'image de son Fils.
Regardez dans l'épître aux Colossiens ce que le Seigneur nous montre.
Au chapitre 1 verset 6, l'apôtre Paul dit ceci : "Il est au milieu de vous, et dans le monde entier ; il
porte des fruits, et il va grandissant…"
"Il", c'est le Seigneur avec son Evangile et sa Parole, qui est au milieu de vous, qui est en vous, par
son Esprit et qui porte des fruits. J'aime bien la manière dont Paul le dit : "Le Seigneur est au milieu
de vous, il porte des fruits". Il ne dit pas : "Vous, Colossiens, vous portez des fruits". Pourquoi ? Parce
que le Seigneur habitait dans le coeur des Colossiens. Il habite dans nos coeurs. Et quand le Seigneur
habite dans les coeurs, il porte des fruits.
"Et il va grandissant comme c'est aussi le cas parmi vous". Est-ce que c'est le cas parmi vous, bienaimés
? Est-ce que le Seigneur va grandissant et qu'il porte des fruits ? C'est son plan. Si nous sommes
dans son plan et si nous restons dans la foi, attachés au Seigneur, il est au milieu de nous, il porte du
fruit et il va grandissant. Et il ne s'arrêtera pas tant que son oeuvre ne sera pas pleinement manifestée
dans nos vies.
Nous savons que l'oeuvre du Seigneur a été parfaitement accomplie en Jésus. Il a tout accompli et s'il
va grandissant, ce n'est pas pour finir d'accomplir son oeuvre, puisqu'elle est déjà accomplie ; c'est
pour que les fruits qu'il porte en toi arrivent à une pleine maturité. Et c'est lui qui le fait par la
puissance de son Esprit en toi.
Au verset 9, il dit : "C'est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous
ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander…"
De demander quoi : que tous vos besoins soient satisfaits, que vous ayez une belle salle, de l'argent, la
santé ? Non.
"…de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté. "Et pour cela, il faut prier.
Evidemment, Dieu peut se révéler comme il s'est révélé à Paul sur le chemin de Damas. Là, c'est Dieu
qui a pris l'initiative. Il a pris l'initiative pour nous parler, nous attirer à lui, faire rentrer sa vie en nous,
- Page 1 - C60 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
nous faire naître de nouveau.
Paul dit : "nous ne cessons de prier pour que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté".
Alors, si je pose la question : quelle est sa volonté pour toi, personnellement ?
"…en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être
entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la
connaissance de Dieu. "Chaque fois que tu as une plus grande connaissance de Dieu, tu grandis tout
de suite. Rappelez-vous que Jésus a dit : "La vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, et celui que
tu as envoyé. "Il suffit que nos yeux spirituels voient Jésus et sa Parole, par la révélation du Saint-
Esprit, pour que nous grandissions automatiquement, comme une plante grandit au soleil, parce
qu'elle a en elle la vie. Nous avons été plantés par Dieu dans son champ. Il nous a donné sa vie et
quand nous le contemplons, quand nous recevons de lui sa révélation, nous grandissons. C'est
merveilleux ! Quand il dit : "…pour porter des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et pour marcher
d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables…", si c'est compris dans le mauvais
sens, ça peut être un pesant fardeau, et c'est un pesant fardeau pour beaucoup de chrétiens. Marcher
d'une manière digne du Seigneur, porter beaucoup de fruits, avec une longue liste de fruits en disant :
"Seigneur, d'accord, je vais le faire. "On essaie et on échoue lamentablement, parce que c'est nous qui
avons essayé. Même pour être agréable au Seigneur, on ne peut pas, par nos propres forces, accomplir
l'oeuvre du Seigneur et les bonnes oeuvres qu'il a préparées pour nous.
Ces bonnes oeuvres, nous y entrons parce que c'est lui qui les a préparées, c'est lui qui nous y fait
entrer. C'est lui qui agit en nous par son Esprit pour nous faire porter ses fruits et nous faire pratiquer
ses bonnes oeuvres parce que nos yeux sont sur lui et que nous sommes remplis de foi en la puissance
qui agit en nous. Paul dit : "Je le fais par la puissance qui agit en moi, qui agit puissamment en moi.
"Sa force est celle du Saint-Esprit. Regardez ce qu'il dit. Je le relis, au verset 9. C'est tellement
important. "Nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la
connaissance de sa volonté, pour marcher d'une manière digne du Seigneur. "Je viens de dire que nous
croissons par la connaissance de Dieu. C'est la connaissance de Dieu qui nous fait grandir. Là, il dit :
"Je demande que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, pour marcher d'une manière
digne". A partir du moment où tu reçois la révélation de la volonté de Dieu pour toi, tu marches d'une
manière digne de lui. C'est normal. Comment peux-tu marcher, si tu n'as pas la révélation de la
volonté de Dieu pour toi ? Nous marchons dans la nuit, dans les ténèbres. Tandis que, si nous
recevons la révélation de sa volonté pour nous, nous marchons dans sa volonté, parce que nous lui
appartenons. Nous avons sa vie en nous. Il ne nous laisse pas dans l'ignorance au sujet de ce que nous
avons à faire. Il nous montre sa volonté, pour que nous marchions dedans.
Et regardez ce qu'il dit au verset 11 (Colossiens 1:11) : "…fortifiés à tous égards par sa puissance
glorieuse, en sorte que vous soyez toujours, et avec joie, persévérants et patients. "Pourquoi êtes-vous,
à ce moment-là, persévérants et patients ? Parce que vous avez été fortifiés par sa puissance glorieuse,
parce que vous avez reçu la révélation de sa volonté, parce que la lumière s'est faite.
On a tout compris, on a compris ce que Jésus a fait et ce qu'il fait en nous. Nous sommes en train de
marcher dans ses plans et dans son oeuvre, et ceci nous donne la persévérance et la patience, parce que
nous savons quelle est la force qui agit en nous. Ce n'est pas la nôtre, c'est la sienne.
Au verset 12 il dit : "Rendez grâces au Père. "Tout nous a été donné par le Père, en Jésus, par l'action
du Saint-Esprit dans nos vies, reçu par la foi. Nous n'avions aucun mérite. Il nous a tout donné. Nous
avons reçu ces choses qui nous ont été révélées par le Saint-Esprit, par la foi. La lumière se fait, nous
sommes dans l'allégresse et nous rendons grâce au Père qui : "nous a rendus capables."
Moi, je n'étais capable de rien, seulement de faire des bêtises. Je me croyais capable de beaucoup de
choses. Dieu m'a montré que j'étais un incapable fini, par ma nature humaine. Il a fallu que cette
nature humaine soit engloutie dans la mort de Jésus, à la croix, pour me montrer que, aux yeux du
Seigneur, il n'y avait rien à en tirer. N'essaie pas de tirer quelque chose de ta nature personnelle.
N'essaie plus. Arrête. Le Seigneur ne veut pas raccommoder. Il a tué cette vieille nature, une fois pour
toutes, en Jésus. Il veut qu'elle reste morte en toi, dans toutes ses manifestations, chaque fois qu'elle a
encore tendance à se manifester. Dieu veut te montrer que cette vieille nature est morte en Lui, si tu
crois ce qu'il dit. Tout ce que tu as à faire, c'est de recevoir la révélation du Saint-Esprit sur cette mort
de ta vieille nature.
Nous avons des origines différentes. Il y en a qui ont eu une vie épouvantable dans le passé, des
péchés horribles, une naissance dans un milieu épouvantable, abandonnés de tous, rejetés, meurtriers,
- Page 2 - C60 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
prostitués. Quand ils arrivent au Seigneur, ils se voient à côté d'autres qui sont venus de bons milieux
tranquilles, avec des familles paisibles, où il y a eu du péché, mais pas trop. Et la tendance charnelle,
pour les uns comme pour les autres, c'est de se comparer et de dire : "Avec le passé que j'ai, je vais en
avoir du mal à avancer avec le Seigneur. Si j'avais eu sa vie, ça irait mieux". Si tu raisonnes comme
cela, bien aimé, c'est que tu n'as pas encore compris que, aux yeux du Seigneur, il n'y a pas de bons et
de mauvais pécheurs. Il n'y a que des pécheurs corrompus. Et toi qui es venu d'un milieu un peu
meilleur, où tu n'as pas eu autant de "gros" péchés, si tu avais vécu comme celui qui sort des basfonds,
tu aurais peut-être fait pire. Et Dieu veut nous montrer que notre vieille nature est aussi
corrompue pour les uns que pour les autres, complètement pourrie, souillée par le péché depuis Adam.
Et cela n'a fait que s'accumuler. Mais quand nous arrivons à Jésus, il fait de nous de nouvelles
créations en lui. Il engloutit dans sa mort, toute ma nature passée. C'est terminé.
Arrêtons de nous laisser influencer par toutes ces doctrines charnelles ou démoniaques qui circulent
maintenant sur la guérison intérieure, sur les pratiques psychologiques du chrétien, etc… Cela ne vient
que de la chair ou du malin, pour essayer de nous faire trouver des solutions qui nous écartent de la
simplicité de l'Evangile de Jésus-Christ. Le Seigneur nous a donné un Evangile tout simple, qu'il veut
nous révéler par son Esprit. Il veut nous faire comprendre que nous étions complètement corrompus
par notre nature personnelle, et qu'il nous a aimés dans cette situation-là. Il n'a pas eu d'autre solution
que de mourir pour nous et en mourant pour nous, il nous a entraînés dans sa mort. Cela règle
complètement le problème de ma nature passée. Cela règle tout, à condition que j'en reçoive la
révélation par le Saint-Esprit.
Il ne faut pas que ce soit des paroles qui restent au niveau de ton oreille ou de ta tête. Il faut que tu
pries, qu'on prie pour toi, que tu pries pour moi, pour que nous soyons remplis de la connaissance de
sa volonté et que son Esprit nous révèle qu'en Christ, il nous a fait mourir en lui, il nous a engloutis.
Un cadavre n'a plus de mauvais désirs, un cadavre n'est plus tenté par ce monde. Un cadavre est dans
le trou. Nous y avons été trois jours avec Jésus et quand il est ressuscité, nous sommes aussi
ressuscités. Gloire à Dieu ! Il nous a créés à neuf.
Garde bien cela dans ta tête et dans ton coeur. Quand Jésus est ressuscité par la puissance de Dieu, il a
ressuscité en lui tous ceux qui croiraient, jusqu'à la fin des temps. Il connaît d'avance tous ceux qui
vont répondre oui à son appel. Et au moment où Jésus est ressuscité, il a laissé au fond du trou cette
vieille nature de péché, complètement corrompue, destinée à la mort. Et quand il a été ressuscité par la
puissance de Dieu et du Saint-Esprit, il nous a créés, une nature nouvelle, en lui.
La Parole dit : "… créée dans une justice et une sainteté que produit la vérité. "Ca ne veut pas dire qu'il
faut négliger le péché que je peux encore commettre aujourd'hui. Ça, c'est le travail de sanctification
pratique qui se fait dans la foi et la compréhension de ce que je suis déjà en Christ. A mesure qu'il me
révèle ce que je suis en lui, la lumière se fait, je marche dans cette lumière et je me regarde comme lui
me voit. Et cela me donne par la foi en lui, la puissance, (sa puissance), de combattre et de résister au
péché, dans une victoire totale, parce que : "la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a libéré de la loi
du péché et de la mort qui est dans mes membres. "Le péché n'a jamais été éliminé mais nous avons
été coupés de la puissance du péché. Dieu nous a délivrés de l'esclavage du péché par la loi de l'Esprit
de vie qui habite en nous par le Saint-Esprit.
Il y a donc une grande différence quand tu luttes contre le péché. Si tu essaies de lutter par ta volonté,
par tes bonnes résolutions, tu vas lamentablement échouer et je souhaite que tu expérimentes cela le
plus vite possible, pour comprendre que tu es dans une impasse. Tu dois revenir à Jésus et à sa Parole
et lui dire : "Seigneur, révèle-moi ce que tu as fait pour moi. Révèle-moi ce que tu as fait de moi, en
toi. Tu as fait de moi une nouvelle création, c'est toi qui le dis. Révèle-moi cette chose-là."
Tu peux entendre cette parole : "Toutes choses anciennes sont passées, tu es une nouvelle création en
Christ. "Tu entends cela et tu dis : "oui, oui, c'est vrai, amen, "et tu retournes à tes ornières. Tu le fais,
parce que tu n'as pas eu la révélation que c'est vrai pour Dieu. Donc tu dois t'arrêter un moment,
demander la prière ou prier toi-même le Seigneur, en disant : "Seigneur, j'en ai assez de lutter par mes
forces pour maîtriser cette chair qui se manifeste constamment. J'ai besoin de recevoir une révélation
profonde, complète, de ce que je suis en toi. Tu me le dis, je le lis bien dans ta Parole mais je n'ai pas
encore compris. J'ai besoin que tu me le révèles par ton Esprit."
Et si tu pries de la manière dont Paul le dit : "Je ne cesse de prier Dieu pour que vous soyez remplis de
la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle…", comme c'est le désir de
Dieu de te révéler ces choses, cela ne va pas tarder. Mais ne fais rien d'autre sans avoir eu cette
- Page 3 - C60 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
révélation. A partir du moment où tu as eu cette révélation, tu sais, dans ton coeur, par le Saint-Esprit,
que tu es vraiment une nouvelle création en Jésus. Il n'y a plus rien de ta vie passée, aux yeux du
Seigneur. Toutes choses anciennes sont passées ; toutes choses sont devenues nouvelles en Christ. Et
une fois que je le comprends, je le reçois, je le prends pour moi, parce que Dieu me le montre.
C'est là que je dois faire ma part. Je vais simplement ouvrir mon coeur à cette vérité et dire : "Je
prends cette vérité Seigneur, parce que tu dis que c'est pour moi, que c'est déjà fait en Christ. Je le
prends Seigneur parce que tu viens de me le montrer par ton Esprit. Je suis une nouvelle création à
100 % en Christ."
Le problème, c'est que cette nouvelle création n'est pas encore complètement manifestée. Christ n'est
pas encore complètement formé, visible, mais il m'a donné déjà, sous forme parfaite, dans mon coeur,
dans ma vie, dans mon esprit, cette nouvelle nature qu'il veut manifester. Et cette nature est créée à
son image, parce que le plan du Seigneur n'est pas de sauver l'humanité, en la laissant simplement
dans la conscience que ses péchés sont pardonnés. Cela ne suffit pas. Il veut nous donner la
conscience que nos péchés sont pardonnés, mais aussi que notre nature de péché a été engloutie en lui
et que nous en avons reçu une nouvelle.
Pourquoi avons-nous reçu une nouvelle nature ? Pour reprendre le plan de Dieu, (qui avait été arrêté
par la chute d'Adam et d'Eve et par le péché) de se former un peuple à l'image de son Fils, qu'il
appelle l'Eglise, pour la donner comme épouse à son Fils. Voilà son plan. Ne t'arrête pas simplement
au pardon du péché. Tout commence par le pardon des péchés, il n'y a rien sans cela, mais c'est la
porte. Tu reçois un plein pardon de tes péchés, une pleine révélation que ta nature ancienne est morte
et que tu en reçois une nouvelle. Tu la reçois par la foi, mais ça ne s'arrête pas là. Cette nature que tu
as reçue, as été créée parfaite, à l'image de Jésus et elle t'est donnée, parce que Jésus a tout accompli
pour toi. Il t'a donné cette nature-là et il travaille par le Saint-Esprit, d'abord à te le faire comprendre.
Il va ensuite manifester cette nouvelle nature dans ta vie pour offrir à Jésus une épouse sans ride, ni
tache, ni rien de semblable.
C'est ça le but du Père. Et quand je reçois cette révélation, j'entre dans son plan et j'y marche. En ce
moment même, le Saint-Esprit est en train de le faire comprendre à certaines personnes pour leur
donner une pleine victoire sur le péché.
Regardez ce qu'il dit dans Ephésiens 1:3. "Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui
nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ !" Il parle au
passé, parce que, aux yeux de Dieu, c'est déjà fait. Alléluia ! Aux yeux de Dieu, il a déjà créé une
fille, un fils, toi, ta nouvelle nature, parfaite en Christ.
Verset 4 : "En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et
irréprochables devant lui. "Il nous a choisis pour cela. Jésus dit : "Soyez saints, comme Dieu est saint,
soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. "Ce serait un fardeau terrible, si nous devions y
arriver par nos propres moyens. Arrête de chercher à être saint. Comprends que, en Christ, tu as été
rendu saint, parfait, et qu'il te fait ce cadeau, pour que tu le reçoives par la foi, et que son Esprit
manifeste cette sainteté que Jésus a accomplie pour toi. Quand Jésus est venu sur la terre, il est dit que
lui seul a accompli la loi de Dieu parfaitement. Il ne l'a pas accomplie pour lui. Il l'a accomplie pour
nous, en lui. Il a tout accompli pour nous. Et, comme nous sommes en lui, il l'a fait pour nous, pour
que tout soit reçu comme une grâce et que personne ne se glorifie en disant : "Seigneur, tu vois, lui, il
n'est pas capable de se lever à 3 heures du matin tous les jours, de jeûner 8 jours par semaine, de ne
manquer aucune réunion, d'être fidèle depuis 20 ans à toutes les réunions, de payer sa dîme. Non, il
n'en est pas capable, mais moi je te remercie de ce que j'en suis capable. "Cela nous rappelle peut-être
quelque chose !
Quand je comprends que je ne peux rien faire de moi-même, mais que Jésus a tout accompli pour moi,
la mort, la résurrection, une nouvelle création en moi qu'il a déjà rendu parfaite en lui, qu'il me fait ce
cadeau au nom de son Père céleste. Quand je comprends que tout cela se manifeste dans ma vie, par la
foi en Jésus, et par la puissance de son Esprit, alors, là, quel repos ! Quel repos spirituel !
Là, je vais pouvoir entrer dans les oeuvres préparées d'avance. Et si je me lève à trois heures du matin,
c'est simplement parce que l'Esprit me conduit à le faire et je le fais sans aucun mérite. Le jour où le
Saint-Esprit veut me faire faire une grasse matinée, je la fais, sans mauvaise conscience du tout.
"Là où est l'Esprit, là est la liberté. "C'est glorieux ! Alléluia !
Il dit au verset 7 : "En lui nous avons la rédemption par son sang. "Tout commence par là. Nous
aurons besoin du sang de Jésus jusqu'au dernier jour. Il me faut du temps pour bien comprendre par la
- Page 4 - C60 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
révélation du Saint-Esprit que j'ai reçu de Jésus, une nature parfaite en lui (ça peut être vite fait, si j'ai
soif ; le Seigneur peut me le révéler en un clin d'oeil). Tant que je suis dans une révélation qui n'est pas
complète, je vais pécher, j'aurai besoin de le confesser, j'aurai besoin du sang de Jésus. Il ne faut pas
négliger le péché en disant : "Puisque nous sommes parfaits en Christ, maintenant, faisons n'importe
quoi". Non, pas du tout. Regardez la sévérité de Paul envers les Corinthiens qui ne mettaient pas leur
vie en règle. Mais il ne le faisait pas de manière légaliste, en leur donnant des commandements. Il leur
disait : "Ignorez-vous que…, n'avez-vous pas compris que… ?" Si tu te comportes comme cela, c'est que tu
n'as pas compris ce que tu es en Jésus-Christ. Si tu l'avais compris, tu marcherais dans cette
révélation. Donc, il les secoue sévèrement. S'ils ne veulent pas comprendre et s'ils veulent continuer à
pratiquer le péché, tout en se disant chrétiens, il les met dehors. On n'a pas besoin d'en arriver là,
quand on a compris la gloire que Dieu nous réserve comme un don gratuit. Il suffit d'avoir une simple
sincérité de coeur devant Dieu en disant : "Seigneur, tel que je suis j'ai un coeur sincère, je veux
comprendre, je veux entrer dans tout ce que tu as prévu pour moi. "Si je ne suis pas sincère, je vais
essayer de paraître ce que je ne suis pas ou de faire semblant d'être ce que je ne suis pas. Dieu ne veut
pas de cela. Dieu veut que j'arrive sincèrement devant lui en disant : "Seigneur, je n'ai pas encore bien
compris, je veux comprendre. Ouvre mon coeur". Ayant cette attitude d'honnêteté devant Dieu, il va
faire la lumière, parce que ça revient à dire : "Seigneur, j'ouvre mon coeur" et quand j'ouvre mon coeur,
la lumière de Dieu rentre.
Alors, regardons ce qu'il dit au verset 11 : "En lui…", vous voyez c'est toujours en Christ, ne sortons pas
de Jésus-Christ. "…nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés…", Dieu prédestine ceux
qu'il connaît d'avance, ceux qui vont dire oui. Il n'y a pas de prédestination arbitraire de Dieu qui
décide que les uns seront sauvés et que les autres ne seront pas sauvés. "Il les a prédestinés suivant la
résolution de celui qui opère toutes choses d'après le conseil de sa volonté afin que nous servions à la
louange de sa gloire, nous qui d'avance avons espéré en Christ. En lui vous aussi, après avoir entendu
la parole de la vérité, l'Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-
Esprit qui avait été promis. "Il a mis son sceau, parce que le sceau est un signe d'appartenance. Avant,
on mettait un sceau sur les objets, pour identifier le propriétaire, pour montrer que cette chose scellée
appartenait à telle personne. Nous avons été scellés par le Saint Esprit.
Au verset 15 : "C'est pourquoi moi aussi…", Paul qui avait reçu cette révélation du Seigneur Jésus luimême,
savait que tout cela était déjà accompli en Jésus, que nous étions de nouvelles créatures en lui,
qu'il nous avait donné la perfection et la sainteté en lui. Il le savait, donc il dit : "C'est pourquoi moi
aussi…ayant entendu parler de votre foi au Seigneur Jésus et de votre charité pour tous les saints, je ne
cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre
Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa
connaissance."
"Dans sa connaissance" : pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Toutes ces doctrines
étrangères qui sont prêchées aujourd'hui sur la pensée positive, les paroles positives, la visualisation,
viennent de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, parce qu'elles remplacent la connaissance de
Dieu. Et cette connaissance de Dieu vient seulement par la foi en Jésus et en son oeuvre parfaite
accomplie. Donc si une doctrine t'est prêchée et te ramène à Jésus et à son oeuvre, elle vient de Dieu.
Si la doctrine te ramène à toutes sortes de méthodes et de techniques, elle ne vient que de l'arbre de la
connaissance du bien et du mal, c'est-à-dire de Satan lui-même. Ces méthodes et ces techniques
peuvent être très puissantes, et accomplir même des miracles et des prodiges, si elles ne te ramènent
pas à Jésus et à son oeuvre, elle ne viennent pas de Dieu !
Le Seigneur de tout temps, a toujours été disponible pour se révéler à ceux qui le cherchent. Il n'y a
pas de nouvelle onction, de vin nouveau, de choses comme ça, aux yeux du Seigneur. Cela n'existe
pas. Ce qui existe, c'est une disponibilité permanente du Seigneur à se révéler, dans toute sa plénitude,
à ceux qui le cherchent et à leur révéler Jésus et sa Parole. Chaque fois que cela s'est passé dans
l'histoire de l'Eglise, il y a eu une action puissante du Seigneur et un réveil puissant. Ce que le
Seigneur veut faire maintenant dans nos vies, c'est nous faire revenir à la révélation de sa Parole par le
Saint-Esprit, pour que nous comprenions les choses qui existent depuis le commencement et qui ont
été mises de côté par l'ignorance des hommes ou l'incrédulité des hommes.
Pour nous qui croyons, la croix est une puissance de Dieu.
Si tu prêches la Croix, tu prêches dans la puissance du Seigneur, parce que tu prêches la mort de
Jésus, mais tu prêches aussi la mort de ta vieille nature. Tu vas prêcher la résurrection de Jésus, ta
- Page 5 - C60 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
résurrection en lui et la foi en Jésus pour te faire recevoir tout ce que Jésus a acquis pour toi. Et que ce
soit prêché il y a 2000 ans, il y a 1000 ans ou maintenant, c'est la même puissance, c'est le même
Dieu, c'est la même autorité.
Revenons aux choses simples de la Parole.
Alors je relis, au verset 18 : "…et qu'il illumine les yeux de votre coeur…"
Il dit : "les yeux de votre coeur", de ton esprit, au plus profond de toi, il ne dit pas : "les yeux de votre
intelligence". Quand tu vois un frère ou une soeur, ou quand tu te vois toi-même marcher de manière
charnelle, au lieu de commencer à pointer du doigt, commence à prier en disant : "Seigneur, illumine
les yeux de son coeur, pour qu'il voie ce que Jésus a fait, pour qu'il voie ce qu'il est en Jésus. Il n'a pas
encore compris. Révèle lui, parce que par ta révélation, par cette lumière que tu fais, il va pouvoir
marcher dans cette lumière et comprendre qu'il est une nouvelle créature. Il va comprendre qu'il a reçu
de Dieu, en Jésus, une nouvelle vie, une nouvelle nature parfaite."
"…et qu'il illumine les yeux de votre coeur, pour que vous sachiez…"
Il y en a qui ne le savent pas. Tout vient du fait de savoir. Mais, attention, pas n'importe comment. La
seule connaissance qui intéresse le Seigneur, c'est la connaissance par la révélation du Saint-Esprit.
Dieu veut que tu saches : "quelle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la richesse de la
gloire de son héritage qu'il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons…". Tout est par la
foi, pas par nos efforts personnels, "…l'infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité
par la vertu de sa force."
Au chapitre 4, il commence en disant : "vous voyez, tout ce que je vous ai expliqué là. Je vous exhorte
donc…" Ne prêchons pas la Parole en dehors de son contexte. Si vous prêchez la Parole en dehors de
son contexte, cela va devenir légaliste.
« ; ; je vous exhorte donc, moi le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d'une manière digne de la
vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns
les autres…"
Si c'est prêché comme ça, on va essayer de le faire, parce qu'on aime le Seigneur et ce sera un échec,
parce qu'on n'a pas été enseigné sur ce qu'il vient de dire juste avant, c'est-à-dire la révélation de ce
que Jésus a fait et de ce que nous sommes en lui. Et, quand j'ai cette pleine révélation, je marche dans
cette révélation comme le dit Paul : "maintenant que vous avez cette révélation, marchez dans cette
révélation."
Et l'oeuvre que tu vas produire, c'est simplement la preuve visible que tu as eu la foi, que tu as
compris. La foi sans les oeuvres est morte, tandis que, quand tu as reçu cette révélation par la foi, cela
va produire les oeuvres naturellement, et je dirai même, sans effort personnel. Les efforts que tu feras
te seront donnés par la puissance du Saint-Esprit. Paul faisait des efforts, nous en faisons aussi, mais
pas dans le sens : "je vais m'efforcer de…" C'est la puissance de la vie de Dieu qui est en toi, qui va te
donner la force.
Il ajoute au verset 11 : "Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres
comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints…"
"Pour le perfectionnement des saints…", là aussi il faut faire attention à la manière dont c'est prêché. Le
rôle des ministères ne tient qu'à un seul objectif : le perfectionnement des saints. "Mais comment vaisje
arriver à perfectionner ces saints, Seigneur ?" Ce n'est pas par leur propre force, par leur éloquence
ou leurs belles paroles. C'est parce qu'ils ont été les premiers à recevoir la révélation de ce que Jésus a
fait, de l'Evangile de Jésus-Christ tout simplement et qu'ils l'ont vécu dans leur propre vie. Paul a eu la
révélation sur le chemin de Damas, immédiatement. Il a eu la révélation de Jésus, du corps de Christ,
de tout. Et c'est parce qu'il a eu cette révélation qu'il a été appelé apôtre et qu'il enseignait.
Il dit : "jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de
Dieu…"
J'aime beaucoup citer ce verset. L'unité de la foi : l'unité de la compréhension de la Parole par la
révélation du Saint-Esprit et l'unité de la connaissance du Fils de Dieu.
Il prie que ces ministères-là soient vraiment remplis du Saint-Esprit et de la révélation, pour expliquer
et montrer l'oeuvre de Jésus, par l'onction du Saint-Esprit qui est confirmée dans les coeurs de ceux qui
l'entendent. L'oeuvre de Jésus, l'oeuvre de la Croix, l'oeuvre du Saint-Esprit, le fait que Jésus a tout
accompli, ramener leur attention sur Jésus et sur son oeuvre, jusqu'à ce qu'ils aient tous compris, et
qu'en comprenant, ils entrent dans la perfection que Jésus a accomplie pour eux.
Vous voyez que tout se fait par la révélation du Saint-Esprit et l'acceptation de l'oeuvre déjà parfaite de
- Page 6 - C60 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
Jésus. Cela peut se faire en un clin d'oeil. Tu peux avoir cette révélation en un clin d'oeil et rentrer en
un clin d'oeil dans la perfection que Jésus a déjà accomplie pour toi, par la foi. Tu n'as pas besoin de
passer 20 ans de discipline spirituelle pénible pour atteindre la perfection. Elle est déjà acquise pour
toi, par Jésus. Alléluia ! Et je la reçois par la foi et je dis : "Seigneur, je te donne mon corps, mon être
entier. Remplis-moi de cette révélation. Je suis, en toi, membre de ton corps. Maintenant, je veux
vivre cette révélation, tu me l'as donnée, je rentre dans tes oeuvres."
Paul dira même : "Nous tous donc qui sommes parfaits…"J'ai le regard fixé sur Jésus et je cours sur la
voie qu'il m'a tracée. J'ai le regard fixé sur lui qui a tout accompli. Et le fait de recevoir cette
révélation me remplit d'un amour sans cesse nouveau pour Jésus, parce que je vois vraiment que, sans
lui, il n'y a rien. Il a tout accompli, non seulement la purification de mes péchés, mais il a été fait pour
moi : sagesse, justice, sanctification, rédemption.
Quelle gloire doit lui revenir ! Et il nous donne tout cela gratuitement en disant : "Prends, maintenant,
c'est pour toi. Entre dans cette révélation et marche dans ce que je te donne".
Quelle paix ! Quelle gloire pour mon Seigneur ! Quel amour dans nos coeurs pour lui !
Verset 13 : "…jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus…à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature
parfaite de Christ. "Dans l'esprit de Paul, c'était clair. Il savait qu'en Christ, ils étaient déjà parfaits.
Donc, quand il dit : "…jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'état d'homme fait", ça veut dire :
"jusqu'à ce que vous ayez reçu une pleine révélation de ce que Jésus a fait, que vous l'ayez accepté et
que vous marchiez simplement dedans par la puissance qui agit en vous."
"…afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la
tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction…"
Ces vents de doctrine soufflent pour nous égarer et retirer nos yeux de la vision de Jésus et de son
Evangile pur et simple. Combien de chrétiens sont séduits aujourd'hui parce qu'ils ont quitté du regard
le Seigneur et sa pure Parole, parce qu'ils n'arrivent pas à obtenir ce qu'on leur demandait d'obtenir !
Ils se sont tournés vers toutes sortes de méthodes pour essayer de les obtenir ; ils n'y sont pas arrivés
et ils n'y arriveront jamais. Cela me fait penser, dans le monde, à ceux qui essaient désespérément
d'avoir une guérison et qui se tournent vers tous ceux qui peuvent leur apporter quelque chose, d'abord
les médecins, puis si les médecins n'y arrivent pas, les guérisseurs, les sorciers. En désespoir de cause
ils se tournent vers tous ceux qui peuvent essayer de les aider.
Beaucoup de chrétiens sont dans cette situation-là. Par désespoir, parce qu'ils n'arrivent pas à atteindre
cette perfection qu'on leur demande d'atteindre, ils se tournent de tous les côtés, vers tout vent de
doctrine qui arrive, en se disant : "Cette fois, on tient le bon bout". Puis tout s'écroule de nouveau. Et
la déception est encore plus grande.
Je connais beaucoup de chrétiens qui sont dans leur coin, en train de se morfondre en disant : "Moi,
c'est fini ; les églises, les chrétiens, j'en ai ras-le-bol. J'ai tout essayé, il n'y a rien qui marche". Parce
qu'ils n'ont pas eu la révélation de ce que Jésus avait fait pour eux et de ce qu'ils étaient en Jésus,
quand ils l'ont accepté. Comment voulez-vous qu'ils croient, si l'Evangile n'est pas prêché ?
Au verset 15 : "… mais que, professant la vérité dans l'amour, nous croissions à tous égards en celui qui
est le chef, Christ. "Et nous croissons, nous l'avons vu, par la connaissance de Dieu et la révélation de
Jésus-Christ.
"C'est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant
un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties…"
Dieu t'a placé en lui et dans un corps qui s'appelle l'Eglise, qui est la réunion vivante de tous ceux qui
ont reçu cette révélation. A partir du moment où tu as compris ce verset, tu vas recevoir de lui, de la
tête qui est Jésus, la force dont tu as besoin ("qui convient à chacune de ses parties"), et tu vas grandir
en lui, à condition d'avoir cette révélation.
Au chapitre 5, quand il dit : "Maris, aimez vos femmes comme Christ a aimé l'Eglise…", il veut nous
révéler l'amour de Christ pour son Corps. Christ a été sur cette terre, il a vu les combats de ces
hommes et de ces femmes, ces foules qui le suivaient en criant, en demandant un salut, la guérison, la
délivrance de leurs infirmités. Jésus a pleuré en voyant cette foule et il peut nous comprendre dans nos
difficultés, dans nos combats. Il attend que nous lui demandions la révélation profonde de ce qu'il a
fait pour nous. C'est cela qui va nous sauver pleinement. Quand nous allons comprendre de quelle
manière Christ aime son épouse, parce que pour lui, il la voit déjà parfaite. Et nous-mêmes, nous
devenons naturellement parfaits par sa puissance, puisqu'on l'est déjà.
Je lis : "…et Il s'est livré lui-même pour elle afin de la sanctifier…" En ce moment même, Jésus, le divin
- Page 7 - C60 Source de Vie - http://www.sourcedevie.com
époux, la tête du Corps, qui s'est donné pour nous, est en train de nous sanctifier par sa Parole. Jésus
dit à son Père : "Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité. "A mesure que la lumière se fait,
elle nous sanctifie.
"…afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par l'eau et la parole, afin de faire paraître
devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable.
"Et cette Eglise est déjà cela en lui. Jésus veut simplement le manifester dans nos vies par la foi en
son Evangile et en son oeuvre déjà accomplie.
"C'est ainsi que les maris doivent aimer leur femme. "En passant, c'est aussi une leçon pour nous,
maris. Parce que nous sommes l'image de Christ, et notre épouse est l'image de l'Epouse, l'Eglise. Si
nous sommes remplis de cet amour-là, celui de Christ pour son épouse, nous allons accepter notre
propre épouse dans ses faiblesses, dans ses problèmes. La seule chose qui va compter pour nous, c'est
de savoir si elle est née de nouveau ou pas. Etant née de nouveau, elle a en elle la nature du Seigneur
Jésus qui travaille à lui révéler ce qu'il a fait pour elle. Et moi je vais l'aider en intercédant pour qu'elle
comprenne cette révélation. Et elle va en faire autant pour moi. Alléluia ! Là, l'oeuvre du Seigneur va
se manifester parfaitement. Ne croyez pas que cela va prendre des siècles. Cela se fait par la
révélation du Saint-Esprit.
Si nous prions conformément à la volonté de Dieu, laissons nos prières s'élargir un peu. Nous pouvons
demander bien sûr, à être béni, à être guéri, à avoir un travail, de l'argent, le Seigneur n'est pas contre
ces choses. Mais élargissons nos prières, selon le modèle que Dieu nous donne. C'était le but de Paul,
la prière essentielle de Paul. Il combattait pour eux, pour qu'ils comprennent, pour qu'ils aient la
révélation.
Prions dans ce sens, pour nous, pour les autres, en disant : "Seigneur, que ton Eglise reçoive de toi
cette révélation. Seigneur, mon Père, que nous tous recevions en abondance cette révélation, par le
Saint-Esprit, de ce que nous sommes en Jésus-Christ. O, Père, tu l'as accompli. C'est toi qui avais ce
plan dans ton coeur. Tu l'as réalisé par ton Fils. Que ton Esprit maintenant, nous le révèle. Qu'il nous
fasse entrer dans ce plan pour manifester en nous ta vie parfaite, la perfection de Jésus, et que ton
Corps, face à ce monde qui cherche désespérément le salut, puisse manifester vraiment ta gloire et la
nature de Jésus.
Seigneur, bénis-nous tous. Bénis ta Parole dans nos coeurs. Que rien n'empêche ta révélation, pour la
gloire de ton nom, Seigneur, au nom de Jésus.
Amen."
La suite de cette série se trouve au début du message C61.
C060-Audio la revelation de ce que nous sommes en Jésus-Christ et la victoire sur le monde en 2 parties (1) - (message n°1)
L'enfer existe t'il
Une révélation divine sur l'enfer existe t'il Mary Kathryn Baxter
Une révélation divine sur l'enfer existe t'il Mary Kathryn Baxter
De Élishéva

 Baptème de feu 1x3

Bapteme de feu 1x3
Exhortation

 Par Henri Viaud Murat

Sortons des traditions d'églises, pour vivre l'église locale. c181-audio
Par Henri Viaud Murat

Séminaire à Madagascar Mars 2010

Séminaire à Madagascar Mars 2010 audio C309a
Archive



Abraham, le père de la foi













David Wilkerson
Message d'exhortation

Babylone-OECUMENISME

Babylone-OECUMENISME 1x9

Témoignage Mael

Témoignage

L'esprit de Jezabel

Discerner l'esprit de Jezabel 1x5

La dernière trompette

1x4

Il revient bientôt

(Message)

THESSALONICIENS - chap1

Les Psaumes en Audio

Psaumes chapitre 1x40

Voir ICI vidéo

            Psaumes chapitre 1

Ps 2
        Ps 3        Ps 4       

Ps 5        Ps 6        Ps 7       

Ps 8        Ps 9        Ps 10    

Ps 11      Ps 12      Ps 13

Ps 14      Ps 15      Ps 16     

Ps 17      Ps 18      Ps 19     

Ps 20      Ps 21      Ps 22    

Ps 23      Ps 24      Ps 25

Ps 26      Ps 27      Ps 28

Ps 29      Ps 30      Ps 31

Ps 32      Ps 33      Ps 34

Ps 35      Ps 36      Ps 37

Ps 38      Ps 39      Ps 40

Invention de Satan

www.copyrightdepot.com/cd7/00048483.htm
Créer un site avec WebSelf